[OaV] Les Origines

Tout le role-play qui ne rentre dans aucune autre catégorie

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
L'Illusionniste
Messages : 5
Inscription : 09 juil. 2014, 14:31
État : Oculus ad Velum

[OaV] Les Origines

Message par L'Illusionniste » 19 juil. 2014, 03:28

Son pouvoir.
  • Invocateurs, Envoûteurs, Techno-prêtres... Ces maîtres de la magie ne répondent pas aux éléments. Ils n'ont que faire des sphères, du voile... Leurs pouvoirs ne dépendent pas de la nature du sol ou des murmures ésotériques qui se sont glissés parmi les millénaires. Ils sont simplement magiciens.

    D'où vient cette magie ? Aucune idée, c'est magique. Nous n'irons pas nous enfouir sous des explications carabinées qui ont du mal à se goupiller. Nous ne nous endormirons pas en pensant à la possibilité qu'un jour, autour de nous de tels sortilèges sévissent. Non, nous nous évaderons, tout simplement.

    Mais... Et s'ils n'étaient pas seuls ? Si au-delà de l'envoûtement, de l'invocation, de la projection salvatrice de l'âme quittant son enveloppe charnelle... Si par delà ces magies militarisées et presque devenues coutumières, il y avait autre chose ? D'autres tours de passe-passe, d'autres astuces, d'autres capacités ? Des pouvoirs auxquels nous aurions maladroitement tourné le dos. Trop banaux, jugés inutiles sur le champ de bataille ou tout simplement oubliés, ces pouvoirs existent par centaine. J'entends votre imagination en ébullition nous parler de télékinésie, télépathie, téléportation... Vous alliez trop vite je n'ai pas pu tout écrire.

    Mais concentrez-vous sur le dernier, repensez encore à l'Illusion. Imaginez un univers, accordez-le au présent, remplacez chaque chose que vos yeux vous reflètent par son image, celle créée par votre imagination... Jusque là l'illusion n'est qu'une idée, un croquis, un songe ou une chimère... Désormais remémorez-vous ce rêve, le plus fort de tous, souvenez-vous à quel point il était profond, à quel point les murs penchés et les aurores boréales au milieu des tropiques vous avaient laissé de marbre. Souvenez-vous comment, dépourvu de la moindre logique, la moindre science, ces moments furent plus convaincant que les milliards de souvenirs que vous avez effacés pour ne conserver que ceux-ci. Continuez, laissez-vous bercer par les odeurs, les chants et la douceur de l'extase d'un rêve...

    Ôtez donc ce sourire niais. Car la vraie illusion c'est ce cauchemar, le premier auquel vous avez songé et que vous avez réprimé d'un battement de cils. Il n'attend pas votre accord, il ne demande pas votre participation. Il définit l'illusion et vous y fait croire qu'importe les failles qu'elle comporte. Elle fait si peur, que l'omettre serait au-delà de la folie.
    Il est vrai qu'à l'échelle d'un homme... En apeurer un, parmi un million, et seulement pendant un moment... C'est un investissement militaire trop risqué. Et puis, dans les maillons étroits de la politique, il existe mille façons de tromper, nul besoin de magie ou d'être endormi.
    Mais, si même éveillé, entouré de tous les visages que vous n'ayez jamais entrevus, un seul maître de l'illusion savait tous vous tromper. Imaginez qu'il soit possible d'imprimer dans l'esprit de chacun une seule et même vision, une unique crainte. Je ne vous parle pas d'un petit frisson auquel les martellements médiatiques vous ont subconsciemment préparé, non. Je vous parle d'un instant, où tous, vous seriez perdus dans l'inconnu, dans un cauchemar qui n'est pas le vôtre, qui n'est celui d'aucun d'entre-vous.

    Je sens que l'idée du piège en elle-même déjà vous effraie. Mais souvenez-vous, vous n'en avez aucune idée. Vous y êtes, certes, vous le vivez certes, plus intensément encore que le rêve de tout à l'heure, d'accord. Mais ce n'est pas votre rêve. Vous ne pouvez pas vous réveiller, vous pincer, arrêter de respirer ou je ne sais quel astuce mimétique vous auriez pu voler aux nombreux ouvrages portant sur le sujet. Inutile de vous dire que personne n'est dans votre tête. Vous y êtes toujours aussi seul, sans aucune aide, aucune anomalie à laquelle vous raccrocher. Car tous autant que vous êtes, vous êtes désormais dans la tête de l'Illusionniste.

Répondre