[RÀZ] Le Coup de Génie

Ici sont chroniquées les histoires des Etats et de leurs dirigeants

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Dox
Messages : 1660
Inscription : 26 sept. 2008, 05:42

[RÀZ] Le Coup de Génie

Message par Dox » 20 août 2015, 11:35

- Les archimages et les volontaires Indépendants survivants des massacres, sont parvenus à mettre fin aux agissements de concert des coupables de la faillite monétaire et magique des anciens états - Ces événements s'étant déroulés le 26 Volcan 3733 à 12h00. -
  • Monsieur ?
  • Hum ? Il releva lentement la tête.
  • Nous avons reçu un nouveau CDx (CryptoData x-gen) de la Source.
  • Laissez la sur mon bureau... Vous avez jeté un coup d'oeil, vous savez de quelle affaire il s'agit ?
  • Non monsieur. Mais compte tenu du timing je pense que le gang Spectrum devrait songer à faire une pause.
  • Il esquissa un sourire. Merci Liz', rentrez bien et à demain.
L'Agent Stewdemire, dit Stew' travaillait pour le COG, Comité de l'Ordre Galactique. Une équipe d'enquêteurs chargés de démasquer criminels et organisations hors-la-loi. Ils avaient autorité sur tous les états de la galaxie et leurs bureaux étaient répartis partout parmi les plus grandes institutions de la Corporation.
L'Agent Stew faisait parti des cols blancs. Il luttait contre les crimes financiers et les vols en bandes organisées, principalement de grandes oeuvres d'art ou reliques.
Il était devenu quelqu'un de sombre, café, cigarette, un shoot de zerossine pour tenir jusqu'au bout de la nuit ; et jamais l'enquête ne s'arrêtait. Il s'était inventé une vie privée, une femme, des enfants... Alors qu'il n'avait même plus de chez-lui.

Depuis plusieurs années, il entretenait une unique relation extra-professionnelle, avec un indic, La Source. Sans jamais s'être rencontrés, les deux individus étaient devenus très proches. Ils se connaissaient par coeur, mais ne savait rien l'un de l'autre. Le premier, œuvrant pour la justice et l'équilibre, sombrait dans une dépression chronique, des eaux troubles qui seraient sa rivière jusqu'à l'estuaire, dans l'océan de l'au-delà. L'autre, enfoncé jusqu'au cou dans les pires malversations aristocratiques de notre galaxie, brillait d'arrogance et d'aisance. Il semblait effleuré des doigts la grâce, la simplicité... le bonheur.

Pendant bientôt une décennie de coopération, la Source n'avait servi que ses intérêts. Ou du moins, Stew' en était convaincu. Mais ces derniers temps, il apparaissait parfois mal à l'aise, préoccupé, crispé. Son discours était bien plus mystérieux. Il avait commencé à placer un second message, encrypté dans les encryptions du premier, dans chacun de ses CDx. Il parlait d'un projet, aussi macabre que génial, qui s'étendait de l'univers oublié jusqu'à l'espace profond. On ne parlait pas de mage, ni de dogme, encore moins du voile et ses démons... On parlait de La Trahison.

Voici la dernière transmission reçue par Stew' :
  • 01001001011011000010111000101110001011100010000001001001011011000010000001100101011100110111010000100000011100000110000101110010011101
    0001101111011101010111010000101110001000000000101001001001011011000010000001110100011001010010000001100011011011110110111001101110011000
    0101101001011101000010111000100000000010100100100101101100001000000111001101100001011010010111010000100000011100010111010101100101001000
    0001101010011001010010000001110100011001010110100100100000011100000110000101110010011011000110010100101110001000000000101001010001011101
    0101101001011101000111010001100101001000000100011101100001011011000110000101100011011101000110100101100011011000010010111000100000000010
    1001010010011001010110111001100100011100110010000001110100011011110110100100100000011000010111010100100000011001000110010101110011011001
    0101110010011101000010110000100000000010100111010001110101001000000111010001110010011011110111010101110110011001010111001001100001011100
    1100100000011001000110010101110011001000000110100101101110011001000110100101100011011001010111001100101100001000000000101001100001011101
    0100100000011000110111001001100001011100110110100000100000011001000111010100100000001100010110010101110010001000000101001101101111011011
    00011000010111001000101110
Depuis déjà de longs mois, Stew' avait vu sa paranoïa le rattraper. Il se méfiait de tout, évitait les interactions avec son Capitaine, seule sont assistante / partenaire bénéficiait d'un léger traitement de faveur, il la saluait le matin.
Il avait cette étrange sensation, que tout autour de lui était empreint de la main d'"Il". Ce il devenu presque mystique dans ses échanges avec la Source. Ce complot dont les grandes lignes, succinctement distillées au fil de plusieurs saisons de messages cachés, étaient aussi immenses que terrifiantes. C'est comme si, le ciel entier, lentement s'abattait sur les rares âmes encore pures.

Stew' était le seul, en contact avec la Source. La Source était le seul, alors impliqué directement dans cette immense complot.
Et Stew' enquêtait. Sans rendre compte à quiconque. Mais il sentait un étau invisible se refermer sur lui. Il suivait une énième piste, un énième cul-de-sac ? Ou bien une nouvelle série de question...
Dernière édition par Dox le 21 août 2015, 15:04, édité 1 fois.
Ouzine Lullazhar, Président élu des Euliadoux.

Khyrhyle, Magister des Naïadimes
Hidaï Lévi, Ingénieur en Chef Saharidiste.
Fondateur des Columna Creationis et éternel membre de la Pléiade.

Avatar de l’utilisateur
Molky
Messages : 47
Inscription : 13 août 2015, 10:57

Re: [RÀZ] Le Coup de Génie

Message par Molky » 21 août 2015, 14:44

Après avoir reçu cette dernière transmission de la Source, il était clair cet indic' avait des problèmes. La paranoïa guettait Stew promptement. Le temps étaient sans doute compté. Pour l'agent, il lui fallait trouver la solution aussi rapidement que possible. Il bucha alors sur ce code. Après lecture et relecture, il buttait sur la seule solution possible. Pour lui il était évident que c'était un code binaire.

-Peut être un texte en binaire.
Songea t-il. Je vais rentrer ça sur un calculateur. Je verrai bien ce que ça donne.

Il entra les données, de la transmission reçu, dans le processeur et patienta un petit moment. L'écran afficha un texte qui l'effara. Assis sur son siège de bureau, il se leva à peine en observant les alentours. Serait-il en danger ? Il se rassit lentement et commença à relire le texte à mi-voix.

"Il... Il est partout.
Il te connait.
Il sait que je te parle.
Quitte Galactica.
Rends toi au desert,
tu trouveras des indices,
au crash du 1er Solar."


Est-ce que le fait d'avoir rentré ces données sur l'ordinateur avait mis en danger la Source? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir. Il devait quitter Galactica, et "Rends toi au desert". Cette phrase ne présentait aucun doute, il lui fallait rejoindre Desertica.

-Il est partout, il me connaît et sait que la Source me parle...Je ne peux faire confiance au COG. Même Liz. Dit-il avec tristesse. Je dois me rendre sur Desertica par mes propres moyens.

Il se dirigea vers la sortie en restant sur ses aguets. Stew était du genre courageux, mais son intuition l'inquiétait. Pour la première fois de sa vie, il avait peur. Peur parce que la Source était effrayé des événements qui le conduisait à rester sur le qui-vive. Peut être que ce n'était rien, peut être que ce texte transmis par l'indic' n'était que par prudence. Mais son message paraissait clair pour Stew. Il se tramait bien quelque chose. Un croiseur devait se rendre sur Desertica tard dans la soirée. Stew s'était fait passer pour Lloyd, un touriste galact. Sa couverture lui semblait l'idéale, afin de ne pas se faire repérer par ce IL dont le Source parle, qui que ça puisse être il devait être dangereux pour que l'informateur le fasse quitter Galactica. Les faux papier qu'il avait réalisé pour Lloyd, sa couverture, avait passé le contrôle deserticain avec succès. Toujours à l'affût d'un moindre comportement suspect, Stew se remémora le passage du solar transmis par la Source.

-"Tu trouveras des indices, au crash du premier solar"
Prononça t-il d'une voix exténuée. Il parlait sans doute d'une ancienne bataille...

L'espace aérien deserticain semblait prospère. Beaucoup de transporteurs et de gros-porteurs effectués des va-et-vient. La majeur partie de la terre était riche en minerai diverse mais Desertica était connu pour son extraordinaire gisement d'acier. Et les peuples, venus des cinq planètes, affluaient énormément sur cet astre. Dès que Stew sorti du Hangar, devant lui se présentait une longue passerelle. Le bâtiment était suspendu sur un énorme canyon. Seul le pont donné de l'autre côté de la gorge et permettait la traversée. Il se retourna et aperçut une grande tour lumineuse au sein du Hangar, indiquant la piste d'atterrissage pour les vaisseaux venu des planètes lointaines. Soudain, une cohue s'approcha. Essayant de se frayer un chemin, il se faisait percuter de tout côté. Coup d'épaule, coup de pied, il arriva à traverser la foule hâtivement. Il tapota sa veste, enlevant poussière et sable du désert. Des gouttes de sueur apparaissaient sur son front et la poussière dégagé lui collait littéralement au visage, imprégnant la suée. Il passa son bras afin de balayer cette chaleur affolante. Puis, il sentit une sorte de pulsation rapide. Un son vibratoire se distingua légèrement des voix des passants. Il farfouilla dans la poche de son veston et y récupéra un petit appareil électronique. Un écran s'alluma et présenta un nouveau texte à code binaire :

"01010100 01110101 00100000 01101110 01011100 00100111 01100101 01110011 00100000 01110000 01101100 01110101 01110011 00100000 01100101 01101110 00100000 01110011 11101001 01100011 01110101 01110010 01101001 01110100 11101001 00100000 01101001 01100011 01101001 00101110 00001101 00001010 01000100 01101001 01110010 01101001 01100111 01100101 00100000 01110100 01101111 01101001 00100000 01110110 01100101 01110010 01110011 00100000 01101100 01100101 00100000 01100011 01110010 01100001 01110011 01101000 00100000 01100100 01110101 00100000 01110000 01110010 01100101 01101101 01101001 01100101 01110010 00100000 01110011 01101111 01101100 01100001 01110010 00101110 00001101 00001010 01000011 01011100 00100111 01100101 01110011 01110100 00100000 01110101 01101110 01100101 00100000 01110001 01110101 01100101 01110011 01110100 01101001 01101111 01101110 00100000 01100100 01100101 00100000 01110110 01101001 01100101 00100000 01101111 01110101 00100000 01100100 01100101 00100000 01101101 01101111 01110010 01110100 00101110"

La Source menait t-elle Stew en bateau?

Avatar de l’utilisateur
Kafelor
Messages : 2701
Inscription : 12 nov. 2008, 23:43

Re: [RÀZ] Le Coup de Génie

Message par Kafelor » 22 août 2015, 16:15

Parallèlement peu de temps auparavant...



Une femme appuya sur son transmetteur au creux de son oreille.

- La cible vient de s’enregistrer sous une fausse identité en direction de Desertica et s’apprête à passer les contrôles de sécurité pour l’embarquement.
- Très bien. Nous allons piraté le serveur de l’astroport pour t’attribuer une place. Suis-le de près et installe toi dans le vaisseau. Ne le quitte pas des yeux une fois à bord surtout. Nous envoyons une équipe au sol à votre arrivée pour être sur de le garder à l’œil à tous les instants.
- Bien reçu. Terminé.

Elle reçut quelques secondes plus tard sur son cyberbracelet les titres de transport et, munie de son passeport, elle présenta l’UBCode au personnel de la compagnie et passa le scan sanguin sans aucune formalité.

La jeune femme prit un air décontracté. Malgré son âge, elle était déjà expérimentée aux filatures et aux opérations d’exfiltration. Sa cible n’avait manifesté aucun comportement anormal mais semblait inquiète. Aussi prenait-elle le soin de rester suffisamment à l’écart pour ne pas être suspectée tout en la surveillant de près.

Lorsque l’homme qu’elle pistait se retourna brièvement au moment de passer les portes de sécurité, elle rabattit quelques mèches de cheveux pour être plus présentable tout en dissimilant habilement une partie de son visage.

Elle passa également le portique et repris son petit sac à main en cuir. Les douaniers n’avaient rien remarqué de particulier, elle avait démonté en dizaine de morceaux son managun. Elle n’avait pas à s’en servir pour cette mission-ci, mais sait-on jamais. Si cela tournait mal, elle était capable de sortir les différentes pièces de son sac et de reconstituer l’arme en une poignée de secondes.

Après avoir passé le pont d’envol, ils s’assirent les uns les autres sur leurs sièges respectifs. Le vol se passa sans histoire. La jeune femme était assise quelques rangées plus loin de sa cible. L’homme ne bougea pas de son siège jusqu’à l’atterrissage. Tous les passagers purent sortir et la jeune femme suivit le « colis ». Il était temps qu’elle change de look afin de reparaître inaperçu. Grâce à un ingénieux système intégré à sa robe, elle changea d’apparence quasi instantanément. Sa robe échancrée violette qui laissait une large partie de son dos à découvert se transforma en une tenue d’un vert émeraude saillante plus classique. Elle se repoudra légèrement le visage, se regarda dans son petit miroir de poche et satisfaite, observa avec attention sa cible.


-Nous venons de sortir du chasseur. Il marche tranquillement vers la sortie.
-Nos hommes, embusqués sur plusieurs toits, vous ont en visuel. Rien d’inhabituel ?
-Non rien à signaler pour l’instant, la cible est calme même si je sens une certaine nervo... Attendez…


L’homme s’était arrêté subitement.

-Il vient de sortir un appareil de sa veste. Il lit un message. Il a l’air inquiet.

L’homme regardait en effet un peu dans tous les sens. Il cherchait manifestement quelque chose sans savoir vraiment où il devait se diriger. Il prit finalement la direction des taxi-drones et entra dans l’un des véhicules. Celui-ci partit peu de temps après.

- Il a pris un taxi. Je le prends en chasse.
- Compris, nous nous connectons au réseau de transport urbain pour vous suivre par satellite. Espérons qu’il nous mène au repère de la Source.
Image

Avatar de l’utilisateur
Kafelor
Messages : 2701
Inscription : 12 nov. 2008, 23:43

Re: [RÀZ] Le Coup de Génie

Message par Kafelor » 27 août 2015, 22:03

Tu n’es plus en sécurité ici. Dirige toi vers le crash du premier solar. C’est une question de vie ou de mort.
La traduction du dernier message en code binaire qu’il avait reçu était on ne peut plus clair. Et une nouvelle fois, son indic’ lui intimait l’ordre d’aller à ce mystérieux crash.
L'Agent Stewdemire ne savait par où commencer. Désertica était immense. Il aurait voulu se connecter à la Toile afin d’effectuer des recherches rapides mais cela aurait éveillé les soupçons. Les traceurs informatiques n’étaient en effet jamais loin. Ne sachant quoi faire, il était sorti en hâte de l’astroport et avait opté pour un drône-taxi. Lorsqu’il entra dans le véhicule, la voix du drône se manifesta :



- Bonjour Monsieur, bienvenue chez Car Jack King. Mon nom est B2Z, où puis-je vous emmener ?


Stew hésita quelques secondes. Il n’était pas certain de ce qu’il allait dire et encore moins de la réponse du drône. Mais après réflexion, il se dit que, quitte à tout prendre, il fallait au moins tenter de demander. Après tout, peut-être que le drône trouverait l’endroit qu’il cherchait.


- Bonjour euh B2Z… euh oui… je voudrais aller rejoindre un ami au… crash du premier solar.


Et à sa plus grande surprise, le drône répondit :


- Mais certainement, je vous y conduis volontiers. Selon nos calculs en fonction de la vitesse de circulation, des conditions météorologiques et de l’état du véhicule, le temps de trajet sera de 17 minutes et 38 secondes. Cette course vous sera facturée 35,10 crédits TTC et directement prélevée sur votre compte bancaire auprès de votre caisse référente du Comité de l’Ordre Galactique. Asseyez-vous confortablement. Une fois que vous serez harnaché, nous démarrerons.


Stew s’arnacha consciencieusement et un vombrissement de moteur se fit entendre. En quelques secondes, le véhicule alla à toute vitesse se faufilant astucieusement entre les passants. Peu de gens avaient les moyens de se payer une automobile. La plupart se déplaçait simplement à pied pour aller de villages en villages.

Tout comme le véhicule, le cerveau de l’enquêteur Stew fonctionnait à toute allure. L’agent porta son regard dehors comme pour mieux réfléchir mais rapidement le paysage désertique qui s’étendait à perte de vue commença à l’ennuyer. Aussi, se mit-il machinalement à sortir sa vaporinette. Le fait de fumer l’avait beaucoup aidé par le passé pour y voir plus clair lorsque les enquêtes lui paraissaient insolubles. Mais dès qu’il tenta de tirer une bouffée, le robot-taxi le rappela à l’ordre :



- Désolé Monsieur, il est interdit de fumer.


Stewdemire rangea malgré lui sa vaporinette. Qu’à cela ne tienne se dit-il. Il sortit une mignonette de Gin Fizz U. Mais là encore, le drône l’interpella :


- Désolé Monsieur, il est interdit de consommer de l’alcool.
- Rho mais merde, on a rien droit de faire ici ! vous êtes trop coincé ! vous vous amusez jamais vous ou quoi ?
- Je suis B2Z, au service des clients.


Stew allait lui répliquer que s’il était vraiment au service des clients, il n’avait qu’à le laisser faire ce dont il avait envie, mais déjà le véhicule ralentissait jusqu’à s’arrêter devant ce qui ressemblait à un parc de loisirs.


- Nous sommes arrivés, Monsieur. J’espère que vous avez aimé votre trajet. Je vous remercie d’avoir choisi la compagnie Car Jack King et vous souhaite une excellente fin de journée.
- Euh vous êtes sur que…


Stew regardait dehors. Il était perplexe. Mais il sortit finalement du véhicule et contemplait face à lui l’immense panneau qui lui faisait face.


« Attractive World, la plus grand fête forraine de la galaxie ! »


Une foule immense s’entassait ici. Manifestement, c’était un haut lieu de villégiature. Les touristes allaient et venaient parmi tout un tas d’attractions, plus déjantées les unes que les autres. On entendait à certains endroits de grands cris de terreur et d’effroi, et à d’autres de grands rires aux éclats. Toutes les générations étaient représentées. Nombreux étaient ceux qui étaient venus en famille pour passer un bon moment. Plusieurs snacs et stands divers se dressaient également entre les attractions et Stew regardait ce joyeux tohu-bohu de manière circonspecte. Il était prêt à revenir dans le taxi-drône mais il remarqua d’autres inscriptions un petit plus loin.

Il décida finalement de s’approcher pour voir de plus près. Il se fraya un chemin parmi la foule jusqu’à pouvoir lire les écriteaux. Et l’un d’eux attira son attention :


« Le crash du premier solar. Sensations fortes garanties ! »




Parallèlement à ces événements...


Alice s’engouffra dans le véhicule suivant.

-Veuillez suivre le taxi-drône devant vous s’il vous plait.
-Bien Madame. Dois-je rester un peu en retrait ?
-Absolument.
-Entendu. Le prix de la course sera dans ce cas 20% plus cher. Cela vous convient-il ?
-Oui.
-Très bien, cette course sera directement prélevée sur votre compte bancaire auprès…
-Oui, oui, je sais tout ça. Pouvez-vous démarrer s’il vous plait ?


Le véhicule démarra et partit en trombe. Il resta néanmoins à bonne distance du taxi-drône qu’il prenait en chasse. Ils passèrent quelques villages et roulèrent plusieurs minutes avant que le véhicule ne s’arrête devant…


- Qu'est ce que... on est où ?
-Attractive World, Madame.


La jeune femme avait entendu parlé de cette fête foraine dans les médias. Il disait qu’il y avait chaque jour des millions de personnes qui se pressaient dans les diverses attractions. Les gens n’hésitaient pas à faire la queue plusieurs heures pour pouvoir entrer.
Elle vit sa cible se tenir quelques secondes devant l’entrée, entre fascination et peur. Celle-ci finit néanmoins par s’engouffrer parmi la foule. Aussi, Alice sortit du véhicule et le prit en filature.



- La cible entre dans le parc d’Attractive World. Je le suis à la trace.
- Entendu, nous envoyons une équipe sécurisée le périmètre. S’il rentre dans une attraction, veuillez à entrer en même temps avec lui.
- Bien reçu.


L’homme venait de lire plusieurs pancartes et semblait désormais savoir où se diriger. Après plusieurs minutes de marche, il finit par s’arrêter devant une petite attraction. Quelques personnes attendaient leur tour pour passer, il se plaça derrière eux. Alice en fit de même et se positionna juste derrière lui. Un énorme vaisseau en forme ronde grimpait lentement à environ 500 mètres de hauteur, et quand il avait atteint son point culminant, il tombait comme une crotte sur le sol. Les gens criaient à l’intérieur. Un système d’amortisseur et d’énormes airbags permettaient toutefois aux passagers de ne pas s’écraser contre la paroi.

Après plusieurs minutes d’attente, l’homme fût invité à monter à bord tout comme Alice. Une dizaine de personnes prirent place dans le solar. Les sièges étaient éloignées de 2-3 mètres les uns des autres. La jeune femme s’assit juste à côté de sa cible qui ne la remarqua pas, trop occupé à surveiller son appareil électronique.
S’il devait se passer quelque chose, c’était maintenant.
Et en effet, l’homme farfouilla sous son siège pour récupérer un minuscule hologramme.
Celui-ci s’activa instantanément. Les autres passagers ne remarquèrent pas l’incident. Alice quant à elle suivait cela attentivement. Elle entendait relativement distinctement une voix :



  • "Ceci est un message pré-enregistré. Stew, nous n’avons pas beaucoup de temps. Je sais que vous avez beaucoup de questions mais il vaut mieux que vous me laissiez parler. Nous vous avons servi d’indicateurs pour plusieurs de vos dernières enquêtes car nous croyons en vous. Mais ce que nous allons vous révéler dépasse largement notre collaboration. Car il s’agit de l’avenir de notre monde tout entier, ni plus ni moins. On nous ment à propos de la grande apocalypse. Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, elle n’est pas due à une épidémie qui aurait décimé dirigeants et peuples. En réalité, il s’agit d’un groupuscule, appelé le Clan, qui est à l’origine de ce massacre. Ils ont détourné les Clones, dont une partie servait au Léviathan, et leur ont assigné une nouvelle tache : celle d’assassiner les chefs d’Etat et de gouvernement et de craquer les codes militaires pour envoyer les armadas se fracasser les unes contre les autres. Il faut impérativement les arrêter pendant qu’il en est encore temps. Nous avons récolté des preuves et nous souhaiterions que vous les diffusiez au monde entier. Pour montrer notre bonne foi, voici quelques images prouvant la traîtrise du Clan."


L’hologramme se transforma et afficha une vidéo montrant un groupe de 5 personnes discuter autour d’une table. L’un d’eux pianotait sur une sorte de panneaux de contrôle et sur de multiples écrans, des Clones tireaient sur des dirigeants du monde entier. Des scènes de destruction et de meurtres s’enchainaient les uns après les autres.

L’hologramme se brouilla un instant. Après être monté à son maximum, le vaisseau de l’attraction chuta en effet d’un coup. Les passagers crièrent et se retrouvèrent en quelques secondes plusieurs centaines de mètres plus bas. L’hologramme se transforma à nouveau pour afficher une sorte de grand bunker souterrain.


  • "Nous nous cachons dans ce bunker et attendons le bon moment pour frapper.. Nous sommes nombreux à résister ici et nous espérons que vous pourrez nous aider dans cette quête. Mais en attendant, vous allez être arrêté. Je suis navré. Le Clan a des oreilles partout."

Et l’hologramme s’éteignit. Quelques secondes plus tard, la porte du solar se déverrouilla et plusieurs hommes armés entrèrent dans le vaisseau.
Ils encerclèrent rapidement Stew et pointèrent leurs armes sur lui.



-Agent Stewdemire, vous êtes en état d’arrestation. Veuillez vous mettre face contre terre.


L’homme était abasourdi. Tout s’était passé si vite. Il n’eut pas d’autres choix que d’obtempérer.


- Félicitations Alice, vous avez fait du bon travail. Nous prenons le relais à partir de maintenant


Alice aurait voulu dire « merci » mais ce qu’elle venait d’apprendre l’avait profondément bouleversé. Visiblement, ces employeurs avaient une face sombre… très sombre.
Image

Avatar de l’utilisateur
Molky
Messages : 47
Inscription : 13 août 2015, 10:57

Re: [RÀZ] Le Coup de Génie

Message par Molky » 14 nov. 2015, 16:07

Une pièce peu éclairée, une table au centre de la pièce et Stew assis devant une vitre teintée. Il avait froid mais ne le montra pas. En tant qu'enquêteur, il savait très bien ce qui l'attendait. D'une minute à l'autre, une personne allait rentrer dans cette salle et lui poser des questions. Peut être allait-il avoir droit au "Bon cop ! Bad cop !". Cependant, il était menotté à la chaise. Il songea cependant aussi au remord sur le visage de la femme qui l’avait semble t-il filé, au parc d'attraction. Il n’eut pas le temps de mener plus loin ses réflexions car brusquement, un homme surgit en ouvrant la porte d'un coup sec. Stew sursauta. L'homme entra avec un sourire amusé et répliqua :

-Je vous ai fait peur. Bien.

Tenant un dossier en main, il retira sa veste et la posa sur la chaise qui se tenait de l'autre côté de la table. Il contourna celle-ci et s'assit dessus, à côté de l'agent, tout en donnant une tape sur le torse de Stew.


-Passons aux choses sérieuses. Tu sais que la trahison est punie de mort, Stew.


Stew le fixa dans les yeux mais ne prononça aucun son. C'était comme si un duel se mettait en place tout doucement. Le regard perçant, l'homme se mit debout et annonça :

-Tu sais, tu n'es pas obligé de parler. On sait déjà tout de toi. Je te donnais juste une chance de te rattraper. Pour te le prouver, résumons un peu ta petite vie.


Il jeta le dossier sur la table, s'assit et commença à le lire:

-"Agent Stewdemire de la Comité de l'Ordre Galactique. Alcoolique, fumeur." Drogué aussi nan ?... "Aucune vie de couple, Tu n'as même plus de chez toi. Ton unique maison c'est le COG." Autrement dit, tu n'es rien...

Il lança une pochette plastifiée du dossier en direction de Stew qui glissa le long de la table.


-Nous savons aussi que tu communiques avec une personne qui à l'air de connaître beaucoup de choses sur beaucoup de sujets. Malheureusement, l'engin holographique s’est comme auto détruit. Tu saurais pas par hasard qui est cette personne ?

L'Agent Stew fixait toujours l'inconnu sans dire un mot. Ce dernier soupira.

-Allez, sois gentil. Tu sais, je suis quelqu'un de très patient généralement mais on manque un peu de temps là et je vais devoir passez à l'étape suivante

A ce moment là, une femme entra dans la salle, un soldat l'accompagnant. Il l'abandonna et sortit rapidement tout en faisant un salut militaire. L'homme mit à genoux la femme et sortit de sa veste un managun qu’il plaqua sur la tête de la femme. Celle-ci avait l'air bien amochée mais après quelques secondes, Stew savait de qui il s'agissait. L'homme commença à décompter.


-Oui je suis sûr que tu l'as reconnu. Ce serait dommage qu’elle meurt, tu ne crois pas ? Je te laisse 10 secondes... 9... 8... 7... 6... 5... 4


Stew fixait encore les yeux de l'homme et au bout de la dernière seconde, il vit l'homme exercé une pression sur la détente. Stew s'écria :

-OK ! Ok, ok... Laissez Liz tranquille. Je vais tout vous dire.


-Et bah voilà. Tu sais parler en fin de compte. Tu vois, même quand on n’est rien, il y a toujours moyen de faire pression.

Il replaça son flingue dans sa veste et s'assit de nouveau sur la chaise. Il croisa les bras en faisant un geste vers Stew afin de lui dire de tout balancer. Celui-ci esquissa un geste de la tête confirmant qu'il allait tout dire.

-Je ne connais pas son nom. Mon indic’ se fait appeler la Source, répondit Stew. Il me donnait de bon tuyau et information dont j'avais besoin pour mes enquêtes… Cependant, il y a quelques jours… j'ai reçu un message codé de sa part. Il voulait que j’aille au crash du premier solar…

-Et qu’est ce que l’hologramme indiquait ?

Stew hésita.

-Il… il… montrait un meurtre et des preuves accablantes.

-Un meurtre ?

-Oui, vous connaissez l’affaire Tenuin ? L’homme qui a triché au casino d’Olympus ? Et bien, une personne a découvert son terrible secret et l’a tué.

Un silence de mort s’installa dans la pièce. Visiblement, l’homme n’était pas dupe de la supercherie.

-Allons Stew. Tu es sur qu’il n’y a rien d’autres ?


Stew resta impassible.


-Non je vous jure.


Sans prévenir, son interlocuteur dégaina son arme et, comme un monstre froid, il tira à bout portant en pleine tête de la jeune femme. Celle-ci s'écroula inexorablement à terre. Choqué, Stew se mit à s'agiter sur sa chaise dans tous les sens tout en gueulant.


-Nooonnnn ! Je vous ai tout dit bordel ! Oh Liiiizz ! Pourquoi vous avez fait ça !


-Si jeune et si belle, c’est bien triste. Fallait pas mentir aussi Stew... tu sais à quoi on reconnaît un menteur ? Toi qui est agent, tu dois bien le savoir.

-Je vous ai tout dit…

Son tortionnaire haussa alors encore plus le ton :


-Stew, arrête de jouer avec moi. Dis moi la vérité avant d’avoir d’autres morts sur ta conscience.

-Je vous jure qu'il ne m'a rien dit d'autres !

-Ecoute mec, j'ai peut être une gueule d'ange, mais je te rassure c'est que d'apparence.

Stew contempla le corps de Liz, sans vie. Il n'arrivait pas à croire qu'elle était morte. Il prononça d'une voix exténuée :

-Tuez moi alors car je ne sais rien d’autres.

-Je serai bien tenté de te tuer... mais pas tout de suite. Je commence à peine à m'amuser. Peut être que je devrais te tirer sur la jambe droite. Ou peut être la jambe gauche. Je te laisse choisir.

Il se leva et commença à compter, tout en plaçant le managun sur la jambe gauche puis la jambe droite. Stew commençait à bouillir de l'intérieur. Il voulait tuer cet homme tellement la rage lui montait à la tête.

-Oh et puis non, j’ai une meilleure idée. Je suis sur qu’Alice a dû entendre des bribes au sein du solar. Et si on lui demandait directement ? Hein, qu’en dis-tu mon pote ?

Il fit signe à un de ses sbires qui partit chercher Alice. Peu de temps après, la porte s'ouvrit et elle entra. Pendant la filature, elle avait laissé ses cheveux se balader, elle portait une paire de lunette de vue, une jupe assez longue avec une veste non boutonnée et des talons aiguilles. Stew l'avait pris pour une étudiante en vacance. Mais cette fois si ses cheveux étaient bien attachés en queue de cheval, elle était vêtue d'un pantalon noir, d'une veste en cuire sombre et avait abandonné ses talons aiguilles pour une paire de chaussure plus soft. On pouvait apercevoir derrière son blazer une brettelle qui soutenait un plasmagnum. Elle croisa les bras. Stew percevait de l'inquiétude en elle. Elle prit toutefois une voix rude afin de cacher cette étincelle d'anxiété.

-Qu'est ce vous me voulez ?

-Alice. Prononça l'homme avec satisfaction. Dis moi. Peux-tu me décrire ce que tu as vu dans cette attraction ?

-C'est comme je vous l'ai dit. Je suis entré juste derrière lui comme vous me l'avez indiqué. Mais une fois à l'intérieur, j'ai été plus absorbé par l'attraction que ce qu'il faisait. C'est une faute de débutante et j'en suis navrée.


L'homme caressa son menton. Il essayait de faire la part des choses entre ce qu'elle disait et ses doutes. Stew était étonné. Il savait pertinemment qu’elle avait observé le moindre de ses faits et gestes et elle l’avait forcement vu avec l’hologramme dans l'attraction. Afin de cacher les apparences, Stew prit un ton amusé.

-Vous engagez des catins maintenant pour faire des interrogatoires. Je plains votre organisation.

-Tu trouves ça drôle. Contemple plutôt le cadavre de ta collègue gisant au sol.

L'agent Stewdemire enleva rapidement son sourire et jeta un regard foudroyant à l'homme. C'est alors que l'homme exécuta un geste en direction de ses sbires...

Répondre