Ashitaka : les origines.

Tout le role-play qui ne rentre dans aucune autre catégorie

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Kamikakushi
Messages : 23
Inscription : 30 janv. 2015, 20:49
État : Kamikakushi

Ashitaka : les origines.

Message par Kamikakushi » 05 févr. 2015, 16:29

Temporalité : Cette histoire se déroule 15 ans avant l'ère actuel, et plus particulièrement le début de "la fleur bleu de désertica".


Qu’on se saisisse de cet homme,… et qu’on le jette… aux oubliettes!

Pas fameux tout ça.

Je regardais partout autour de moi. Cherchant une porte de sortie, quelque chose pour m’échapper loin de ces hommes qu’on disait d’une grande cruauté au village. Trop tard, je fus bientôt assailli de toute part, attaché et les yeux bandés.

« Bien maître ! Bien maître ! »

Les serviteurs partout autour de moi, répétaient en chœur les deux derniers mots de leur maître : « aux oubliettes, aux oubliettes ! ».

Ils commençaient à m’emmener, le majordome à la droite du « maître » prit alors la parole.

Monsieur, je me dois de vous informer que nous n’avons pas encore installé d’oubliettes depuis notre arrivée.

Ca m’allait plutôt bien.

Réflexion intense de la part du maître. La solution lui vint bien vite.

Et bien creusez un grand trou et jettez ce malotru dedans qu’il y croupisse !

Les serviteurs s’exécutèrent immédiatement, quelques minutes après un grand trou fut présent au milieu de la salle. On me jeta dedans sans me ménager. Les serviteurs répétant religieusement.

«Au trou ! Au trou !»

Et au majordome de soupirer.

Mais monsieur, vos beaux tapis…

Je me relevais difficilement du fond du trou où on m’avait jeté.

Non mais ca ne va pas du tout mes mignons !, s’écria le maître.

Chuchotement d’incompréhension tout autour des concernés.

Le maître s’adressa alors à moi directement.

Quel âge as-tu petit autochtone chétif ?

Tout ému, intimidé et aux bords des larmes je murmurai à ce maître.

8 ans M’sieur Maître.

S'ennorgueuillant de sa glorieuse déduction le maître gronda ses mignons.

Vous voyez, il n'est pas bien grand… alors pourquoi sa tête dépasse du trou hideux mignons !? Quand je dis de creuser des oubliettes appliquez mieux mes ordres éclatants… faites mieux que de creuser à 1 mètre du sol ! Refaite en un à côté mais plus grand cette f…

M’sieur maître, j’ai rien fait de mal m’sieur maître ! Je suis juste tombé chez vous en dégringolant cette colline là-bas ! J’avais si faim… j’ai senti un bon repas.

Piètre excuse mais tristement vraie.

«Tais-toi, tais toi !» , me crièrent ses serviteurs en me lançant quelques projectiles indéterminés.

Le « maître » frappa dans ses mains, tous se turent.

Enlevez son bandeau et sortez de ce trou ridicule cet affreux petit d’homme mes mignons.

On entendit un grand « owwwwwwww…. » de déception dans l’assemblée qui s’exécuta pourtant. Je pus rouvrir de nouveaux mes yeux bleus pour contempler la scène.

Moi qui croyais que tu étais là pour me dérober mes ingénieux plans pour détruire Galactica … Comment te nommes-tu petit d’homme ?


A… Ashi… Taka..., murmurai-je . Les larmes me montaient aux yeux.

Bon, bon, bon emmenez ce petit parasite grailler les restes peu savoureux que j’ai pu laisser de ma précédente collation pendant que je réfléchis superbement sur son sort.

« Son sort ! Son sort »

Ceux de mes mignons qui restent, il faudra qu’on revoit cette histoire de trou quand même, reprenez tout à zéro, chacun le sien.

Ceux qui ne purent m’accompagner émirent un nouveau « owwwwwwwwww » en chœur.

Répondre