Le jeu de la vie en Zardoz, chapitre 3 : les jeux du cirque, la Foss'Yle

Ici sont chroniquées les histoires des Etats et de leurs dirigeants

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Kafelor
Messages : 2701
Inscription : 12 nov. 2008, 23:43

Re: Le jeu de la vie en Zardoz, chapitre 3 : les jeux du cirque, la Foss'Yle

Message par Kafelor » 09 oct. 2016, 18:11

Point de vue d’Hank Eulade (alias Dos d'Ane) à la Foss’Yle


Je le frappais pour une énième fois à la tempe enchainé d’un bon coup de poing dans la poitrine qui le fit cracher un petit filet de sang.

- Donovan, je te le redemande encore une fois, il est où le colis ? ton escouade est passé où, putain de merde ?

Il m’y du temps, avant de me répondre dans un souffle court :

- Je ne sais pas…

Toujours la même réponse. Le bougre ne semblait pas vouloir cracher le morceau de si tôt. Il avait même l’air sincère. Il ne souriait d’ailleurs plus du tôt et semblait conscient de sa situation. Mais je ne pouvais pas en rester là. Il fallait que j’obtienne des réponses sinon je pouvais dire adieu à ma promotion.

Comme je commençais à avoir trop de fourmillements dans les doigts, je demandai à mon subalterne de le frapper à nouveau. Pendant ce temps là, j’examinai à nouveau le mystérieux médaillon que l’on avait retrouvé dans l’une de ses poches. Il était tout ce qu’il y avait de plus banal. Je le retournai dans tous les sens, sans savoir si ça pouvait contenir un quelconque indice. Je le lui mis sous les yeux à nouveau :

- Qui t’a offert ce médaillon ?

- Je te l’ai déjà dit, j’en sais rien, je savais même pas que je l’avais dans la poche.

- Arrête tes conneries, essaie au moins de trouver une bonne excuse ! il n’est pas arrivé par magie nom de dieu !

- Mais je t’assure, j’en ai aucune idée, je …

- Tu veux me faire croire que quelqu’un t’a glissé ce médaillon dans ta poche sans que tu t’en sois rendu compte ?

- Oui c’est la seule explication logique…

- Logique ! Nan Donovan, y a rien de logique dans ce que tu racontes. Toutes les preuves t’accusent. Tu essaies de gagner du temps et tu nous mènes en bateau, voilà tout…

- Mais non je t’a…

Je m’approchai de lui et me servit du médaillon comme d’un poing américain pour lui mettre un direct du droit. C’est alors qu’au contact de la peau de Donovan, le médaillon s’éclaira comme un hologramme.
Un médaillon biométrique… il n’en avait plus vu depuis longtemps… Il affichait une carte de la cité-bunker Zardoz parfaitement visible avec un unique point rouge… Je regardais ce point, essayant de matérialiser rapidement l’endroit et étrangement il n’indiquait pas l’étage où nous étions mais l’étage inférieur.


- C’est quoi ce point rouge, Crâne d’Obus ?

- Je… je… je n’en sais r…

Je lui assénai un violent coup sur la tête qui l’assomma pendant quelques secondes avant qu’il ne reprenne ses esprits.
J’envoyai immédiatement une escouade pour aller voir.


- On sera vite fixé … je te conseille de parler maintenant… dans ton intérêt…

Il me regardait hébété. Il voulait dire quelque chose mais rien ne sortit de sa bouche. Il était comme pétrifié.
La patrouille me fit rapidement un état des lieux. Il s’agissait bien de la malette mais… elle était vide…
Il ne m’en fallait pas plus pour contacter le Fossoyeur et lui expliquer la situation.


- Que dois-je faire de Crâne d’Obus ? Je n’ai pas l’impression qu’il nous dira quoi que ce soit.

- Jetez ce traître à la fosse, c’est tout ce qu’il mérite.

- Entendu Monsieur.

- Faites un examen bio-mécanique complet de la malette. Ils ont forcément laissé des traces. Arrêtons d’être aveugle, il faut qu’on sache à qui on a à faire.


---FIN DE LA SAISON 3---
Image

Répondre