Perles et écrits divers

Tout le role-play qui ne rentre dans aucune autre catégorie

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Sergent Kami
Soulis de Kalyso
Messages : 786
Inscription : 20 févr. 2008, 10:36

Perles et écrits divers

Message par Sergent Kami » 04 mars 2013, 15:06

***
Note : Ce sujet regroupera de courts textes que j'ai retrouvé sur mon disque dur, qui n'ont aucun lien entre eux (voire même, aucun lien avec les chroniques), et qui, postés séparéments pollueraient le forum. Je ne suis pas necessairement l'auteur de ceux-ci.
***


« Aujourd’hui, un rêve utopique m’est venu à l’esprit. Réussir à faire de Galactica un univers accueillant, comme avant. Certes d’apparence il l’est –avec toutes ces alliances pacifiques–, mais vu d’un peu plus près, il n’en a jamais été que moins agréable.

Je ne sais pas derrière quels mots ces alliances se disant « pacifiques » se cachent dès qu’on parle d’elles. Si c’est derrière cette idée emplie d’hypocrisie, il n’est pas nécessaire qu’elles s’affirment comme telles. S’assumer serait pourtant plus simple. Qu’elles deviennent guerrières ! Le monde n’attend que cela. Malheureusement, il semblerait que les membres de ces alliances aient trop peur d’attaquer autrui, certainement à cause des possibles pertes. Qu’ils arrêtent de croire que tout va bien parce que c’est le cas chez eux !

C’est donc de la que m’est venu cette idée utopique. Celle de leur remettre les yeux en face des trous. Pour cela, il n’y a pas trente six solutions : faire que chez eux, tout aille mal. Peut-être réagiront-ils à leur tour… Suite à cette idée, une autre m’est apparue. Rétablir une certaine entente entre les dirigeants de l’univers.

Pour remplir pleinement ces objectifs, les choses sont simples. Créer une alliance assez puissante pour obliger les gens à regarder autre chose que leur nombril. Ce groupe devra se composer de membres de divers horizons, expérimentés et motivés. De divers horizons pour qu’après notre passage, les autres alliances se rapprochent. Non pas se rapprocher dans le sens de s’allier, mais dans le sens de se respecter. Il est nécessaire que les alliances s’entretuent ; qu’elles le fassent dans la bonne humeur.

Je vous ai contacté car je pense que vous êtes capable de m’aider dans cette tâche. Je pense que vous êtes assez sage pour tirer les mêmes conclusions que moi, assez expérimenté pour faire face à l’adversaire. Je pense que vous avez vécu beaucoup de chose dans cet univers. Ne voulez-vous pas en voir d’autres ? Au sein d’un regroupement où l’entente entre les membres prime, avec pour seul but de remettre sur la bonne voie cet univers en déclin et non la suprématie absolue. Je pense que nous pouvons montrer l’exemple, l’exemple de combattre avec respect, avec envie, avec plaisir. Œuvrer pour Galactica.

Je ne vous oblige pas, bien entendu, à adhérer notre projet. Ce n’est qu’une idée issue d'un esprit fatigué par le manque d'activité, mais il ne tient qu’à vous de la rendre réelle.

Je ne vous supplierai que d’une chose, ne pas ébruiter cela. Si vous ne voulez pas, je ne vous en voudrai pas. Je continuerai alors à prêcher la bonne parole. »

- Dicou

Par Dicou, 2011.
Amiral Andrew K. R. Leister, dit le Feu, à votre service.
Un homme éclairé a écrit :Sergent dieu n'aime pas être contredit ! :evil:

Avatar de l’utilisateur
Sergent Kami
Soulis de Kalyso
Messages : 786
Inscription : 20 févr. 2008, 10:36

Re: Perles et écrits divers

Message par Sergent Kami » 04 mars 2013, 15:43

The one who leads stars – Celle qui guidait les étoiles.

Il existe dans ce monde
Des gens d’exception
On attend qu’ils nous secondent
Qu’ils éludent nos questions

A dessus du monde
Se trouvent les cieux
Un endroit merveilleux
Que les étoiles inondent

Pour diriger ce balai céleste
Une femme d’une douceur infinie
Avec elle point de destin funeste
D’un sourire, elle te rend goût à la vie

Elle danse avec grâce
Au milieu de mille étoiles
Mon cœur n’a pas sa place
Dans l’infinité de cette toile

Et pourtant, je l’aime.
Amiral Andrew K. R. Leister, dit le Feu, à votre service.
Un homme éclairé a écrit :Sergent dieu n'aime pas être contredit ! :evil:

Avatar de l’utilisateur
Sergent Kami
Soulis de Kalyso
Messages : 786
Inscription : 20 févr. 2008, 10:36

Re: Perles et écrits divers

Message par Sergent Kami » 23 mars 2014, 11:50

"Un autre avenir"


Note de l'auteur : Voici l'avant goût de ce qui avait été convenu avec le Tidlösa pour ouvrir sur autre chose, avant le revers d'hier soir. Puisque cela à été écrit, autant le poster. (Evidement, il est inutile d'en tenir rigueur, rien de tout cela ne s'est réellement passé, n'est ce pas ? ;) )
***

Tout se passa vite, bien trop vite pour que je prétende encore à un quelconque contrôle sur l’épineux problème qui me retenait dans les jardins du palais. Je pouvais me rendre menaçant au possible, les quatre dégénérés du Léviathan ne renonceraient pour rien au monde à la mission qu’on leur avait confiée. Et en réponse à cela, les prêtres chanteurs de la cité durcissaient leurs positions. Je retournais la situation dans tous les sens et réalisais à regret qu’il n’y avait plus rien bon à attendre de cette visite diplomatique.


"Malgré le fait que nous soyons sur votre territoire, cette affaire ne vous concerne pas, laissez nous embarquer l'Amiral et tout se passera pour le mieux... Nous n'avons rien contre vous mais il se trouve que c'est votre mission qui n'a pas de sens et nous ne laisserons pas Leister entre vos mains et celles de votre reine. Que ce soit bien clair pour tout le monde !"

Cette dernière réflexion m’arrachait un large sourire. Mon incommensurable égo se délectait de cet acharnement dont mes détracteurs faisaient preuve pour m’attraper. Dans d’autres circonstances, ça aurait pu passer pour de l’amour passionné… Me rappelant soudainement de la gravité de la situation à laquelle je faisais face, je décidais de chasser ces belles pensées futiles et retrouvais un sérieux exemplaire.

" Messieurs-dames, je pense que vous n’avez pas saisi l’intégralité du problème. Vous brassez de l’air pour savoir qui m’imposera le chemin que j’emprunterai mais dans vos postulats respectifs, vous omettez un détail majeur : je ne compte suivre aucune des deux forces en présences.

Que Pacifior entretienne l’espoir de me mettre la main dessus un jour. A défaut de voir son rêve se concrétiser, il vivra longtemps. Quant à sa Majesté, vous n’aurez qu’à lui chanter mes amitiés en lui expliquant bien que c’était elle et non ses pions… "
Je me repris. "… ses prêtres que j’attendais. "

J’esquissais un pas vers l’avant, me chargeant intensément en magie.


"Alors étripez-vous si cela vous chante ; pour ma part, j’en ai assez vu."


Et dans un geste similaire à une élégante révérence, je libérais la magie emmagasinée. Une bruyante détonation au milieu du groupe souleva une importante masse de neige qui retombait en un linceul blanc sur les protagonistes. Puis d’autres explosions plus ou moins violentes suivirent, aveuglant mes détracteurs et imposant à tous un pas de recul tandis que je m’évanouissais dans la nature. La dernière image que je vis fut la chute des gardiens de glace, sciés en deux par l’onde magique que j’avais libérée. Et comme dans un étrange écho les sirènes du palais retentirent.

Je réapparus un peu plus tard sur un balcon d’un bâtiment avancé sur l’étendue d’eau gelée du fjord. La sirène n’avait eut de cesse de sonner, si bien que dans la panique générale certaines parties du bâtiment semblaient avoir été abandonnées. Tant mieux, cela me permettrait d’analyser l’ampleur des dégâts sans être dérangé. Mon regard s’arrêtait sur une étoile qui grossissait à vue d’œil… Un missile. Je laissais échapper un petit rire en songeant que son propriétaire n’avait décidément pas perdu de temps. Et que j’allais devoir faire de même…

Tournant les talons, je fus surpris par un bruit sourd provenant des entrailles de l’étendue aqueuse. Je me précipitais vers le balcon et me penchait sur la balustrade pour tenter d’entrevoir la cause de l’étrange phénomène, sans succès. Au lieu de cela, j’eus l’immense chance d’admirer l’éphémère grâce d’un être vêtue d’une robe d’apparats qui chutait d’un étage supérieur pour finir sa course au travers de la fine pellicule de glace. Le tout, orchestré à la manière d’une œuvre d’un autre temps, aurait pu m’arracher une vague larme devant tant de beauté si dans un instant de flottement je n’avais pas reconnu les vêtements de la nouvellement couronnée Elin. Mon sang ne fit qu’un tour avant que je ne me téléporte sur la glace en contre bas, à côté du point de chute.

Le corps avait déjà sombré dans l’eau. Poussé par l’adrénaline, je plongeais les yeux fermés à sa poursuite et manquais de m’évanouir sur le coup à cause du choc thermique. Instinctivement je me protégeais avec la magie et me guidais vaguement à l’aide de mon sixième sens vers ce point évanescent dans mon esprit. J’accusais lentement le manque d’oxygène, sentant une forme de torpeur m’envahir. Fébrilement je tendais le bras et attrapais finalement la main de la Reine. Et nous réapparûmes sur une berge de l’autre coté du bras d’eau gelé, au milieu des rochers faisant face aux bâtiments en pleine submersion.

Je lançais un regard désespéré sur le corps trempé et inerte de sa Majesté. Tout Conseiller que j’étais, je ne pouvais que regretter mes connaissances si ténues en magie médicale… Je me souvenais à peine de mes formations aux premiers secours lors de l’école militaire. Et surtout je n’aimais guère ce que cela sous-entendait… Qu’importe, je n’avais pas risqué ma vie pour la regarder claquer sans rien faire.

D’un pas hasardeux, je prenais place à ses côtés et tirais d’un coup sec sur une robe humide qui ne voulut pas se déchirer. Je lâchais un juron, excédé et passais au plan b. Je plaçais mes mains sur sa poitrine, et m’essayais à un simulacre de massage cardiaque en irradiant via quelques runes adéquates une douce onde de chaleur pour réchauffer son corps. Et après avoir chassé l’eau de ses poumons et tenté de redonner le goût de la vie à son petit cœur dont le rythme ralentissait, j’en arrivais à l’instant fatidique du bouche à bouche… J’eus un moment d’hésitation, vite chassé. Et je poursuivais inlassablement mon œuvre, jusqu’à ce que par miracle, la dame ne se cabre finalement en prenant une grande inspiration. Soulagé, je soufflais et me laissais tomber en arrière, glissant contre un affleurement rocheux.

Sans un mot, j’accusais le contrecoup de mon héroïsme et lançais mes dernières forces dans l’invocation des runes pour créer une vague bulle de chaleur, nous protégeant du froid mordant. De l’autre coté du fjord, les bombes frappaient durement la cité Tidlösienne offrant un beau feu d’artifices. La torpeur revenant au galop, mes yeux commencèrent à se fermer sur ces images hautes en couleur. J’entendais le bourdonnement d’une voix que je peinais à comprendre. L’intensité de la bulle de chaleur variait cycliquement au gré de ma concentration. Je réprimais un frisson. Cela s’annonçait mal.
Amiral Andrew K. R. Leister, dit le Feu, à votre service.
Un homme éclairé a écrit :Sergent dieu n'aime pas être contredit ! :evil:

Répondre