Sevensin - Une ombre se lève

Tout le role-play qui ne rentre dans aucune autre catégorie

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Sevensin
Messages : 52
Inscription : 10 janv. 2013, 18:25

Sevensin - Une ombre se lève

Message par Sevensin » 10 janv. 2013, 21:07

Cela faisait longtemps... Trop longtemps...

Les 5 astres de notre galaxie, dejà tant mis à mal par les trahisons, les complots, les rancunes et les guerres, se sont enlisé dans une morosité qui n'en finit plus.

Les grands conquérants de l'époque, les vaillants chefs d'Etats et d'armées, se défendaient pas uniquement grâce à la force de leurs impitoyables vaisseaux de guerre, mais avec conviction et dignité. La guerre était gagnée grâce à la volonté de rendre nos mondes plus stables, plus honnêtes, plus surs pour tous. Les armées n'étaient seulement que les vecteurs d'une pouvoir qu'avaient les amiraux de ce temps.

Aujourd'hui tout est différent. L'audace et l'incroyable ténacité de ce qu'on appelait "Chef d'Etat" se sont transformé en tout ce que l'Humanité peut produire de mauvais. Corruption, abus, tromperie sont monnaie courante désormais.

La gloire fait maintenant place à la vantardise, la compassion devient pitié et l'amitié se mua en outil de corruption.

Ces soit-disant chefs, se complaisent dans les reflets d'antan sans pour autant se tourner vers l'avenir. Leur foi en un monde meilleur est devenu un dédain permanent de la réalité, pensant que rien ne pourraient plus les atteindre. L'immobilisme est leur nom, pêcheur est leur profession.

A présent, rien ne peut plus sauver personne. Les pêchers des hommes, des galacticains, ont fini par trouver un écho dans une ombre qui était jusqu'à présent disparue.

Une ombre... Un Etat... pour les purifier tous !


7 voix, un seul mouvement. 7 leaders, un seul Etat. 7 Pêchers, une seule sanction !

Avatar de l’utilisateur
Sevensin
Messages : 52
Inscription : 10 janv. 2013, 18:25

Re: Sevensin - Une ombre se lève

Message par Sevensin » 27 mars 2013, 22:44

Tout histoire à un début, toute légende à un commencement, tout conte à un "il était une fois". Cette histoire n’est pas différente des autres, elle raconte l’avènement de l’Ombre, de son apparition à la création de l’Ordre des Sinlords, qui permettra de restaurer la paix et l’équilibre au sein de l’espèce humaine.

7 Pêchers, 7 Instruments. Tous mené par l’Ombre provenant du Voile. Celui qui a su maitriser l’essence des Arcanes Magiques de l’Univers et revenir dans le monde des vivants. Voici comment tout a débuté.

Etat Haegemonia, 67 Desertan 3728

Les forces d’Exitium étaient sur le point d’être attaquées par les troupes réunies de l’Ordre de l’Aube. L’opération avait été mise sur pied de longue date afin de pouvoir anéantir le fléau Exitium, qui détruisait ce qui lui plaisiait, lui et son Cartel des étoiles.

Toutefois, rien ne se passa comme prévu. Théran Azhar, maitre de l’Exitium mais également Grand Conseiller au sein du système galactique, utilisa un puissant arcane magique pour déplacer ses flottes malgré l’impulsion électromagnétique qui paralysait complètement son Etat.

L’Archimage Terluan, dirigeant absolu et omniscient du Grand Conseil, avait pourtant banni ce genre de magie depuis la création du système Galacticain. Toute utilisation de ces arcanes interdits devait être sanctionnée. C’est ce que pensa également Eden Striker, Grand Conseiller à cette époque mais également commandant suprême des forces de l’Etat Haegemonia.

Striker avait investi tout l’effort de son Etat à la préparation de cette bataille. Les ordres de ses supérieurs de l’Aube devaient être respectés pour garantir la victoire. Malheureusement ces troupes n’auront servi à rien, Théran Azhar ayant lâchement écourté le combat.

Juste après l’utilisation de l’arcane nommée « Faille Magnétique », le dirigeant de l’Etat Rebux ouvra un canal de transmission d’urgence chez tous les membres de l’Aube. Il transmit son désarrois et surtout sa colère envers ce dirigeant ayant enfreint une des lois censé être inviolable dans ce Système.


« Ne t’en fait pas Rebux ! Je vais m’occuper de Théran. Dit à Dreck de suspendre les opérations pour le moment. »

Eden Striker quitta alors le centre des opérations de la bataille finale au sein des terres d’Exitium.

Il savait que le seul endroit dans l’Univers ou se trouvait le manuscrit permettant l’utilisation d’Arcanes interdits étaient au sein de la Corporation Galactique, dans la partie réservée au Grand Conseil. La copie étant interdit par la magie du grand Terluan, il fallait que Théran soit sur place afin de réciter la formule de l’Arcane maudite.

Une fois aux portes de son Etat, Eden n’attendit pas un instant et demanda d’un ton ferme et décidé :


« Mages, préparez-vous à une téléportation ! »
« Destination ? »
« Le Sénat Galactique ! Maintenant »

La téléportation s’effectua aussitôt qu’Eden termina ses ordres. La téléportation n’eut aucun problème et la flotte spécial d’Eden se retrouva en orbite de Galactica, au niveau du Siège de la Corporation.

Un opérateur ouvrit un canal de communication avec le Solar de Striker :

« Declinez votre identité ! Cet espace aérien appartient au Sénat ! »

« Eden Striker ! Grand Conseiller au service de l’Archimage Terluan et du Sénat Galactique.
Code d’accréditation : 0x4743415552454C
Clé de transmission : 0x1604 »


« Autorisation accordée, bienvenue !
Appontage autorisé au Quai 10A. Désactivation des systèmes de défenses »


Une fois le Solar posé, Eden se dépêcha de quitter son vaisseau afin de rejoindre la bibliothèque du Grand Conseil, en espérant que Théran Azhar y soit encore.

Il faisait nuit sur Galactica. Le crépuscule venait à peine de tomber et de nombreuses sources phosphorescentes, entourant l’arbre FUTUR venaient de s’allumer pour illuminer la scène extérieure. Malgré l’empressement et l’urgence de la situation, Eden n’était pas indifférent à la beauté du spectacle.

Il arriva enfin dans la partie réservée aux Grands Conseillers. Striker se mit à courir, espérant prendre Théran sur le fait !

Sa déception fut grande lorsqu’il ouvrit la porte de la bibliothèque : Personne !

La Bibliothèque était entièrement vide, et aucune traces d’effractions. Le Grand Conseiller était abasourdi… Avait-il tort ? Est-ce que leur plan avait échoué et que Théran avait pu bouger ses flottes entre deux impulsions magnétiques ?

Son esprit était à présent confus… Qui croire ? Ses alliés ? Ou l’honnêteté qu’impose le rôle de Grand Conseiller. Soupçonner un Grand Conseiller de haute trahison et ce sans preuve aurait provoqué un tollé mais également la défection de Eden de son poste.

Toutefois, Striker était un puissant mage. Il avait suivi l’enseignement d’un grand maitre des arcanes magiques sur Vertana depuis son plus jeune âge. Avant de prendre le commandement de l’Etat Haegemonia, il médita de longues années reclus au fin fond des forets vertaniennes afin d’accroitre son Aura et sa maitrise magique.

Il se positionna assis sur le sol en position du lotus et il commença à concentrer son aura.

L’utilisation de la magie est interdite au sein du Sénat, mais Eden savait qu’à une situation exceptionnelle, on se devait d’utiliser des moyens exceptionnels. De plus, l’arcane magique qu’il s’apprêtait à utiliser n’était pas nocive pour le Sénat. Cela ne justifie en rien l’infraction, mais cette logique provoqua moins de remords dans l’esprit de Striker, qui irait s’excuser auprès de Terluan en personne.

Son corps commença à léviter, éloignant la poussière tout autour de lui. Son aura se déployait dans un vert pâle des plus éclatant et se concentrait autour de lui tel des rayons solaires. Puis il regroupa l’ensemble de son aura dans ses mains et il s’exclama :


« Arcane de la Révélation : Manjushri Sanadhin !!! »

Toute la pièce s’illumina de la couleur de son aura. L’éclairage induit par cette puissante vague magique donnait l’impression d’être en plein jour, lorsque le soleil Galacticain est à son Zénith.

En restant concentré, Eden se leva et alla explorer la pièce. Cet arcane élémentaire, permet de réveler toute manipulation magique de n’importe quel objet. Toutefois Théran était un très puissant mage, d’un niveau supérieur à Eden malheureusment. Il n’était pas du tout sur si Théran prendrait le temps de camoufler ses traces.

Striker pu constater une intrusion d’un mage puissant, mais son arcane est bloqué par un pouvoir supérieur. Aucune déduction possible…

Déçu et à la fois désespéré, il quitta la salle la tête basse. Alors qu’il fermait la porte par la pensée, un garde l’interpella :


« Grand Conseiller ?!? Une audience spéciale et extraordinaire à lieu au Sénat concernant ce qui s’est passé sur les terres d’Exitium… »

Interrompant le garde, il répondit directement

« Vraiment ?!? Je m’y rend tout de suite, merci ! »

Alors que Striker s’en allait pour la salle de réunion, le garde essaya de l’interpeller :

« Attendez une seconde !!! Arretez vous avez enfrei… »

Striker leva sa main gauche et hypnotisa le garde :

« Retournez à votre poste, vous n’avez rien vu ! »

Le garde s’exécuta et Eden pu rependre son chemin sans problème. Il courrait aussi vite qu’il pouvait, à la limite de sa condition physique. Arrivant devant la salle, il reprit son souffle et ouvra la porte d’un pas sûr.

Il tomba sur une salle en pleine confusion. Des membres du Cartel étaient présent, accusant l’Ordre de manipulation économique et de mouvement illégal de troupes, tandis que les Aubes attaquaient les membres du Cartel pour que Théran soit puni.


Eden cria d’un seul coup :

« Siiilennnce ! Chacun se calme et explique ses arguments dans le calme ! Nous devons faire toute la lumière sur cette affaire »

Alors que l’histoire reprenait dans le calme, chacun expliquant pourquoi l’autre devait être banni du système, d’autres dirigeants d’Etats arrivaient. Certains comme celui du Darkness Empire observèrent toutefois que tout ceci n’était possible que si l’on utilisais « certaines arcanes » selon ses propres mots. Le Lord du Darkness Empire avait été au sein de la Commission de Contrôle, et était donc au courant de la localisation du manuscrit des Arcanes interdits.

D’autres observaient uniquement, dans le seul but de voir la conclusion de cette sordide histoire.

A cet instant précis, Théran Azhar arriva ! Le leader de l’Exitium, celui qui pourrait dénouer tout cet imbroligo politico-statégique.

Malheureusement, Théran n’essaya que de noyer le poisson, utilisant ses pouvoirs de Grand Conseiller pour amoindrir le débat. Malgré le fait qu’Eden soit un Grand Conseiller, son pouvoir était moindre comparé à celui de son homologue d’Exitium.

Tout semblait se noyer dans le mensonge et la manipulation politique. Quand tout à coup, l’Archimage Terluan se montra ! Prenant compte de la situation, il alla lui-même enquêter au sein de la bibliothèque du Grand Conseil, son pouvoir surpassant nettement celui de n’importe quel mage de l’Univers actuel.

Une fois la vérité révelée par Terluan, il fut confirmé que Théran Azhar avait utilisé l’arcane maudite pour ses besoins personnel et ainsi la sanction ne se fit pas attendre : Terluan utilisa ses pouvoirs incommensurables pour annihiler l’Exitium et l’envoyer dans le Voile.

Malheureusement, le même sort fut réservé à Dreck, reconnu coupable de mouvements illégaux d’armées. L’ensemble des troupes de l’Etat Haegemonia ayant participé à cette attaque furent ainsi balayé en étant envoyé par-delà le Voile. Terluan avait ainsi décidé, malgré l’argumentaire d’Eden.

Toutefois Eden Striker savait que ce n’était que le début. Si de tels actes étaient possibles tout en étant Grand Conseiller, ou est-ce que l’univers allait aller ? La corruption avait attaqué l’essence même de l’espèce humaine. Le doute était partout, la suspicion était le maître mot. Dès qu’une attaque sortait de l’ordinaire, tout le monde se ruaient au Sénat pour crier à la corruption.

Tout ceci mis fin à la volonté d’Eden Striker de participer au système. Pendant des mois, il passa la plupart de son temps sur Vertana, développant encore plus son aura et ses connaissances dans tous les domaines possibles et imaginables. Il délaissa la direction de son Etat, qui commençait à dépérir, sa place au Grand Conseil, qui fut rapidement ajournée et supprimée, mais également sa femme, qui commençait à en avoir assez d’un homme absent.

Cependant, lors d’une longue séance de méditation, Striker découvrit comment utiliser l’Arcane permettant de pressentir le futur ! Et il pressenti l’absorbtion de l’Etat Haegemonia par le Voile !

Impossible ! La fin de son Etat ?!? Y a-t-il quelque chose à faire ?

Au même moment, il reçut une communication subspatiale provenant du centre de commandement de l’Etat Haegemonia :


« Ici Neos ! Vice Dirigeant de l’Etat Haegemonia ! Nous sommes absorbés par le Voile ! Eden si vous recevez ce message : sauvez nous ! »

Eden se rua dans son vaisseau et retourna chez lui. Il ne savait pas comment éviter cette catastrophe. Malgré tous ses pouvoirs, il ne pouvait pas contrer l’immense puissance du Voile ! Il décida ainsi de retourner chez lui sauver ce qui lui importe le plus en premier lieu : sa femme, Moira.

Une fois débarqué sur le quai 130, Eden courra vers son quartier résidentiel, situé près du centre de Commandement. Etant au sommet d’une colline, il pouvait constater avec horreur la progression du Voile. Les bâtiments et les gens étaient tout simplement annihiler, ils disparaissaient en d’infimes particules au fur et à mesure que le Rideau Noir avançait.

Au moment où il pensait approcher sa résidence, Neos parait devant lui.

Neos était blessé au bras gauche, à moitié dissolu par le Voile. L’os était tranché net, aucun saignement. Comme si le voile cautériserait les blessures charnelles.

Titubant, ayant du mal à fixer Eden à cause de son Etat, il trouvait toutefois assez de force affronter celui qui, selon lui, causa la ruine de l’Etat Haegemonia.


« Tu nous as tous abandonné… A cause de l’inactivité, induite par TON irresponsabilité, le Voile à décider d’éradiquer notre Etat pour laisser la place à une nouvelle population. Depuis tout ce temps qu’est-ce que tu as fait pour nous ?
Tes recherches étaient censées nous aider à nous améliorer et à restaurer la paix dans notre Système. Mais tes recherches sont devenues une obsession, tu nous as tous oublié ! Tu as oublié ton Etat, ton rôle au Grand Conseil, ta femme ! »


Abasourdi tout d’abord par la franchise de Neos, il se reprit ensuite :

« Abandonner ? N’étais-ce pas ton rôle d’assurer la santé de l’Etat ? Je te faisais confiance !!! Concernant mon abandon de mon poste de Grand Conseiller, cela me regarde !!! Je n’ai pas à en parler avec toi. Et laisse ma femme en dehors de tout ca !!! »

Ne voulant pas empirer la situation, Neos se calme malgré la dernière réplique de Striker et continue :

« C’était le rôle que TU m’as désigné !!! Je te rappelle que je ne suis qu’un Général d’armée, je n’étais pas prêt à diriger un Etat de cette importance. Tu as joué l’irresponsable, tu es complétement déconnecté de cette réalité. »

Ceci mit Striker hors de lui :

« Je ne suis pas DECONNECTE ! L’HOMME EST DECONNECTE ! CORRUPTION, ABUS DE POUVOIR, TRAHISONS.
Dit moi qui est déconnecté : celui qui médite pour atteindre la plénitude et ainsi pouvoir répandre son savoir et la sagesse sur le monde ou ceux qui vivent jour après jour, subissant la corruption et devenant instrument de corruption »


Neos fut surpris par la réponse de Striker, à la fois complètement juste mais en même temps très acerbe contre l’humanité.

« Tu as subi un revers face à une situation complexe. Ne fait pas subir cela à tout ton peuple parce que tu as été incapable de gérer efficacement une situation ! Ce n’est pas la fin. Accepter ses faiblesses et évoluer fait partie de l’Humanité. C’est ce que j’ai essayé de faire en acceptant ton offre de co-diriger l’Haegemonia. Je ne savais pas comment procéder, mais en pratiquant et avec ton aide, j’aurai pu évoluer et devenir ton digne succésseur ! Tu m’as abandonné ! »

Eden répliqua avec un ton sarcastique certain :

« Les Humains de Galactica ont cessé d’évoluer… Ils ne font que se complaire dans leur monde empli de mal et je suis celui qui trouvera la réponse !
Je t’ai abandonné ? Quelle naïveté touchante… Je ne pensais pas que tu étais si jeune dans ton esprit. Il aurait fallu que je désigne un meilleur successeur.»


Alors que Neos et Striker se confrontent, une voix douce et déterminée au loin se fait entendre.

« Pfff, tu n’as pas abandonné que lui, Striker… Ne te prend pas pour plus grand que tu n’es. »

Moira apparait derrière Neos et se place à ses côtés.

« Tu n’es jamais présent, tu passes ton temps à analyser le passé et le futur sans jamais te concentrer sur l’espace-temps le plus précieux : le présent. Notre maître aurait été triste de te voir ainsi »

La réaction ne se fit pas attendre de la part d’Eden :

« Moira... N’interviens pas ! Cette conversation est entre Neos et moi. Je souhaite lui enseigner ce que j’ai découvert mais il semble fermé à toute élévation de son esprit. »

Moira le regarde avec dégout et enchaine :

« Et depuis quand tu peux me mettre sur la touche comme cela ? »

Elle avance doucement et prend la main de Neos. Eden ressent à cet instant précis la dernière émotion de sa vie d’homme… la trahison. Malgré toutes ses séances de méditations pour se soustraire de toute émotion humaine. Il ne put se contenir :

« Je vois… C’est comme ça que ça fini. Tu me trahis ? »

Elle le regarde avec tristesse et se mis à pleurer :

« Tu m’as trahi ! Tu m’avais dit que tu ne m’abandonnerais jamais ! Voilà la leçon que tu dois retenir : n’abandonne pas le présent, car c’est le seul instant qui existe en permanence. Derrière tes belles intentions, tu dissimules les conclusions qui vont à l’encontre de tes émotions. Tu es partial et faible »

Eden commença à concentrer son aura :

« Tu ne comprends jamais… Ce que je cherche à faire. Comme je n’ai plus rien à sauver et que le Voile nous aura bientôt tous absorbé, je vais vous apprendre une dernière leçon : ne pas provoquer un mage enragé »

Sur ces mots, Striker se concentra au maximum et lança la plus terrible des Arcanes magiques offensives qu’il ait pu développer.

« Arcane de Destruction : Meiyusuhi Taiho »

Une énorme déflagration d’énergie magique se dirigeait vers Moira et Neos a une vitesse folle. Les effets étaient quasiment équivalents au Voile : tout ce qui touchait cet énorme rayon était désintégré.

Au dernier moment, Moira révèle son aura et utilise un arcane de défense, bloquant l’attaque de Striker.


« Pas mal Moira, pas mal… mais tu ne tiendras pas longtemps »

« Je tiendrais, car je ne veux pas mourir de ta main. Je pensais qu’on ne se battrait jamais entre nous. Tout ceci c’est de ta faute Striker ! »

Cependant le Voile commençait à absorber la colline ou se trouve le centre de commandement, et donc le lieu où se trouve Striker, Moira et Neos.

« Neos !!! Prend mon solar et va-t’en !! »

« Non Moira ! Je ne te laisserai jamais seule moi ! »

« Tu as très peu de temps vas-y, je vais l’occuper et l’empêcher de te bloquer, je t’en prie. »

« Moira non… je… je t’aime »

Moira comprit que Neos ne s’en irait pas. Tout en retenant l’attaque de Striker, elle oriente son autre bras vers Neos et exclame :

« Arcane de Téléportation : Shukanido »

Toutefois, Moira modula la puissance de ce sort pour téléporter à la fois le Solar et Neos en orbite de Desertica, tout en plaçant Neos dans le solar. La concentration pour exécuter cette action est telle qu’elle a dû négliger sa barrière contrant l’attaque de Striker.

Et la conséquence ne fut pas longue à venir : sa barrière se brisa. Moira eu juste le temps d’esquiver partiellement l’attaque, qui désintégra complétement son bras gauche.

Striker avança vers Moira et la souleva par la simple force de sa pensée :


« Humm… Alors tu l’as sauvé ? Tu l’aimes ? »

Moira resta muette en gardant un regard rempli de haine et de défiance.

« Peu m’importe maintenant, de toute manière je peux l’atteindre d’ici »

Eden tendit le bras gauche et l’orienta vers le ciel, dans la direction du Solar personnel de Moira.

« Je vais le tuer rien qu’avec cette… »

A ce moment le Voile était trop près d’eux pour que Striker puisse faire quoi que ce soit à Neos. Striker lâcha Moira, qui finit absorbée par le Voile, pour se concentrer uniquement sur une bulle de protection.

Eden Striker fut donc absorbé par le Voile mais est toujours en vie, maintenant une bulle perpétuelle d’énergie, ayant peur d’être absorbé et que son existence se termine prématurément. Il se concentrait si intensément qu’il consomma assez vite toute l’énergie qui lui restait.

A bout de force, il gardait pourtant un champ protecteur suffisant. Tout en se concentrant sur sa barrière, il entendit une voix obscure provenant des ténèbres :


« Lâche prise… Tu as du pouvoir, mais pas assez pour me résister. Tu mérites une leçon particulière pour ton arrogance… »

Après de longues heures, Eden Striker finit par épuiser sa barrière et fut donc absorbé par les ténèbres…
Dernière édition par Sevensin le 28 mars 2013, 04:23, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sevensin
Messages : 52
Inscription : 10 janv. 2013, 18:25

Re: Sevensin - Une ombre se lève

Message par Sevensin » 28 mars 2013, 04:16

«
Courageux, mais arrogant.
Puissant, mais faillible.
Intelligent, mais émotif.
Tu as des qualités, mais tu n’es qu’un humain…
Tu as du potentiel, mais tu ne l’exploite pas…
Tu as la volonté, mais tu ne la montre pas…

Montre-moi ta force, ou meurs »


Ce sont les mots qu’Eden entendit avant de perdre connaissance, absorbé entièrement par le Voile. Il n’y prêtait qu’une légère attention, pensant à juste titre que sa vie allait se terminer bientôt.

Malgré sa trahison, Eden ne pouvait s’empêcher de penser à Moira. Ces sentiments pour elle étaient pour le moment encore intacts et puissants, probablement assez pour lui pardonner. Si elle était encore en vie….

Plusieurs mois s’écoulèrent entre la perte de connaissance d’Eden, et son « réveil », enchainé par des entraves des ténèbres dans un espace vide et sans limite. Les cinq sens mortel associés à un humain dans l’Univers n’ont aucune utilité dans cet espace hors du temps. Eden lui-même n’existe plus en tant qu’enveloppe charnelle, seule son âme et son aura ont survécu.

Constatant que l’âme d’Eden a survécu, la « Voix » se matérialisa sous une forme d’Ombre étrange disposant uniquement d’un semblant de visage.

Elle se mit à s’adresser à l'âme perdue via son aura, qui écrase la sienne en puissance :


« Comme tous les autres avant toi, tu choisis une forme humaine pour te matérialiser ? Que c’est pathétique. »

Eden essaya de toutes ses forces de répondre. Mais aucune « voix » ne se fit entendre. De plus il ne perçoit et ne ressent pas son interlocuteur.

« Tu ne peux pas voir, ni parler ? C’est bien normal, tu ne maitrises rien de ton aura. »
« Si tu ne veux pas mourir, cela sera ta première leçon : Réussi à me parler, avant que mes chaines ne te tuent »


Tout à coup, les chaines entravant l’âme de Striker se resserrent fortement. Eden se tordait de douleur, mais aucune vibration cohérente n’etait émise par son aura. Uniquement des flots incontrôlés d’énergie brute et violente.

« Allons allons… Tu peux au moins faire ça non ? Celui qui se considérait comme l’égal d’un Dieu magique du côté humain. »

Plus les liens se resserraient, plus les pulsions de l’aura d’Eden étaient chaotiques. Puis à un moment, elles se calmèrent enfin. Un long « silence » s’était installé.

« Alors ? Déjà mort ? Pas encore, ton âme est toujours présente »

C’est alors, que via son aura, Eden parvient à répondre :

« Je ne suis pas mort, ça ne fait que commencer. »

Soudainement, les liens se sont relâchés et l’âme d’Eden s’en trouve libéré.

« Libre enfin… Qu’est-ce que tu m’as fait ? Ou sommes-nous ? Qu’attends-tu de m… »

La « Voix » interrompit net la parole de Striker avec une facilité déconcertante. Une panique monstre envahi Eden. Comment une simple « ombre » peut-elle être si puissante ? Qui détient un tel pouvoir ?

« Tu paniques… C’est normal, tu n’as pas le contrôle. Typiquement humain. Tu poses trop de questions et tu ne maitrises rien encore. Toutefois je vais répondre à quelques questions »

A ces mots, la « Voix » généra une immense illusion. Une terre aride, stérile, infinie. Il n’y a que la « Voix » et Eden. Elle choisit une forme singulière : celle d’un homme typique de 1m80, des cheveux gris court, un corps parfait pour un âge d’environ 20 ans. Il était vêtu d’une simple tenue en cuir comme celle que portent les guerriers débutants dans les camps d’entrainement Galacticain.

Il reprit sur un ton différent. Une voix plus humaine, mais incroyablement plus manipulatrice et sans pitié.

« Cela te semble familier hein ? Ne te réjouit pas trop vite : nous n’avons pas bougé. J’ai simplement sondé ton esprit et généré une illusion permettant à ta projection mentale résiduelle de pouvoir me voir et m’entendre sans que ton esprit simple ne puisse t’empêcher de communiquer.

Qui je suis ? Celui qui vit dans le Voile.

Ou sommes-nous ? Dans une dimension particulière du Voile. Une sorte de plan astral, accessibles aux âmes assez puissantes pour y pénétrer.

Pourquoi je t’aide ? Car cela m’amuse. Ton plan d’existence n’est pas intéressant pour moi, je cherche simplement la voie pour atteindre le prochain plan. Par contre, je trouve extrêmement intéressant de transmettre mes connaissances à quelqu’un qui semble attaché à ce plan ; pour voir ce que tu ferais avec tant de pouvoir »


Choqué, Eden répliqua instantanément :

« Je ne suis qu’une expérience à tes yeux ? Un jouet ?!?!? »

Emporté par la colère, il utilise l’ensemble de ses forces et réutilise l’arcane offensive ultime qu’il à précédemment utilisé contre Moira

« Arcane de Destruction : Meiyusuhi Taiho »

L’intensité de l’attaque est une centaine de fois supérieure à ce qu’Eden à pu déployer contre son ex-femme. Ceci est probablement du au court entrainement qu'il avait subi auparavant, lui permettant de mieux contrôler son aura.

Toutefois, le rayon frappe violemment la « Voix » sans pour autant l’affecter. Celui-ci marche même au sein du rayon en affichant un sourire malicieux. Il soulève un doigt et Eden perd toutes ses forces et tombe au sol.


« Gamin prétentieux. Tu penses que ce genre de choses pourra me faire du mal ? Ton âme est faible et ton aura s’écrase contre la mienne. Tu n’es pas mon jouet, tu es mon cabot…

J’ai le droit de vie et de mort sur toi ici. Je te contrôle entièrement.
Tu n’as ni la force, ni l’aura, ni la volonté pour me faire face. Ecoute-moi, ou meurt. »


Il se calma net face à une puissance qu’il qualifia instinctivement de divine.

« Un Dieu ? Hahaha »

La « Voix » infligea milles souffrances à Eden, qui hurla de douleur sur place.

« Retire ce concept de ta tête. Il n’y a pas de Dieu. Dieu est un mot pour les esprits faibles et malléables. « Croire » est un verbe pour les lâches et les faibles. »

Tout à coup, la « Voix » devint plus amicale.

« Aller c’est l’heure de commencer. Nous allons méditer ensemble. Je vais connecter ton esprit au mien. »

Eden s’est donc assis en lotus tout comme la « Voix ». Il respira lentement quelques minutes afin d’atteindre une concentration maximale. Toutefois, après quelques respirations, il nota que la « Voix » ne respirait pas. Aucun mouvement de sa part. Puis, une projection mentale se produisit dans son esprit :

« De l’air ? Ça n’existe pas ici… Les âmes sont immortelles, elles ne respirent pas. »

Eden s’entraina donc à ne plus respirer. Au bout d’un certain temps, il commença peu à peu à perdre ses réflexes humains : La respiration, le battement des yeux, la vue, l’ouïe, l’odorat. Il parvenait à ressentir à travers son aura tous les éléments projetés par l’illusion de la « Voix ».

« Pas mal, en quelques mois humains tu as réussi à élever ton aura à ce niveau. Nous continuerons jusqu’à ce que tu puisses me percevoir comme une aura et non ma projection mentale simulée. »

L’entrainement continua des mois et des mois. Cela faisait maintenant plus de 13 mois que Striker était retenus dans cet espace-temps imbriqué dans le Voile, et il perdit toutes les notions humaines qu’il avait apprises. La colère, la peine, l’envie, la paresse… Tous les défauts des Hommes furent balayés par ce long entrainement mental.
Eden finit par oublier l’ensemble des connaissances humaines acquises : la maîtrise des technologies, les arcanes magiques… Toutes ces précieuses connaissances s’en allèrent de son esprit, comme si elle ne représentait plus rien.

Profitant de ce vide, il apprit de nouvelles choses essentielles : La maîtrise de son âme, de son aura, la connaissance infinie, la maîtrise complète de la matière et l’apprentissage d’une règle absolue : Ne pas interférer significativement dans la vie des plans inférieurs sous peine de destruction.


A cela, la « Voix » avait ajouté une explication particulière :

« L’Univers est infini, il existe donc une infinité de plans d’existence. Il faut être conscient des capacités possibles dans chacun des plans pour ne pas en perturber l’équilibre.
Le rôle des plans supérieurs au plan Humain, est d’assurer l’équilibre des plans d'existence. Ainsi, s’il te prend l’envie d’annihiler une planète quelconque par simple mouvement d’aura, tu seras annihilé par des êtres d’un plan supérieur. L’équilibre est ainsi assuré par l’infinité. Comme tout le monde à un supérieur direct dans un plan d’existence supérieur, personne ne souhaite le provoquer sous peine de destruction.

J’espère que tu l’as bien compris… »


Eden demanda donc à la « Voix » :

« Ainsi, si je souhaite interférer dans le Plan des Hommes, je dois me limiter à des pouvoirs accessibles à des êtres humains ? »

La « Voix » fit signe à son disciple que « Oui ». Il ajouta :

« Seul une lignée d’Hommes eut autant de pouvoirs. Un pouvoir à la limite de la condition humaine. Cette lignée est éteinte actuellement sur ce plan, mais un homme approche ce pouvoir : l’Archimage Terluan. »

Eden devina que la « Voix » parlait de la lignée des Shadowsong, les plus puissants archimages que l’Univers ait connu. Toutefois il était inutile de les mentionner car la « Voix » connaissait évidemment la réponse.

« Ahhh.. Je vois que tu commences enfin à réfléchir. J’apprécie cela. »

La « Voix » avait lu les pensées de son « disciple ». Cette intrusion fit remarquer à Eden qu'il n'était pas encore prêt mentalement. Ainsi, il commença à développer son bouclier mental pour s'approcher encore un peu plus du niveau de son mentor.

Le principe de l’exercice fut le suivant : Il devait énumérer une série de phrases dans son esprit et recevrai une puissante impulsion douloureuse s’il échouait à isoler son esprit.

Mais il décida de rendre l’exercice drôle de son point de vue, en énumérant des absurdités.


« Les Bananes sont une grande source de potassium !!! »

Une énorme impulsion tordait Eden de douleur. Toutefois, celui-ci ne pouvait s’empêcher de rire. Il continua avec :

« GMS Kafelor lave ses sous-vêtements 3 fois par jour »

Une seconde impulsion encore plus violente le frappa. Cette fois-ci, la douleur pris le pas sur le sourire et il essaya de nouveau, mais plus sérieusement

« J’aime encore ma femme »

La «Voix » entendit seulement : « J’aim….. »

Eden réussit à isoler son esprit et à le maitriser. Malheureusement, la « Voix » entendit malgré tout qu’Eden ressentait toujours une émotion. Il interrompit violemment son lien mental et l’illusion. Eden continua à le percevoir sous une autre forme. Tous deux étaient des ombres dans l’immensité du vide sombre de cette dimension.

Cette fois-ci, Eden généra une illusion très puissante, prenant de court l’autre entité. Cette illusion pris forme d’une forêt Vertanienne. Eden était assis au cœur d’un lotus, comme lorsqu’il méditait, sur les terres Vertaniennes du Videx durant son exil.


« Tu m’impressionnes, tu as réussis à prendre le dessus sur moi. Mais tu ne me surpasses pas encore. »

La « Voix » invoqua la femme d’Eden. D’un seul coup, l'illusion du disciple s’arrêta...

« Tu perds le contrôle ?!?!? »

Désappointé, après tant de mois passés à l’entrainer pour que cela n’arrive plus jamais, la « Voix » génère une terrible illusion. Un environnement digne des pires endroits de Volcano. Des fleuves de laves en fusion, une atmosphère quasiment irrespirable, une chaleur infernale.

Toutefois, personne n’est affecté, hormis Moira qui souffre le martyr.

« Qu’est-ce que tu fais ???? RELACHE-LA ! » Hurla Eden à son instructeur.

« D’accord »

Moira explosa ensuite en morceaux dans un cri d’horreur. Eden est tétanisé, il l’a vu mourir une seconde fois. Effondré psychologiquement, il s’effondre sur le sol de l’illusion.

La « Voix » le regarda d’un air supérieur

« Ainsi il te reste l’Amour… Je vais faire en sorte qu’il disparaisse. L’amour est l’émotion la plus factice de l’Humanité. Une succession de primo-réactions induites par un comportement instinctif reproducteur. L’amour n’est qu’un facteur pour prolonger l’espèce humaine. L’amour n’est qu’un instinct de conservation. Tu es dans un plan indépendant de la reproduction, donc tu ne dois pas dépendre de l’amour. »

Eden le regarda sans rien dire.

« Pour ce faire, je vais la tuer. Encore et encore, jusqu’à ce que tu ne ressentes plus rien. »

Completement choqué, Eden ne put qu’accepter.

Et c’est ainsi que commenca la longue agonie de Moira. Tuée un nombre incalculable de fois. Chaque mort était différente : Empoisonnement, Ecartelage, Explosion, Foudre, Lave, Noyade, Viol… Toutes les souffrances pouvant mener à la mort d’une personne humaine. Eden était brisé à chaque mort, incapable de la sauver.

« Tu auras beau t’inquiéter, cela ne changera rien. Tant que tu n’oublieras pas l’Amour : elle mourra ! »

Au bout d’un an de pure souffrance pour sa femme, il finit par oublier peu à peu l’Amour.

« Oh déjà ? Tu as de moins en moins de réactions. Maintenant, c’est toi qui devra la tuer et la ramener à la vie. »

Sonné par cet ordre, Eden se révolta contre la « Voix ». Mais Eden était tellement soumis à la tristesse et à l’amour, qu’il n’avait aucune influence sur son maître.

« Tu es redevenu faible… Tu ne pourras rien contre moi. »

Eden dû se résoudre à s’exécuter. Les premières fois furent les plus terribles, car la « Voix » avait exigé qu’il la transperce en plein cœur afin de le lui arracher.

Au fur et à mesure, il devient moins sensible et commença à penser : Pourquoi il aimait sa femme ? Qu’est ce qui faisait qu’il l’aimait ?

Sa conclusion fut rapide : hormis des détails irrationnels, rien n’expliquait réellement son attachement pour cette femme qui l’avait trahi. Les traits de personnalités qu’il aimait chez elle n’étaient qu’un prétexte pour assouvir son appétit pour la chair, comme tout être humain.

Comme dernière mort, Eden désintégra son corps sans le moindre remords.

« Parfait ! Tu es mon égal à présent ! »

« C'etait la vraie Moira... »

« Bien entendu ! Une illusion ne t'aurai pas affecté à ce point. »

« Ne t'en fait pas je le savais... Pour Moira. »

L’illusion se dissipa aussitôt. Et les deux âmes communiquèrent entre elles naturellement. Leurs existences transcendantes leur permettaient d’échanger souvenirs et pensées à des distances infinies. Comme dernier objectif, la « Voix » lui demanda :

« Oublie ton nom ! Tu transcendes les noms. Tu peux te faire appeler comme bon te semble, mais ton être doit abandonner toute notion de dénomination. »

« Entendu » répondit simplement Eden.

Une année complète passa ensuite, et Eden avait développé une énergie proche du maximum autorisé sur son plan de conscience. La « Voix » qui l’avait guidé s’était élevée depuis quelques mois au plan de conscience suivant et Striker avait passé le reste du temps à développer son aura et à explorer les multiples univers qui étaient accessibles. Il suivi notamment le système Galacticain avec une attention particulière.

Une fois décidé, Eden conçu un puissant sort pour ouvrir une faille lui permettant de revenir dans le plan humain. Il se concentra à peine un seul instant, et la faille l’absorba et le fit apparaître là ou tout à commencer : sur l’ancien Etat Haegemonia.

Sans peine, il construisit par la pensée les bases de son nouvel Etat et les bâtiments nécessaire à son application : Un immense Temple Central, d’architecture futuriste, entièrement vide et n’étant destiné qu’à lui seul. Ensuite, 7 temples annexes qui abriteront 7 points stratégiques pour la gestion de ce nouvel Etat : Défense, Armée & Renseignements, Economie, Diplomatie, Recherches Technologiques, Recherches Magiques et le centre de Formation.

La Terra formation de l’Etat Haegemonia en cet embryon de nouvel état prit uniquement une demi-journée. Cela aurait pu prendre quelques secondes mais Eden était obligé de limiter sa puissance afin de ne pas craindre la destruction.


Etant un être malin, Eden trouva une idée fabuleuse afin de pouvoir jouir de tous ses pouvoirs dans cet univers. Grâce à la conception d’une technologie extrêmement avancée, il parvint à confiner un bulle d’une autre dimension au sein de son Temple Central. Il ajouta également un puissant arcane magique permettant aux humains d’y pénétrer sans risquer la désintégration.

Toutefois, les humains qui pourront y entrer souffrirons de lourdes conséquences :

- Incapacité d’exprimer une émotion
- Leur être entier est sous le contrôle d’Eden, comme il est dans son plan d’existence
- La magie y est inoppérente car infiniment plus faible que l’aura d’Eden.


Les 7 autres temples furent équipés des technologies standards à l’Univers Galacticain pour ne pas enfreindre LA règle.

Une fois tout ce travail achevé, Eden médita dans son Temple.


« Quel nom choisir ? Quelle idéologie.. ? »

Après quelques temps de réflexions, une idéologie s’imposa alors, liée au nombre 7 :

« L’Humanité souffre de 7 pêchers la rendant faible et corruptible. Moi, être transcendant, je me dois de leur apporter l’équilibre et la paix. »

Ainsi fut élaboré l'Ordre des Sinlords :

Wrath, Instrument de la Colère
Envy, Instrument du Désir
Sloth, Instrument de la Paresse
Greed, Instrument de la Cupidité
Glutonny, Instrument de la Faim
Lust, Instrument de la Luxure
Pride, Instrument de la Fierté

Chacun de ses instruments sera mon SinLord ! Et je serai nommé l’Ombre ou Sinshadow, maître incontesté de l’Etat… Sevensin !

Répondre