Jours sombres

Ici sont chroniquées les histoires des Etats et de leurs dirigeants

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Ares
Messages : 203
Inscription : 15 août 2015, 23:18
État : Aress
Localisation : LIMOGES

Jours sombres

Message par Ares » 22 oct. 2015, 16:49

Le 22 Desertan 3733, un jour de destruction, de rage et d'éclats.

Au petit matin, Ares se réveilla en sursaut. Son armure. Elle brillait d'un rouge flamboyant.


Pourquoi ? Que se passe t-il ? se demanda l'homme qui regardait l'étrange phénomène se produire.

Soudain, un de ses soldats vint tambouriné à sa porte.

" - Seigneur, réveillez-vous ! Un appel urgent provenant de l'état Effervescence.

- J'arrive de suite ! s’exclama Ares.

Il regarda son armure qui luisait de plus en plus. Est-ce un signe ? Est-ce se dont m'avait parlé cette voix ? Il enfila son armure et soudainement il senti une force, une rage parcourir son sang.

Une fois arrivé dans la salle des communications extra-planétaire, le seigneur Ares fut rejoint par son ami Akurvien.


- Mon ami, que se passe t-il ? Un de nos soldat m'a prévenu qu'un événement important s'était produit sans pour autant pouvoir m'apporter plus d'explication s'exprima nerveusement le commandant.

- Une communication de Jadesam mon cher. Le régent se garda de raconté à son ami l'étrange phénomène qui s'était produit dans sa chambrée un peu plus tôt dans la matinée.

Technicien ! Met moi en communication avec notre invité ! Sans plus tarder !


Le visage du régent Jadesam apparu à l'écran. Malgré son habituel plénitude, celui-ci semblé soucieux et pressé.

- Ares, nous avons subit une frappe électro-magnétique ! Je t'envoie ce message par le biais d'un de mes chasseurs qui a put échapper à l'onde. L'une de mes imposantes flottes est actuellement paralysée dans l'espace Orbitale de mon état. Ils nous aient impossible de communiquer avec nos soldats et de la faire rentrée à quai. Nos ennemis arrivent. Vient m'aider ou se sera la fin pour des milliers de combattants ! Nos ennemis ils arriv.......

Une fois la communication interrompue, sûrement dût à la destruction du chasseur-relai, le regard de Ares s’assombrit. Sans une seconde à perdre il intima à tous ces commandants et chefs en place sur la cité de se préparer au décollage de la flotte.

- Que notre Armada se prépare ! Nous allons aidé nos compatriotes !

Akurvien, envoie une sonde sur l'état de notre allié. Je veux être tenu informé de tous les moindres faits et mouvements de flottes dans son espace orbital ! Dépêche toi ! Envoie un missile IEM sur l'état Basquo pour que celui-ci n'interviennent pas, cela nous fera un problème en moins.

Une fois les premiers rapports apporté au quartier général où siégé le seigneur Ares. Celui-ci intima à la flotte mère de se préparer pour la téléportation en vue d'intercepter toute flotte arrivant par le biais d'un saut. Au même moment, un rapport indiqua la destruction de la flotte mère de son allié.

- Comment est-ce possible ? Que s'est-il passé ? hurla t-il.

- Chef, une flotte de l'état Nastril s'est téléportée. Puis elle est repartie immédiatement.


- Quel traîtrise de sa part ! Cela ne peut venir que de ces immondes mécréants de l'alliance ennemi. Technicien ! L'état Basquo est-il toujours sous l'effet de l'impulsion électro-magnétique ?

- Oui chef ! Ses défenses et ses communications sont paralysées.


- Bien. Du fait que cet état ne cesse de nous harceler et que Lord Stark ne souhaite pas entendre raison malgré le fait qu'il ait été prévenu. Celui-ci sera un excellent moyen de venger notre allié, même si notre attaque est minime, nos ennemis comprendront qu'il ne faut jamais chercher un Aressien.

Je vais prendre moi même les commandes ! s'exprima durement le seigneur comme si l'armure lui intimer cet acte.

Plusieurs minutes plus tard, les défenses de l'état Basquo étaient détruites.

Cet acte, marque notre entrée en guerre se dit intérieurement Ares. Nous attendrons de pieds fermes ces fourbes de guerriers de varuna ! Nous sommes des guerriers nous aussi ! Mais nous sommes des Aressiens ! Et s'est ce qui fera notre fierté !
Image

Répondre