Course à l'énergie

Ici sont chroniquées les histoires des Etats et de leurs dirigeants

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Lanthia
Messages : 265
Inscription : 11 août 2011, 08:59

Course à l'énergie

Message par Lanthia » 03 nov. 2012, 21:41

Howard se trouvait dans son Laboratoire, cherchant un nouveau moyen de maitriser l’énergie. De nos jour nous utilisons ce bon vieux carburant, alors que manier une énergie au moyen de la régénération énergétique, en plus d’être une énergie inépuisable ce serai un pas géants vers la recherche.

Fouillant dans ces piles de carnets, Howard chercher matériau qu’il avait trouvé pour concentrer une grande quantité d’énergie sans, pour autant, quel se révèle explosive. Une feuille de note tomba du cahier. celle-ci était signé, André de Brancard Lanthane. En y regardant de plus près, elle faisait référence au voile. Mais derrière cette fiche une formule mathématique, inconnu jusqu’à ce jour, y figurait. Une manière de maitriser l’énergie du voile. La mise en pratique de ce projet était colossale. Non seulement il fallait construise une machine pouvant ouvrir une faille artificielle, mais aussi avoir l’énergie nécessaire pour activer cette toute nouvelle machine. Malheureusement, le seul moyen de convertir de l’énergie mécanique en énergie électrique était le carburant. Autrement dit, des tonnes et des tonnes de carburant rien que pour ouvrir la faille pendant une demi-seconde. Le seule moyen pour permettre de maintenir une faille activer indéfiniment, était de l’activé à côté d’une perturbation spatio-temporelle, c’est à dire, un trou noir.

Je suis sûr qu’il y a un autre moyen. Bon réfléchissons une seconde. Alors si je réfléchis bien, tous d’abord nous devons…nous devons…Prendre un café. Oui j’en ai besoin… Mmmmm

Après avoir pris un café et quelques gâteaux, il retournai dans sont travaille, encore plus motivé et concentré.


Bon réfléchissons, pourquoi ne pas utiliser plutôt de la Pierre de Mana pour activer cette machine. Utiliser cette ressource serai plus que bénéfique. Elle sera plus stable est dégagerai beaucoup plus d’énergie que le carburant pour ouvrir une faille. Mais où est cette fichu note pourtant le nom de ce matériaux à utiliser pour la stabiliser la Mana. Bon ce n’est pas grave. Je vais faire les calcule préliminaire…Donc pour pouvoir activer la faille et la laisser stable il me faudrait. Zut... Bon, c’est toujours en tonnes mais le chiffre est raisonnable. Bon faisons quelques simulations sur ordinateur et allons voir le chef de l’Etat pour pouvoir commencer…Je suis bêtes, c’est moi le Chef. Quel imbécile.

Le Lendemain, après une bonne nuit de sommeil. Les travaux commencèrent. Desertica proposait de grand espace pour pouvoir construire. Et pour ouvrir une faille, il fallait beaucoup d’espace. Et plus d’énergie on voulait produire, et plus d’espace il fallait. Mais pour le prototype on va faire petit pour l’instant. Dix-mile kilomètre carré devrait suffire. Howard avais réunis sur la place principale du Lanthia, dans la capital, une grande conférence avant le commencement des travaux.

Cher habitants et habitantes du Lanthia, aujourd’hui précède un grand jour. Le précurseur de l’énergie auto-régénérée. Dans quelque mois, un édifice, vingt fois la taille d’un Minas Andrann normal sera construit. Celui-ci servira à produire plus d’énergie qu’il nous en faut mais, mettra fin aux guerres à l’énergie, Et j’aurai la joie de l’activer devant vous et pour vous.

Plusieurs mois, après les recherches et la construction du dispositif fut terminé. Elle se composée de deux structure identiques, à quelques détails prêt. Le premier, circulaire, était destiné à la mise en route de la faille. C’est dans celui-là même qu’était déposer la Pierre de Mana et qui produisait l’énergie nécessaire pour l’activation du voile qui lui se faisait dans l’autre structure, circulaire aussi. L’énergie ainsi concentrer était repérable par un grand Halo lumineux qui se dessinait au fur et à mesure de l’activation du voile. La foule dans la cour principale de l’édifice, juste devant les tours de contrôle qui permettait de réguler l’énergie, attendait impatiemment Howard Werralath Gaalahad pour son discours d’ouverture.

Mes cher Lanthiens, voici venu les jours ou la course à l’énergie fait un grand bond en avant. Elle classe le carburant, dès aujourd’hui, au rang de piles, et encore je suis gentil. Espérons que ça dure. Cette machines restera activée pendant un mois, afin de pouvoir vérifier si, l’activation à long termes n’aura aucuns effets. Si une erreur survenait, lors du processus de transfert d’énergie, la machine sera désactivée automatiquement et sans encombre. Plusieurs centaines de systèmes garantisse la sécurité de l’engin ainsi, et surtout, de la planète entière, sait-on jamais. Merci de votre compréhension, si vous voulez bien suivre ces messieurs, une visite de l’édifice vous permettra de mieux comprendre son fonctionnement.

La foule se dissipa peu à peu en direction des différentes portes qui conduisait vers le cœur de la machine. Une vois sur l’interphone général se fait entendre.

"Nous vous rappelons qu’une boutique de souvenir et disponible sur l’aile Nord, bonne visite."
• L’histoire préfère les légendes aux hommes. Elle préfère la noblesse à la brutalité, les discours enflammés aux actes silencieux. L’histoire se souvient de la bataille, mais elle oublie le sang répandu... Abraham Lincoln - Vampire Hunter

Avatar de l’utilisateur
Lanthia
Messages : 265
Inscription : 11 août 2011, 08:59

Re: Course à l'énergie

Message par Lanthia » 11 nov. 2012, 18:20

Voici quelque temps maintenant que le dispositif est activé. Rien de sérieux ne s’était présenté. Jusqu’à il y a quelque heures. J’étais justement dans les locaux quand ceci s’est produit. Dans la salle de contrôle principal, plus précisément. Plusieurs techniciens se trouvaient avec moi, s’occupant de la maintenance des systèmes. J’étais en train de vérifier la liste des rapports d’erreurs lorsqu’une alarme se fit entendre. Une fenêtre s’ouvrit sur l’écran de contrôle principal. Sur celui-ci était indiquée une erreur. « Erreur trois-cent-trente-trois ». Je craignais que celle-ci arrive. Une deuxième faille s’était formée. Tous les techniciens et moi-même, nous nous mimes à trouver un moyen pour essayer de refermer le pont inconnu.

Après plusieurs heures de recherche la faille resta active. Ne cherchant plus à la détruire je retournai sur un ordinateur pour exécuter une recherche sur cette faille inconnue. A ma grande surprise celle-ci faisait place à un autre chemin. Elle ne conduisait point au voile, mais plusieurs années en arrière. Ayant une petite idée sur sa destination je fermai l’accès, la faille, de notre côté. Mais avant, je fis envoyer une sonde pour vérifier mon hypothèse. La caméra-vidéo installée sur la sonde me renseigna tout de suite. Il y avait un léger champ-électromagnétique émis, surement la faille. Les terres filmées par la sonde correspondent aux terres de Desertica, plus précisément au même emplacement que celui de la station.

Le soir même, je me trouvai dans mon Bureau du Palais présidentiel. Cherchant un moyen de tirer profit de cette faille temporelle on frappa à ma porte. Il se faisait tard, curieux de cette rencontre je me levai et me dirigeai vers la porte. A ma grande surprise il s’agissait de l’Amiral Merdinn. Voilà quelque temps que celui-ci me rendait visite à propos d’une recherche scientifique en cours pour améliorer les Techno-Guerriers. Il était le chef militaire responsable de ce projet. Après quelques heures de débriefing, je lui évoquai la surprise qui se produisit à la station. Il réfléchissait un moment et me parla de son père. André de Brancard Lanthane. Il me demanda d’organiser une mission pour récupérer son père, tant de question lui restait sans réponse, il ferait tout pour pouvoir le récupérer. Je lui expliquai les dangers de cette mission, le risque de ne pas pouvoir retraverser le portail ou de changer à jamais l’histoire du Lanthia, la causalité et bien sur le risque de déchirure espace-temps (même si sur ce dernier point c’était surtout pour lui faire peur).

Le lendemain, Merdinn m’attendait devant le pont. Les techniciens avaient conçu une porte pour stabiliser le couloir spatio-temporel. Avant de vouloir partir il « m’ordonna » de n’envoyer personne d’autre mais il en fut tout autre. A ce moment-là, Elise arriva dans la chambre de la faille.

« -Désolé frère, je viens avec toi, tu n’as pas le choix. »

Merdinn hésita un moment mais s’il y avait bien une seule personne qui devait lui apporter de l’aide c’était bien elle. Merdinn se dirigea vers un garde et lui saisit son arme. L’homme armée retint son arme et jetai son regard sur l’Archimage suprême qui lui fit signe de la lâcher.

« Le moment est venu, rentrons maintenant, je renverrai la première sonde de votre côté, contactez-moi pas radio si vous l’avez reçu, sinon….Souhaitez nous bonne chance. »

Merdinn et Elise traversèrent le portail. Une fois à l’extérieur, la traversée les secoua quelque peu mais rien de bien grave, le seul problème était la faille, il n’y en avait pas de ce côté. Elise sortit son micro intergalactique. Elle fit référence au rapport que lui avait rapporté Howard et les champ-électromagnétiques. Elle se connecta à la sonde pour détecter celle-ci. Après une mise au point des capteurs elle réussit à capter le signal de la faille, posa une marque au sol puis elle renvoya la sonde.

« Amiral Merdinn, Reine Elise, nous avons reçu la sonde. Nous refermons le portail, contacter nous par radio si vous voulez la franchir. Nous vous attendrons…..bonne chance quand même. »

Le Minas Andrann principal se trouvait à plusieurs kilomètres, mais ils avaient assez de vivres et d’eau pour quelques jours. Ils n’avaient plus qu’à faire le chemin en direction du Palais. Le voyage durant, Elise et Merdinn affrontèrent vents et tempêtes de sable. Les Soleils Deserticains brûlaient. A la fin de la journée, ils arrivèrent enfin devant la Minas Andrann. Pour ne pas se faire remarquer, ils s’étaient vêtus de sorte que les Lanthiens ne puissent pas les reconnaître de près ou de loin. Ils entrèrent à l’intérieur en direction d’un écran d’information galactique pour connaitre la date exacte à laquelle ils avaient atterris et à leurs grandes surprises, c’était la veille de la mort de Lanthane. Elise, un peu stressée, sortit de sa poche une page. Celle-ci contait la mort de Lanthane. Elle reprit une phrase de la page.

« Lanthane, à l’époque Grand Chancelier Souverain, se tenait sur le balcon de la plus haute tour du palais. ».

Mais Merdinn la reprit. En effet ce conte n’avait était écrit que pour la légende. Il n’est pas mort depuis le haut de la plus grande tour. Il se trouvait dans son bureau et non sur un balcon. Il se faisait tard, nos deux compères se dirigèrent vers le Palais. Hélas, celui-ci était bien gardé. Autant dirent que s’ils se présentaient de la sorte, ce serait, ni plus ni moins, la direction des cachots. Ils avaient connaissance d’une ouverture secrète, dans les jardins, pour rentrer en toute discrétion. En direction des jardins ils croisèrent plusieurs grands hommes politiques et officiers, notamment, le Commandant McKay, actuellement Lieutenant-Colonel.

Passant discrètement devant ce qui semblait être une petite réception, ils arrivèrent devant le passage secret. Ce qui semblait être un gros buisson, à la base, n’était en fait qu’une grande trappe menant à plusieurs couloirs souterrains, un labyrinthe en somme. Seuls ceux qui vivait dans le palais pouvaient se repérer et connaitre le chemin exact à parcourir. Une fois arrivés à l’intérieur, ils passèrent la nuit dans un local où personne n’avait l’habitude de rentrer.

Le lendemain, ils se réveillèrent à l’heure du souper. Pour le Chemin du retour, Merdinn conseilla à Elise d’emprunter un moyen de transport pour revenir à la faille. Ils passèrent les quelques dernières heures à refaire les vivres, avant de se diriger vers le bureau. Mais comment y accéder. L’intérieur du palais était encore mieux gardé qu’à l’extérieur. Du lierre poussait contre les murs du Palais. Avant de partir du local, Elise recommandait de grimper pour monter sur le balcon, discrètement. Cela n’était pas sans risque. Escalader aussi haut ce mur pourrait s’avérer très mortel, mais peu de choix s’offrait à eux. Ils décidèrent donc de prendre ce chemin. Ils consolidèrent leurs sangles pour ne rien perdre lors de leurs ascensions. Ils traversèrent les quelques couloirs sans se faire voir des gardes, et ouvrirent une fenêtre côté balcon. Elise passa en premier, suivit par Merdinn. Le soleil commençait à se coucher. Ils entrèrent dans le Bureau, où il n’y avait personne pour l’instant. Merdinn ordonna à Elise de se planquer dans le bureau, lui se mit derrière le balcon accroché au lierre. Il ne restait que quelques minutes avant que le tueur arrive.

La porte s’ouvrit tout à coup. C’était Lanthane. Il se servit un verre de Bourbon avant de se diriger vers le balcon, ou au passage, il saisit un cadre. Dans celui-ci, se trouvait la photo de Merdinn, de William et d’Elise étant bébés. Il la regardait un moment puis se retourna, reposa le cadre, et prit une gorgée. C’est à ce moment-là que la porte s’ouvrit à nouveau. Et à la grande surprise de Merdinn et Elise, deux ombres se dirigèrent vers son Bureau.

« Alors voici mon heure. »

Une des deux ombres s’avança jusqu’à ce que son visage apparaisse au grand jour : c’était William de Annebaut Lanthane, portant sur lui une arme sonique qu’il pointa sur Lanthane. L’autre personne restée dans l’ombre expliqua clairement à Lanthane ce que faisait William ici, mais en vérité, ce n’était qu’un clone. Elise reconnut immédiatement la voix du deuxième pour l’avoir tant entendu au lit lui murmurer de douces paroles. Ce n’était autre que le GMS Kafelor… Les protagonistes passèrent une bonne demi-heure à palabrer jusqu’à ce que le GMS finisse par sortir de la pièce en chuchotant à l’oreille du clone. Une fois parti, le clone laissa au GMS un laps de temps suffisant pour s’échapper et partir du Lanthia.

Merdinn sortit du balcon et tira sur le clone de son frère, juste sur le bras pour le laisser parler. Il voulait savoir où était son vrai frère. Le clone restait bouche cousue, sans bruit sans un moment. Merdinn enragé de colère ne put s’empêcher de mettre fin à sa vie. Elise saisit l’arme de Merdinn.

« C’est bon…C’est fini. »

Lanthane, encore secoué, demanda à Elise et Merdinn d’expliquer qui ils étaient et ce qui se passait. Malheureusement, pour ne pas bouleverser encore plus le futur, Merdinn lui dit juste de tout faire pour rejoindre le Léviathan, et de ne surtout pas faire confiance au GMS Kafelor.

Ils prirent le chemin du retour sans se faire remarquer, traversèrent furtivement la cour du palais et prirent la direction de la faille avec un véhicule volé. Le trajet pris quelques minutes, et en traversant la faille, ils se retrouvèrent à l’intérieur de la station-énergétique. Mais celle-ci était différente. Elle ressemblait plus à un complexe militaire qu’à une station. La faille disparut instantanément et des forces militaires encerclèrent nos deux compagnons.
• L’histoire préfère les légendes aux hommes. Elle préfère la noblesse à la brutalité, les discours enflammés aux actes silencieux. L’histoire se souvient de la bataille, mais elle oublie le sang répandu... Abraham Lincoln - Vampire Hunter

Avatar de l’utilisateur
Lanthia
Messages : 265
Inscription : 11 août 2011, 08:59

Re: Course à l'énergie

Message par Lanthia » 13 nov. 2012, 17:04

Elise et Merdinn se levèrent. Les forces, en poste, autour d’eux, les fouillèrent puis les plaquèrent au sol. A ce moment précis, un homme s’approcha. Il commença à hurler quand il jeta un coup d’œil sur les deux compères. A leurs grandes surprises il s’agissait d’Howard. Il commandait le complexe militaire. Ils les emmenèrent dans des cellules de haute sécurité. Elise et Merdinn s’étaient, bien sûr, défendus. Ils leur répétaient qui ils étaient mais comme rien n’y fit, ils leur dirent d’appeler Lanthane pour une confirmation. Des heures durant, les seuls visites qu’ils eurent était celles de chercheurs. Ils collectaient tous les moyens pour pouvoirs les identifier. Ils discutèrent des heures et des heures jusqu’à ce qu’un homme rentra à l’intérieur de la cellule. Sa fidèle canne tapait harmonieusement le sol. Il portait sur lui une grande robe blanche. Sa barbe le rendait toujours aussi mystérieux tout en ayant l’air viril.

« Bonjour mes enfants. »


Bien entendu c’était père. Mon frère et moi étions très contents de le retrouver. Ce fut une joie immense. Nous commencions notre sortie en direction d’un vaisseau de transport. Les choses sérieuses commençaient en effet. Père avait l’air perplexe voir furieux. Il avait réussi à rejoindre le Léviathan mais ce qu’il avait découvert le terrifiait. La navette se dirigea vers le palais présidentiel. Père décida de nous exposer ce qu’il avait découvert pendant toutes ces années.

« Dans le passé, vous m’aviez conseillé de rejoindre le Léviathan et de ne pas faire confiance au GMS Kafelor, ce que j’ai fait. Mais ce que j’ai découvert est très, comment dire, très fâcheux. Vous ne le savez sans doute pas mais une réunion secrète se déroule dans un endroit tenu secret par le Léviathan, compréhensible. Le GMS Kafelor en est le Gourou, si l’on peut dire. Ce repère est infesté de seigneurs cachés dans l’ombre. Vous vous rappelez du clone de William ? Quel idiot je suis pour vous poser cette question, pour vous ça s’est passé quand, il y a quelques heures ? Enfin bref, ils ont une opération en cours, une opération qui touchera toutes la galaxie. Mais j’ai une bonne nouvelle pour vous…Je veux dire, pour nous. Le lieu, où se trouve cette réunion secrète, j’ai retrouvé votre frère, William. Il est retenu prisonnier là-bas, mais le plus surprenant, c’est que le clone que vous avez tué n’a rien changé. Ils en ont fait un autre et il y a quelques temps maintenant, il a détruit le Sénat. Ce qu’ils projettent maintenant est tout aussi dangereux. Nous devons y mettre fin. »

Ils arrivèrent aux palais présidentiel, ils atterrirent et sortirent du transport. Lanthane sortit le premier et bloqua Elise et Merdinn. Il ordonna au Capitaine de se diriger vers le Manoir L’athénium. Nos deux compères furent très étonnés, en effet, ils n’avaient jamais entendu parler d’un tel endroit. Lanthane leur conseilla de se reposer autant de temps qu’ils le voulaient pour remettre leurs batteries au plus haut niveau, qu’il s’occuperait de tout et qu’il nous contactera dès qu’ils commenceront les opérations contre le GMS Kafelor. Mais ce que ne savait pas Lanthane, c’est qu’Elise avait secrètement donné vie à un enfant avec le GMS. Le lui avouer aurait été une torture. Nous voilà partie en direction du Manoir.

Le Manoir L’athénium est celui de la famille Lanthane depuis que le monde est monde. C’est l’une des plus grandes et des plus prestigieuses bâtisse de luxe. Elle possède l’un des meilleurs jardins privés des plus entretenus. Il occupait plusieurs hectares et c’est l’un des plus vieux bâtiments construits sur le Lanthia.

Comme conseillé, Elise et Merdinn prirent un temps pour se reposer. Le lendemain matin de bonheur, Merdinn croisa Elise sur le bord de la terrasse. Elle pensa au soir où le GMS Kafelor avait ordonné au clone de William de tuer Lanthane. Elle n’avait jamais vu son côté sombre, ou, au moins, pas d’aussi prêt. Elle se sentait stupide. Merdinn, tout en grignotant une biscotte, s’approchait d’Elise. Il n’avait de cesse que de la réconforter. Mais en vain. Elle se sentait coupable d’un côté. Elle s’en voulait surtout pour lui avoir fait un enfant. Elle s’en alla en direction de sa chambre. Merdinn, quant à lui, réfléchit à ce que Lanthane leur avait dit, sur le GMS, sur le Léviathan mais surtout sur tout ce qui se rapportait à William. Il était temps d’y mettre fin. Le système de communication interne au Manoir se mit à sonner, puis, quelques secondes après, la voix de Lanthane se fit entendre.

« Venez vite, je dois vous parler d’un sujet important concernant ce que vous savez. Prenez le premier transport en direction du Palais au plus vite. »
• L’histoire préfère les légendes aux hommes. Elle préfère la noblesse à la brutalité, les discours enflammés aux actes silencieux. L’histoire se souvient de la bataille, mais elle oublie le sang répandu... Abraham Lincoln - Vampire Hunter

Répondre