Sanction pour les traitres

Contre-pouvoir de la Corporation Galactique, le Léviathan est une société secrète souhaitant préserver l’équilibre galactique afin que plus jamais un monopole ou une autorité supérieure ne s’impose. Situé à l’intérieur d’une immense cavité volcanique, le siège n’est que la partie immergée car l’organisation dispose aussi de tout un Réseau de Numéros Léviathan…

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Numéro Deux
Messages : 11
Inscription : 29 juin 2012, 13:19

Sanction pour les traitres

Message par Numéro Deux » 25 oct. 2012, 20:49

La salle était peu éclairée, froide mais grande. Assez grande pour contenir les guides suprêmes et les Numéros. Sur le mur du fond, des teintures étaient accrochées, tapisseries brodées de différentes formes mystérieuses. Pour tout mobilier, tout devant, la cellule où se trouvait l'Amiral Delamarre. Plusieurs bancs étaient installés derrière où pourront venir s'asseoir les membres du Léviathan. Là sur la gauche une petite table sur laquelle était posée un livre des Vertus Léviathique. Numéros Deux entra alors dans cette salle pour la première fois utilisée. Il avança, les bruits de pas se rapprochèrent de la cage. Il aperçu alors le visage de l'Amiral. Les vieux réflexes ayant la vie dure, il ne put s'empêcher de sourire derrière son voile et répliqua en plaçant ses mains sous son menton:

Au fait j'allais oublier...

Numéro Deux voulut alors cracher en direction de l’accusé mais c’était sans compter son voile qu'il 'avait oublié de relever, et qui retint sa salive.


...Putain de voile...

Il s'essuya et reprit:

Je comprends pourquoi vous avez enlevez ce voile, franchement il engendre plus d’inconvénients que d’avantages...On mange comment nous?

Il pivota, et commença à marcher faisant le tour de la cellule:

Enfin bon, passons...Je vous préviens juste que vous allez être jugé pour votre acte qui est, pour le Léviathan, un sacrilège...Pour cela, d'autres Numéros vont arriver, je l'espère, et vont donner leur opinion et même donner un châtiment pour vous punir...


Il s'arrêta, se rapprochant de l'Amiral et murmura:

J'ai entendu dire que vous alliez quand même prendre assez...comment dire...enfin vous allez avoir assez mal...


Il se retira et continua à faire le tour de la cellule:

Sachez que je ne dis pas ça pour vous faire peur...en faite si, je dis ça pour vous faire peur...


Il alla vers les bancs et reprit.

Alors nous allons attendre là patiemment que les Gardiens Eternels et les Numéros fassent leur entrée...Après s’ils ne viennent pas, ce n'est pas grave...Ceux qui seront là auront de la chance de décider et d’admirer le châtiment que vous subirez...


Il exerça alors un rire diabolique pour terminer:

Mouahahahahahahah!


Ainsi, très curieux de la suite, il s'assit discrètement au premier rang en attendant les éventuels participants de la sanction pour ce traitre.

Avatar de l’utilisateur
Delamarre
Messages : 738
Inscription : 30 avr. 2011, 20:17

Re: Sanction pour les traitres

Message par Delamarre » 26 oct. 2012, 18:55

Acculé tel un sanglier au ferme, l'Amiral Delamarre était assis dans sa prison dorée, le transfert ne fut pas pour lui déplaire tant ses conditions de détentions s'étaient améliorées. Derrière les gros barreaux de titanes qui entouraient sa cellule, l'Amiral regardait avec perfidie ce Numéro2 bien seul dans cette salle des jugements.

Alors le myopathe t'es pas fichu de soulever ton capuchon pour me décrocher un mollard! Montre moi voir ta petite mimine mon enfant, tu verras quand je serais libéré tu deviendras ma poupée gonflable espèce sale couard! Marre toi tant que tu le peux! Je connais un gros truc qui viendras se caler entre tes amygdales! Ça calmera tes ardeurs.

Tout en le fixant l'Amiral assis sur son tabouret ricanait.

Ils ont peur de moi!, tu m'entend l'ahuri! Ils ont peur de moi!
Personne ne viendra! Ça sent le non lieu à plein nez! Vous êtes terminés les Leviathans. Attend que Longuekeu te trouve....

T'es bon qu'à me lancer des cacahuètes, ça serait bien la seule chose qui pourrais m'atteindre de ta part!


Hey la riflette! J'veux des magazines porno! Tu sais celui ou la princesse Sushido a posé avec Xodia et Damie Mia!

Je suis une prisonnier de guerre bon sang! Tout dois m'être accordé.


L'Amiral se leva puis s’agrippa aux barreaux de sa geôle!

Nestor ayez l'extrême obligeance de vouloir répondre à ma demande! Votre maître vous sonne!

La bouche béante à l'idée de pouvoir se faire une petite gâterie! L'Amiral n'attendait qu'une chose, que ses vœux soient exaucés. Puis il se mit à faire les cents pas dans sa cage à lapin, espérant au fond de lui que les recherches à son égard s'intensifiaient à l'extérieur.

Avatar de l’utilisateur
Numéro Deux
Messages : 11
Inscription : 29 juin 2012, 13:19

Re: Sanction pour les traitres

Message par Numéro Deux » 26 oct. 2012, 20:17

Numéro Deux, qui s'était installé discrètement au premier rang de la salle et qui attendait que le dit procès commence, écouta attentivement l'Amiral. Il sourit devant ses pathétiques demandes. Il s'allongea alors doucement sur le banc et le fixa à son tour. Attendant un moment, pas un mot ne sorti dès deux côtés. Il se décida alors à se relever du banc pour répondre au Delamarre:

Vous savez, vous m'amusez beaucoup...Mais n'ayant présentement strictement rien d'autre à faire que d'écouter vos sarcasmes, auxquels je n'aurais même pas penser un jour que cela m'intéresserai, je suis obligé de vous surveiller.Et puis...

Il avança vers la cellule rapidement et annonça:

...Je suis désolé pour le magazine porno mais je l'ai passer au GMS Kafelor mais dès qu'il l'aura finit je vous le passerai...Mais avant je me torcherai bien avec...

Il trifouilla dans une de ses poches de son manteau:

Sinon j'ai justement des cacahuètes sur moi, je vais vous en lancer quelques unes.

Il attrapa une pleine poignée qu'il jeta devant l'Amiral:


Allez..fais une pirouette maintenant!


Il rangea le paquet et ajouta:

Et, juste pour vous prévenir, je ne pense pas que les Gardiens Éternels et les Numéros ont peur de vous...Vous en êtes la preuve! Si ils avaient eu peur de vous, vous ne serez pas là...Pourquoi?...Tout simplement parce qu'ils n'auraient pas osé se jeter sur vous...


Il se retira, se retournant vers le banc et répliqua:

Au fait, je pense que pour le Léviathan, vous n'êtes pas considéré comme un prisonnier de guerre...Vous êtes plutôt considéré comme un cobaye en quelque sorte...Ne vous inquiétez pas, vous allez comprendre très bientôt...Enfin je pense...

Numéro Deux ne put s'empêcher de songer que ce procès allait être long, mais il été venu ici dans l'intention de rendre un jugement. Il se dirigea alors vers le banc pour se rassoir de nouveau et attendre...

Avatar de l’utilisateur
Numéro Onze
Messages : 18
Inscription : 30 juin 2012, 17:40

Re: Sanction pour les traitres

Message par Numéro Onze » 26 oct. 2012, 22:10

Le numéro Onze voulait en savoir plus sur les récents événements concernant le numéro Un, il prit alors de son temps pour se rendre dans les geôles du Léviathan afin de questionner le numéro Un ainsi que donner son avis sur des éventuelles sanctions à apporter.

il y faisait trés froid, l'air y été humide, tellement humide que des champignons poussaient sur les murs.

il chercha la cellule du Numéro Un, il mit du temps, mais il finit par la trouver.



Numéro Un enfin je vous trouve, ou plutot Delamarre, je ne sais plus trop comment vous appeler.

je suis Numéro Onze, vous avez surement dû deja entendre parler de moi.
je suis ravis de voir que votre enfermement ne vous pose pas plus de probléme que cela, mais si je viens vous voir c'est pour comprendre votre geste et non pour le juger.

pourquoi avoir prêté allégeance au Léviathan, en tant que Numéro, sachant pertinemment que la seul chose que l'on nous demandait été de rester anonyme??
pourquoi se changement soudain??


il vit soudain le Numéro Deux passer dans le coin, surement pour maltraiter le Numéro Un ou alors simplement pour lui apporter la popote.
ne comprenant pas les actes du Numéro Un il prit 5min afin d'aller voir le Numéro Deux pour lui dire quelques mots.


Numéro Deux, je suis ravis de vous voir aussi rapidement, concernant Numéro Un je ne pense pas que des sévices corporelle soient la solution, je pense même qu'il éprouverait un certain plaisir.
je pense que le mieux serait de faire de lui un exemple, pour éviter que de tels événements se reproduisent, mais si on le laisse croupir ici, ses officiers vont un jours venir ici et nous aurons alors de gros problèmes car notre cache sera dévoilée.
il faudrait le lobotomiser pour qu'il oublie tous ce qui nous concerne et le laisser repartir sur son état.
voyez se qu'en pense les autres Numéro s'ils daignent venir ici, et nous en reparlerons.


une fois sa conversation finit avec le Numéro Deux il se redirigea vers le Numéro Un afin d'écouter se qu'il avait a dire

Avatar de l’utilisateur
Numéro Deux
Messages : 11
Inscription : 29 juin 2012, 13:19

Re: Sanction pour les traitres

Message par Numéro Deux » 27 oct. 2012, 12:58

Numéro Deux contemplait, du premier rang, Numéro Onze qui était arrivé discrètement dans la salle. Il avait suivi la discussion entre l'Amiral et Numéro Onze. Ils semblaient converser pendant un long moment. Puis Numéro Onze se retourna et le regarda. Il commença alors à expliquer son point de vue au Numéro Deux qui l’écouta tranquillement, silencieusement couché sur le banc. Puis lorsqu'il eut fini sa tirade, le plus calmement du monde, Numéro Deux lui répondit avec un sourire narquois et même moqueur:

Avant de parler, réfléchissez un petit peu! Lorsque l’Amiral a retiré son voile, il a transgressé la première loi de notre société. C’est un sacrilège que nous devons punir aussi inhumainement que possible...Je veux qu'il garde la trace de son manque de respect!


Il se leva, s'approcha du Numéro en soupirant, et ajouta:

De plus, je me doute bien que le magazine porno lui donnerait un certain plaisir...D’ailleurs, sachez que c'est fait pour ça...Je peux vous le passer dès que le GMS aura fini avec, si vous le voulez?

Il retira son sourire, se retourna et, tout en rejoignant de nouveau le premier rang de la salle, il répliqua au Numéro Onze:

Si vous n'avez rien d'autre à faire, vous pouvez retirer la moisissure sur les murs de la salle. Je pense que les autres Numéros seraient moins gênés par l'odeur s’ils venaient à venir tellement ça empeste… à moins que ce ne soit l’odeur répugnante de l’Amiral lui-même

Il s'assit alors sur le banc quand il poussa un cri strident:

Aouch!...

Il murmura à lui même:

Putain! Avec ces maudits bancs en pierre et le froid, j'ai mes hémorroïdes qui ne me lâchent pas...


Numéro Deux s'était déjà forgé sa propre opinion mais il attendait avec impatience les autres avis pour prendre toute la mesure du jugement à suivre. Pour le moment, à part le Numéro Onze, personne ne semblait vouloir prendre la parole. Et cela commençait à s'éterniser...
Dernière édition par Numéro Deux le 27 oct. 2012, 13:38, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Numéro Neuf
Messages : 3
Inscription : 30 juin 2012, 17:41

Re: Sanction pour les traitres

Message par Numéro Neuf » 27 oct. 2012, 13:07

Une zone d’ombre se découvrait non loin de la cellule de l’Amiral. Numéro Neuf en sortit. En face de lui se trouvait l’accusé dans sa cellule. Une assez petite cellule. Une seule envie prit Numéro Neuf, celle de fumer une pipe. Une de Bruyère sortie tout droit de Cogolin. Mais son voile le gênait.

Amiral Delamarre. Enfin nous nous rencontrons… Non, je vous connais déjà que trop bien. Sachez une chose l’ami, nulle personne ne viendra vous libérer, si bien sûr, vous comptiez la dessus.

Il vit les Numéro Deux et Onze. Numéro Neuf s’approcha d’eux.

Ne lui donnez rien. Ni magazine, ni crachat. Au pain sec et à l’eau, c’est tout. Si l’un de vous devez lui passer quelque chose, je lui fous quatre jours, c’est clair.

Numéro Neuf s’approchait de la cellule. Il fouilla dans ses poches et en sortit un harmonica. Il se mit à en jouer un morceau pour l’Amiral. Depuis le temps qu’il était là, il fallait bien le divertir un peu, même s’il aurait voulu autre chose. Rien qu’en y pensant cela lui donnait la nausée. Il s’assit sur un des bancs en pierre volcanique qui se trouvait à côté. Continua à jouer, mais s’interrompit aussitôt.

Votre sentence sera immuable, vous êtes coupable il n’y a aucun doutes mais vous ne réalisez pas à quel point vous allez en bavez... au sens propre.

Il murmura : « Stupide soldat, ils œuvrent toujours vers l’opposé de ce qu’est l’honneur. »

Il ne vous sera fait don d’aucune pitié, d’aucun vœu à votre égard. Si, par mégarde, vous ne faisiez qu’un seul geste, aussi petit soit-il, je couperai moi-même les dix doigts qui vous serrent à tenir votre bidule. Alors, restez tranquille, est-ce clair ? Bon, j’ai un truc à faire, vous êtes bien accompagné à ce que je vois, à plus tard. Mais ne vous inquiétez pas, je reste à coté.


« Quand est-ce que cela va enfin se terminer. »

Avatar de l’utilisateur
Kafelor
Messages : 2701
Inscription : 12 nov. 2008, 23:43

Re: Sanction pour les traitres

Message par Kafelor » 27 oct. 2012, 18:56

« Toutes ces images figées… des femmes nues, au corps totalement désincarnées… Mettant en évidence leurs atours sexuels hypertrophiés dans des positions équivoques … dans le seul but de correspondre au modèle de sex-appeal construit par l’homme… c’était bien triste… » pensa le GMS.

Le GMS envoya valdinguer à travers sa chambre d’hôpital le magazine de Miss Gros Sein et ses copines du manoir « Mon Petit Bi-Cuni ».


« ça vaut vraiment pas la réalité ! tiens d’ailleurs en parlant de ça, il faudrait que j’écrive à ma tendre Elise et que je me programme une petite virée nocturne. »

Il activa la fonction « tablette » de son cyberbracelet et écrivit un mot rapide qu’il envoya à Elise. Il prit ensuite rendez-vous avec plusieurs de ses habituelles fréquentations dans les bordels les plus réputés avec une ou deux heures de décalage. En quelques minutes, il avait rempli son agenda de la nuit.

« Faudra que je recharge mon compte en crédit… ça revient cher toutes ces conneries… » se dit-il à nouveau.



Une fois que tout cela fut fait, il sortit enfin de sa chambre après plusieurs jours de repos en observation suite à la fracture au crâne qu’il avait reçu lorsqu’il était tombé quelques instants dans le coma.
Le GMS laissa en branle l’état de sa chambre, les agents de service feraient le ménage plus tard.


Il se dirigea vers la cour de justice du Léviathan. On l’avait prévenu que l’Amiral Delamarre y avait été transféré en vue de son jugement. Il voulait absolument assister à ce premier procès. Il était vital que ce perfide de traitre soit jugé et condamné avec la plus grande fermeté et sévérité. Car si d’autres membres suivaient son exemple et révélaient eux aussi leur identité, le fonctionnement de la société secrète s’en retrouverait terriblement affecté. Autant n’importe quel membre pouvait quitter la société quand bon lui semblait, autant on ne pouvait tolérer la transgression de l’anonymat, première règle d’or du Léviathan.


Il arriva dans la salle miteuse qui servait de tribunal. L’Amiral dans sa cellule fanfaronnait comme à son habitude, mais bientôt il allait déchanter… Il écouta en silence les différents Numéros qui commençaient à s’exprimer. Comme le souhaitait la philosophie de la communauté léviathanique, tout le monde pouvait prendre la parole et donner son avis. Ce n’est qu’à la suite de toutes ces prises de position que la décision finale sera prise de manière collégiale par l’ensemble des membres via un vote démocratique. Mais on n’en était pas encore là.



Le GMS glissa un mot à l’oreille du Numéro Deux discrètement, pendant que le Numéro Neuf faisait son discours.

« Euh, faudra que tu ailles toi-même chercher ton magazine porno. Je l’ai laissé à la clinique, dans ma chambre. Même moi qui adore me rincer l’œil, j’ai trouvé ça à chier, beaucoup trop caricatural à mon gout, et sans aucun raffinement. »



Il alla prendre place ensuite sur l’un des bancs mis à disposition en face de la cellule. Il commanda à un des robots cybernétiques un plateau repas et un massage avant de prendre succinctement la parole :


"L’Amiral n’est comme à son habitude pas avare dans le péché, mais là ces péchés-ci ne peuvent être impunis. Il a commis deux fautes extrêmement graves pour lesquelles il doit être jugé.

D’une part, il a osé toucher à notre enfant prodige, futur Dieu parmi les Dieux, être tout puissant que nous devons protéger plus que tout car porteur de tous nos espoirs et d’un avenir meilleur. Cette tentative de viol doit être punie de manière exemplaire, et mérite un châtiment à la hauteur de la gravité de l’acte. Je suggère ni plus ni moins qu’une castration définitive du sujet. Non seulement, cela évitera qu’il puisse recommencer, mais en plus il nous remerciera de le délivrer de cette dépendance sexuelle qui le ronge de l’intérieur. C’est une vraie chance d’aller mieux que nous lui offrons, il pourra même nous remercier de lui avoir coupé à la racine le mal dont il est atteint.

D’autre part, et cela est beaucoup plus grave, il a outrepassé la première règle sacrée de notre organisation, à savoir le devoir de tout membre de conserver son identité en secret. En se dévoilant publiquement au sens propre comme au figuré, c’est comme s’il avait osé défier les fondements du Léviathan. Il doit donc pour cela être condamné avec la plus grande fermeté pour que plus jamais un tel acte ne se reproduise en notre sein.

Pour se faire, comme vous l’avez expliqué, on ne peut ni le laisser partir, ni le garder indéfiniment ici sans quoi un jour ou l’autre l’emplacement de notre Grotte Quartier Général sera démasqué. Mes espions m’ont déjà informé qu’il avait réussi à rentrer en contact avec son chien de sbire, le célèbre Longuekeu, et qu’il lui avait transmis des plans. Heureusement, cette carte date quelque peu, et il manque bon nombre de données sur les dernières mesures de sécurité en vigueur. Néanmoins, il nous faut prendre au sérieux la menace d’une tentative d’intrusion dans nos locaux. J’ai demandé un renforcement du niveau de sécurité et du nombre de gardiens cybernétiques mais cette situation ne peut pas durer.

La lobotomie est sans doute un excellent moyen pour éviter qu’il ne divulgue quoi que ce soit sur notre société, mais comme je viens de vous le dire, il a déjà transmis notre position à ses collègues. En plus, s’ils le voient dans un état purement végétatif, ils sauront que nous lui avons trafiqué le cerveau, et essayeront d’effacer la lobotomie via des nouvelles technologies hyper modernes.
C’est pourquoi je propose plutôt de faire sortir de notre enceinte un clone de l’Amiral Delamarre. Il lui ressemblerait comme deux gouttes d’eau, ses amis même les plus proches comme le Président Delanativité n’y verraient que du feu. Il aurait la totalité des souvenirs du véritable Amiral, les pulsions en moins. Et il pourra par contre en retour s’infiltrer parmi les alliés de l’Amiral pour en savoir plus sur leurs intentions de sorte que nous pourrons toujours avoir un coup d’avance sur eux.

Quand au véritable Amiral, je suggère de le transférer à travers le Voile, qu’il aille tâter du démon !"
Image

Avatar de l’utilisateur
Numéro Onze
Messages : 18
Inscription : 30 juin 2012, 17:40

Re: Sanction pour les traitres

Message par Numéro Onze » 27 oct. 2012, 23:32

Le numéro Onze assit sur le même banc que le GMS kafelor entendit clairement tous ses propos, et il ne put s'empêcher de ce dernier pour lui dire quelques mots:

GMS Kafelor je suis tout à fais d'accord avec vous, l'acte commit sur l'enfant doit etre sévérement punit, toute fois pour aider les médecins il serait bon de le garder en bon état, et non l'envoyer à travers le Voile, pour qu'ils étudient d'où peut venir une telle déviance sexuelle et y trouver un remède.

en ce qui concerne sa trahison vous avez raison la lobotomie pourrait avoir des conséquences, mais votre idée de le remplacer par un clone dont nous aurons le controle est excellente, il pourra rapidement rappeler ses officiers pour éviter une attaque de notre grotte, et ainsi éviter d'être démasqué.

Avatar de l’utilisateur
Delamarre
Messages : 738
Inscription : 30 avr. 2011, 20:17

Re: Sanction pour les traitres

Message par Delamarre » 28 oct. 2012, 15:01

Hum, Hum,...

Puis-je m'exprimer?


L'Amiral se leva de son tabouret, il avait du malheureusement subir les interrogatoires à la Derrick des Numéros, et les projets sataniques du GMS qui n'avait pas du se remettre entièrement de ses faiblesses crâniennes.

Alors premièrement mes chers accusateurs je n'aurais aucune retenue à vous répondre, mais les formes de ce procès sentent à plein le vice de procédure, bien sûr je vous donne le bâton pour que vous me battiez. Je m'explique comme vous avez l'air de vouloir aller un peu trop vite.

L'Amiral se mit à refaire les 100 pas dans sa geôle qui semblait être devenue un amphithéâtre, où l'Amiral jouait le jeu du professeur.

Mes enfants, sans vouloir me faire l'avocat du diable, dans toutes société nous avons des droits, vous êtes d'accords? Les droits sont les libertés propres de chacun, et nous en avons tous, du prisonnier bien évidemment aux myopathes, quoi que ces derniers ne peuvent en avoir le plein usus...


L'Amiral s'interrompit une poignée de secondes en pensant à tous les myopathes du monde...

Bon bref, les droits ont les a, et dans tous procès on a le droit à une défense, c'est pourquoi je ne parlerais qu'en présence de mon avocat!

Il sortit son calepin personnel d'une pochette intérieure de sa cape puis commença à le feuilleter, en lisant à voix basse.
Alors, alors...

Général Altan, spécialité avocat commis d'office, défenseur du peuple, ...Hum celui là ce doit être un numéro, un bon à rien, il va me me faire inculper illico presto (ma qué!!)...

Ravenguard, expert comptable, spécialité, escroqueries comptables, et membre influent de la banque centrale galactique. Et bah avec tout le fric qu'il doit avoir en bunkers il payera ma caution lui!
The Mafia, expert en détournements de fonds, abus de confiance et de biens sociaux, grand banditisme et vols à gros porteurs sur défenses désarmées... Hum, il est dans le milieu lui!! Beau palmarès mais il sert à rien...

L'Amiral peinait à trouver un avocat qui lui correspondait tant leurs domaines d'actions ne lui correspondait pas...
Non pas lui...Lui non plus,....

En tournant une énième page, son regard s'illumina!

Mr Delanativité avocat défenseurs des droits de l'homme et des enfants à la cour de justice internationale de Neverland, spécialités: Pédophilie, trafic d'êtres humains et de stupéfiants, coups et blessures, viols, tortures,...

Et bah voilà! c'est lui! que je veux! C'est pil poil ce qui m'est reproché

Il repris ses esprits, connaissant le nom de son défenseur, son futur sauveur.

Hey Grosse Merde de Singe! Tu vas dire à tes Numéros et à toi même que je ne parlerais qu'en présence de Mr delanativité, de plus j'ose vous souligner que votre tribunal c'est une vraie chiotte, je m'attendais à une assemblée plénière, quitte à me faire débouter en première instance, que ce soit fait dans les règles!

Je ferais appel de toute façon! Mais c'est qui votre juge au fait?!!

Alors logiquement, pas de juges, pas de jugements... Et veuillez me faire venir mon avocat dans les plus brefs délais, sachant que ma garde à vue est déjà dépassée

Et je répondrais volontiers à vos questions, mais pour l'instant allez vous toucher bande d'immondices.

Et toc!


L'Amiral savait qu'il prenait une longueur d'avance sur son courroux, gagnant un temps précieux et organisant sa défense en l'attente de son avocat.

Avatar de l’utilisateur
Numéro Neuf
Messages : 3
Inscription : 30 juin 2012, 17:41

Re: Sanction pour les traitres

Message par Numéro Neuf » 28 oct. 2012, 16:13

Numéro Neuf n'en pouvais plus d'entendre geindre et se plaindre cette Amiral. Lui qui était occupé à faire un truc important, était obligé de quitté sa besogne pour vérifier ce qui ce passé à côté et remettre les point sur les I.

J’étais en train de discuter avec…..avec quelqu’un, quand j’ai entendu un vacarme jaillir de cette pièce, personne ne se plaint au moins. Ah si vous Mister Amiral… Vous voulez quoi ? Un Avocat ? Un vrai jugement aussi ? Pourquoi aussi une pelle pour creuser tant que vous y êtes ? Il n’y a point besoin d’avocat mon cher, il n’y a pas besoin de défendre un coupable. Mais, s’il y a besoin d’un Juge pour vous déclarer coupable, qu’il en soit ainsi. Mais je crains que vous nous fassiez perdre notre temps ainsi que notre patience donc je dirai…… requête rejeté. Quand les Numéro auront décidé de ce qu’il adviendra de votre vie, nous exprimerons la sentence à votre égard. Mais jusqu’à, le seul droit que vous ayez, si je puis vous parlez ainsi (rire nié), ce serai de la boucler, Est-ce Clair ?

Il s’en retourna vers la sortie quand il lui vain une chose à l’esprit. Il se dirigea vers le GMS Kafelor, est lui murmura à l’oreille, quelque idées. Rien de bien méchant, juste des moyens pour ce débarrassé de ce vils serpent, qu’elles soient radical et plaisante.

Cela ne sert à rien de lire ses petites lignes, elles n’apportent rien au RP. Mais, soit dit en passant, vous préférez le découper en rondelles ou quelque chose de plus…. Classique ?


Une fois qu’il eut terminé avec le GMS Kafelor, il se dirigea vers Numéro Deux. Pour pousser une petite hurlante sur ce bien curieux personnage.

Comment se fait-il que vous emmeniez un homme dans une cellule sans le fouillez, imaginé si ce carnet avait été une arme ou pire encore, un émetteur ? Franchement, vous me décevez. Il faut tout faire soit-même, de nos jours

Il sortit de la cours, assez énervé. D’abord dérangé par le vacarme incessant de ce vieux et venimeux Delamarre, et ensuite de l’incompétence de subordonnée. Espérons que la suite sera beaucoup mieux que celle si !

Répondre