Renaissance

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Thanos
Messages : 3
Inscription : 30 août 2019, 15:29
État : Taros

Renaissance

Message par Thanos » 30 août 2019, 16:06

J’était désormais loin de chez moi. Ma mission était terminée là-bas. Aujourd’hui mon peuple vit une vie paisible et bien meilleur qu’auparavant. Les ressources sont réparties équitablement sans aucune différence de sang. Mais depuis peu je me suis senti obligé d’aider une autre zone de l’univers, d'accomplir une autre mission.

J’avais entendu parler d’un système de planètes qui avait besoin d’un guide. Ils étaient tous perdu dans ce cosmos vaste et sombre. Certains s’octroyais des titres à ne plus savoir qu’en faire, ce prenant pour les maîtres incontestés de la galaxie sans mener aucunes batailles... Et sans voir plus loin que le bout de leurs nez.

Cela faisait maintenant plusieurs années qu'on parcourait l’espace lointain en direction du système à bord de mon vaisseau, Sanctuaire II. Il est assez représentatif de ce que je suis, grand imposant avec une carrure qui imposait le respect et la crainte chez les peuples inférieurs. Peuples qui étaient nombreux dans ce tout nouveau système, rares étaient ceux qui m’arrivaient à la cheville. Et le jour de mon arrivé était inéluctable !

Ce jour-là j’étais assis sur mon trône quand un de mes sbires s’avançait vers moi, l’air pressant. S’agenouillant devant moi il attendait que je lui donne la parole. Poser au fond de mon fauteuil je m’avançais lentement et sans pression vers lui :

— Qu’as-tu pour moi ?

Légèrement effrayé par ma carrure il répondit toujours à genoux levant la tête légèrement hésitant :

— Mon... Mon Maître, nous approchons du... du système.

Je me levais alors, m’approchant lentement de mon esclave, lui saisissant la tête pour le faire relever. Je me mis à sa hauteur et m’approchant de son oreille lui demanda d’une voit propre et clair :

— Prépare l’approche de leur capitale. Je vais leurs dire que je suis venu les sauver.

— Bien mon Maître, tout de suite mon Maître ! Répondit le petit être se relevant aussi sec et s’en allant transmettre mon ordre. Dans l’instant je saisissais mon armure et ma lance et m’approchait du poste de pilotage. Mon second, Corvus Glaive, s’approchait de moi en me voyant arriver. Mes seconds étaient beaucoup moins craintifs que mes autres sujets. Ils me respectaient plus par crainte de la punition qu’ils recevraient s'ils me décevaient ou échouaient dans leurs missions mais ils savaient qu'il méritaient leurs places. C’étaient mes fils, c'était mon Ordre Noir.

— Maître, nous somme en orbite basse, leurs chasseurs sont en positions de tirs, ils nous demandent notre identité. M’indiqua Corvus d’une vois clair et rassuré.

— Bien, nous allons leurs donner ce qu’ils veulent.

Mon vaisseau n’en était pas à sa première bataille. Ce n’est pas leurs petites flottilles qui allaient lui faire du mal. Surtout pas celles de leurs soi-disant représentants galactiques... Sur le pont, plusieurs cercles dorés étaient dessinés sur le sol. Je m’avançais vers l'un d'eux me positionnant en son centre.

— Mage, rejoint moi !

— Bien Maître.

Il s’agissait d’Ebony Maw, mon mage est membre de mon Ordre Noir. Il est le fils d’un Sorcier déchus et n’a jamais connu sa mère. C’est justement le genre d'individu que je recherche, perdu et sans famille, enfin ça c’était avant. Il possède une grande aptitude télékinétique ce qui peut être utile dans certains cas.

Une fois que Maw était en place, je levais le bras pour attirer l’attention, et d’un ton toujours aussi posé j’ordonnais :

— Téléportation !

En quelques secondes nous fîmes tout deux embarqués au milieu de la cour du sénat, symbole et lieu représentatif du pouvoir de ce système. De nombreux citoyens se trouvaient en ces lieux ainsi que de nombreux dispositifs de communications. Je regardais mon Mage sans rien dire qui s’avança d’un pas et en quelques gestes toutes les caméras se rassemblèrent à différents endroits pointant dans ma direction. Pendant ce temps j’avais retiré mon casque et l’avais placé sur ma lance que j’avais planté dans le sol. Je m’assaillais alors sur le banc qui se trouvait juste derrière moi et commença :

— Peuple du système... Je suis venu de loin pour vous sauver... Vous sauvez de votre vie morne et sans avenir.... Diriger par de soi-disant mages sans aucune connaissance du monde et sans aucune expérience en tant que dirigeant... Qui sont remplis d’arrogances et dictent leurs lois sans votre consentement... Moi, Thanos, je fais le serment de vous libérez de tout cela... En un claquement de doigt je ferais d’eux vos esclaves. Soulevez-vous contre cette fausse démocratie... Reprenez vos droits, reprenez la guerre... Reprenez tout ce qui vous appartiens sans qu’on vous donne la permission... Reprenez votre place qui est la vôtre. Vous imposerez votre propre ordre. Aucune règle ne vous oblige à vous soumettre. C’est vous maintenant qui décidez quelle place vous voulez dans cet univers... Désormais vous êtes soit à mes côtés... Soit aux côtés de la mort... Et je sais de quoi je parle, la mort est une vieille connaissance...
- Je suis inéluctable !

Répondre