Déprédations

Le sénat galactique accueille toutes formes de débats politiques qui s'adressent à une importante partie des états de la galaxie. Il est situé dans le cœur du siège et comprend plus de cent salles.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Dox
Messages : 1660
Inscription : 26 sept. 2008, 05:42

Déprédations

Message par Dox » 18 août 2015, 11:27

Entre injustice et profit, entre domination acharnée et confort mérité, toute la galaxie se livre une guerre tacite. Après les fomentations diplomatiques et le bérichamp', le pillage ferme sans doute le podium des activités préférées des dirigeants de la galaxie. Il n'y a plus de paix tacite, il n'y a plus de période de forte prospérité, il n'y a même plus d'indépendance diplomatique.
Le Coup de Génie, a plongé les cinq dans le chaos. La première étape du renouveau est brouillonne. Personne ne trouve sa place, et tous se cherchent, la cherchent.

Les magnats financiers de la Corporation, seuls survivants de l’effondrement boursier, ont profité des faillites à répétition des ultimes survivants de l'ère Gnagnarh, pour rafler la mise, et racheter l'intégralité de l'espace laissé vacant par les populations exilées.
Doucement, de nouvelles têtes émergent. Prenant possession des ruines, elles bâtissent de nouveaux états et s'équipent pour offrir l'asile à quelques milliards de réfugiés économiques.
Ce nouveau monde, lassé par la diplomatie, décimé par la guerre et anéanti par l'économie ; peine à panser ses profondes plaies, peine à refroidir les chauds obus qui parsèment ses sols irradiés.
La Corporation tente de se racheter :
les pirates de l'Orilla, sont interrogés dans les quartiers pénitenciers du Métabunker, où Gnagnarh use avec orgiaque des cravaches en cuir de Lapins Roses.
Les Magiciens du Dros Delnoch sont isolés dans les chambres fortes de l'ancien palais Shadowsong, et leur magie éteinte, par Lord Shingaz.
Les archimages sont bien occupés, les Grands Conseillers ont été chassé ; mais la Corporation, lentement, se remet de la Trahison. Le Grand Architecte, l'Archimage Terluan, entouré de son équipe de conseillers — qui ne sont qu'autres que ses luis issus de sa schizophrénie — s'attaquent à une nouvelle séries de réformes, à même d'empêcher une autre Trahison.

Ailleurs, certaines rancœurs rémanent et s'imposent comme la seule source de motivation.
Pourtant, nombreux sont ceux qui ont laissé aller les vestiges des gloires passées du sol qu'ils jonchent.

Déjà de nouveaux pauvres, de nouveaux riches. Déjà de nouveaux morts.
C'était l'un des plus meurtriers, développés et opportunistes chef d'état qui s'avançait dans la chambre du Sénat :
  • Colons des cinq, Pirates et Corporatistes, je suis Aphéel Setrakian, médiateur Saharidiste.
    À l'instar de ces derniers jours, nous sortons d'une matinée riche et cruelle.
    Dans quelques heures, une semaine se sera écoulée depuis que les premiers d'entre-nous ont obtenu l'accord des archimages pour fonder de nouveaux états, provinces et empires. Ensemble nous œuvrons avant tout pour repeupler notre galaxie. Ensemble nous œuvrons aussi pour que nos politiques, nos idées et nos âmes survivent à la fatalité d'un monde où le chaos règne.
    Aujourd'hui, la Corporation réglemente l'accès aux états à deux attaques quotidiennes. Avec l'espoir, fort amoindri, que cela ralentira l'excroissance de certains et la souffrance de d'autres. Cependant, ce calcul est suranné. Ces procédures, aussi vieilles que nos archimages, ne trouvent plus l'écho escompté. Elles ne sont plus qu'une contrainte de laquelle aucun États-Major ne se soucie plus. C'est devenu une habitude, une circonstance autour de laquelle nos stratégies s'articulent sans souci.

    J'aimerai, qu'ensemble nous poussions la réflexion. Et que nous trouvions un moyen pour minimiser déprédation et guerre d'un sens. Que nous trouvions de nouveau la force d'incarner ensemble une idéologie souveraine et constructrice.

    Je sais que le Saharid est un parfait exemple de ces abus. Je sais que mon État-Major n'est pas de ceux qui craignent les choses telles qu'elles sont. Mais il n'est pas non-plus de ceux qui craignent un changement. Au contraire même, nous saurions ici, et maintenant, faire gage de notre volonté à voir les habitudes évoluer, à voir les idées et la politique prendre le pas sur l'économie et le militaire. Car contrairement aux lubies de mes aînés, je pense qu'elles sont une arme au service du néant, et ne construisent qu'anarchie, haine et chaos. Il est l'heure.

    Et je vous promets, que le Saharid ne trustera pas les premières places chimériques des classements corporatistes. Le Saharid fera selon la volonté de cette galaxie, le Saharid visera sûrement la tête du peloton, mais abandonnera la course aux podiums.

    Parmi vous, je sais qu'il en existe qui se sont déjà attaqués à la rédaction de traités, à l'amoncellement d'idées nouvelles. Sauriez-vous nous les faire partager, afin d'ouvrir le dialogue sur des actes concrets et collectifs ?

    Merci d'avoir pris le temps de m'écouter,
    Loué soit l'Acier.
Dernière édition par Dox le 24 août 2015, 15:55, édité 1 fois.
Ouzine Lullazhar, Président élu des Euliadoux.

Khyrhyle, Magister des Naïadimes
Hidaï Lévi, Ingénieur en Chef Saharidiste.
Fondateur des Columna Creationis et éternel membre de la Pléiade.

Iwachou
Messages : 157
Inscription : 01 août 2015, 13:57
État : Iwachika Sakazusa

Re: Déprédations

Message par Iwachou » 19 août 2015, 17:56

Bonjour médiateur Aphéel Setrakian.

Camouflant la sortie par sa large forme visqueuse, l’Ombre et Seigneur Noir était arrêté entre les portes encore grandes ouvertes de la salle du sénat.

Avançant lentement il semblât avoir peine à se déplacer et grogna à voix basse :

Ma Magie n’est plus ce qu’elle fût et mon retour parmi les vivants me coute en douleurs chaque fois que je dois me servir de ce corps putride.

Ayant fait la moitié du chemin jusque l’estrade, il s’arrêta, observa la salle puis grogna de nouveaux quelques mots :

Pas de Conseiller pour intervenir …

A peine ses quelques mots prononcés, il leva ses bras face à lui et planta ses mains dans le vide devant lui.
Elles disparurent dans une fissure puis, agrandissant d’un coup sec cette entaille dans le voile, il s’immergea dedans pour ressortir quelques mètres plus loin sur l’estrade.

Grognant encore de sa voix rocailleuse :
La mort à parfois des intérêts certains …

Enfin il se tourna lentement vers Aphéel Setrakian.

Veuillez excusez tout ce cinéma. Ma forme est pesante et seule la magie peut parfois me permettre de la soulager.
Veuillez d’ailleurs excuser mon corps, il n’est pas des plus présentables mais le temps n’a d’ennemi que le passé et ses reliques oubliées.
Je suis le Seigneur Noir, régent des Hautes Terres Mortes de l’Iwachika Sakazusa et cela sera suffisant pour aujourd’hui.

Revenons-en donc à ce sujet des plus intéressants :

(Elevant la voix) Que proposons-nous pour tenter de sauver notre Galaxie ?

Ma question serait plutôt de savoir si vous êtes encore capable d’évoluer différemment que part des clichés pré-écrits et ainsi de bouleverser l’ordre des choses que tous connaissons ?

Je ne saurais moi-même vous répondre à cette gargantuesque question.

Pour autant j’ai pris ma décision et plusieurs me suivent dans cette optique.
Il est primordial de renouer le contact et lien sacré que sont les discours et débats au sein de cette Corporation, au sein de notre vénéré Arbre de Vie.
L’isolement des Seigneurs cloitrés et murés dans un silence de glace ne saurait durer !
Un électro choque monumental doit être envisagé et l’orgueil de tous doit être mit à l’épreuve pour que tous renouent un contact diplomatique avec nos cinq et l’arbre de vie.
Car je le pense, sans un changement radical de la vision de notre Univers, celui-ci déclinera de nouveau dans les profondeurs de l’ennui.
Notre Galaxie est faible. Elle a besoin que tous les Seigneurs lui parlent et lui insufflent la vie.
Nous savons que le voile est de plus en plus faible, la magie aussi diminue. N’avez pas senti ces changements ?
Vous ne parlez plus avec l’arbre de vie et pourtant se sont vos mots, vos discours et vos émotions qui sont sa sève. Avez-vous oublié que c’est cet arbre qui nourrit l’Univers.

Vous vous êtes tous fixé d’être les plus puissants avec des flottes dépassant ce que j’ai pût imaginer à mon époque.

Mais quelle puissance si vous êtes incapable de venir expliquer et motiver vos actions et insuffler de la vie dans cette silencieuse Corporation.

Les mots sont pourtant ce qui faisait notre histoire. Sans discours glorieux nul passé ne peut être établie et alors le passé, le présent et le futur ne sont plus que désolations du vide laissé des écrits absents.

Nous devons faire rédemption de notre cupidité !

Nous souhaitons donc, nous, Rédempteurs, vous faire expier vos pêchers, ici, devant tous !
Vous apprendrez à vous justifier !
Vous apprendrez à manier les mots et leurs impacts universels !

Vous ferez votre rédemption par les mots car ils sont ce que vous avez tous oubliés !


Ceci est notre volonté et notre solution.

Qu’en pensez-vous médiateur ?

Un sourire laissant apparaitre d’affreuses dents semblait vouloir insister sur le caractère glorieux de cette mission.
Image

Avatar de l’utilisateur
Dox
Messages : 1660
Inscription : 26 sept. 2008, 05:42

Re: Déprédations

Message par Dox » 21 août 2015, 07:39

De...la...MAGIE?!
Aphéel mit du temps à se remettre de ses émotions. Il n'en croyait pas ses yeux. Il avait bien déjà échangé quelques verres avec Maître Ezechiel, premier Maître mage du Saharid. Il lui avait parlé des invocations, de l'envoûtement, du Portail de Téléportation. Il était même parvenu à les convaincre, lui le médiateur, elle l'économiste et notre Ingénieur en chef. Il avait reçu les budgets pour rassembler ses reliques, fouiller les ruines pour finir par bâtir ce qu'il appelait des Arcanes Sanctum ; qui ne sont ni plus ni moins que des Laboratoires de recherches avec des scientifiques en robes plutôt que blouses.

Mais voir de ses yeux, un mollusque, fort éloquent cela dit en passant, se téléporter au milieu du sénat en ouvrant une brèche dans l'espace-temps... Il fut pris de peur, activa le bouclier anti-obus, dérivé individuel high-tech des technologies d'Alliages Renforcés. Alors, maintenant c'était à son tour de briller, ce fin revêtement énergétique scintillait sous certains angles ; et les lumières multi-directionnelles du Sénat rendaient ses angles nombreux.

  • Bonjour Seigneur Noir.
    Quelles que soient les origines de ce cinéma, pour vous plagier. Je vous présente les condoléances du peuple Saharidiste.

    Vos actions sont louables. J'aspire à ce qu'à terme, tous viennent en effet débattre de leurs exactions sur ces places publiques.
    Mais je peine à croire que certains dirigeants d'état accordent de l'importance aux actes politiques.

    J'espère, que vos partenaires et vous, parviendrez à épandre le voile de la rédemption. Mais la corruption sévit déjà, et plus je pense, plus je crois en une mobilisation sans tranchée, sans menace, sans affirmation de volonté ou pouvoir. Je crois en une volonté commune qui dépasse un idéal partagé par quelques états.

    Je crois en un compromis qui satisfera aussi bien les voleurs que les volés.
    Nous n'aboutirons jamais à un règlement. Nous avons peur des Lois et leurs implications.
    Mais imaginons, une Constitution Galactique. Rédigée par les états, en marge du Grand Conseil et leurs archimages aux ambitions douteuses.

    Pour construire les bases d'un tel document,
    posons-nous cette question : Que seriez-vous prêt à faire, et ne pas faire, si, demain, vous étiez le plus puissant de tous ?
    Si, votre seule force décidait de qui doit vivre heureux, et vivre pétrifié ; que feriez-vous ?

    Doit-on laisser place à la vengeance ? Doit-on faire de la sagesse la seule règle ? Doit-on, de l'autre côté du panel, laisser à la liberté sa composante anarchique, chaotique ?

    Prenez la parole, tous.
Dernière édition par Dox le 24 août 2015, 15:54, édité 1 fois.
Ouzine Lullazhar, Président élu des Euliadoux.

Khyrhyle, Magister des Naïadimes
Hidaï Lévi, Ingénieur en Chef Saharidiste.
Fondateur des Columna Creationis et éternel membre de la Pléiade.

Avatar de l’utilisateur
Lord Stark
Messages : 352
Inscription : 22 août 2015, 16:32
État : Winterfell

Re: Déprédations

Message par Lord Stark » 22 août 2015, 17:15

C'était affiché partout. Tout le monde ne parlait plus que de ça au sein de la cité. Winterfell était en ébullition. De nombreux marchands expliquait qu'un certains Aphéel en provenance du SAHARID avait ouvert une salle au sénat. C'était la première fois que la diplomatie renaissait depuis le cataclysme qui ramena les populations des cinq planète à l'âge du premier drone. Une forme de chaos s'était alors installée et la cité de Winterfell tentait désespérément de se reconstruire. Son dirigeant fut invité à se présenter comme tous les dirigeants d'état sur les cinqs planètes. Il ne se déroba pas à son devoir et se présenta à son tour au Sénat galactique.

Mesdames, messieurs et autres formes vivantes ici présent,
Je me présente à vous aujourd'hui. Je suis Lord Eddard Stark de Winterfell. Je suis le seigneur d'une terre colonisée sur Galactica.Nous sommes un peuple pacifiste. Nous ne cherchons pas à faire la guerre mais nous savons comment la faire. Pour ceux qui chercherait à nous vaincre, sachez qu'il restera toujours un STARK dans notre belle cité nordienne. Et tant que cela perdurera, nous nous défendrons par tous les moyens que nous avons.

J'attire votre attention sur ce mécréant saharidiste. Il n'est pas digne de confiance. Ses actes parlent de lui même. Ainsi, au cours des 10 dernier jours, son état major a attaqué et terroriser la cité de Winterfell à 7 reprises. Ni plus ni moins. Aphéel domine désormais un état 10 fois plus important et continue ses raids.
Aphéel, un jour vous regretterez vos actes et vous soumettrez à la justice du nord !



Nous ne nous allierons pas avec ceux qui croient qu'ils peuvent dominer cette galaxie. Nous suivrons la voie de la justice. Si d'autres états souhaitent rallier cette cause noble et juste, je serai près à les rejoindre. Mais dépèchez vous!
L'hiver vient!!!


Lord eddard se recula et observa les réactions au sein de cette petite assemblée réunie en ces lieux chargés d'histoire.
L'hiver vient !!!

Image

Avatar de l’utilisateur
Molky
Messages : 47
Inscription : 13 août 2015, 10:57

Re: Déprédations

Message par Molky » 22 août 2015, 21:17

Regarde père, un spectacle de magie ! Prononça Faith enjouée.

En effet, l’Ombre venait de déchirer l'espace-temps afin de se présenter à la cour devant l'auditoire. Aphéel Setrakian lui avait répondu, façonnant un bouclier de protection autour de lui. Du pur spectacle son et lumière. Un petit rire amusé avait même surgi de la salle, alors que le silence s'était ancré entre deux allocutions.

Norg se mit à avancer devant le parloir, laissant sa fille dans les tribunes. De sa longue et grande cape toute défraîchie, il leva les mains afin de faire descendre ses manches élancées. Des halos bleutés se manifestèrent au bout des doigts de sa main artificielle. Il se présenta alors à l'assemblée :


-Assemblée des Cinq.
Je me nomme Norg, Chef suprême du Molky. Sachez que je n'essaierai, en aucune manière, de plagier qui que ce soit. Pas de tours de passe-passe comme la téléportation, qui je l'avoue est assez stylée.
Nan, je vais juste présenter mon opinion sur cette épineuse affaire.

D'ailleurs, je pense que le Seigneur Noir le connaît que trop bien. Et c'est peut être le dernier endroit où vous pensez me croiser. En effet, on a eu quelques échanges, rassurez-vous rien de sexuel.
Mais ! Et pourtant, mon jugement a été quelque peu ajusté.
Mon caractère d'autre fois m'aurait plutôt imposé de dire "Cassez-vous la gueule et arrêtez de chialer", ou encore "Le débat, c'est pour les fillettes. Il n'y a que la castagne nette". Mais votre réforme m'a inspiré. Pour ce qui est de la Galaxie, qu'on veuille bien l'avouer ou non, elle continuera de vivre même si nous ne sommes plus là.

Cependant, qu'est-ce que la vie si elle doit rester morte et silencieuse ?
Si j'étais le plus puissant de tous, est-ce que j'essaierai d'améliorer les choses ?
Pour vous répondre, médiateur Setrakian, si je possédais la flotte la plus puissante de l'univers, je ferai ce que le devoir, d'avoir une telle responsabilité, attend que je fasse. Instaurer des compromis qui plaisent à tout le monde, qui je l'avoue n'est pas une mince affaire. Mais vous avez ce pouvoir de mettre votre volonté à exécuter ces Lois. Car un grand pouvoir, nécessite de grande responsabilité.

Et pour vous corriger, sans doute, les Lois ne font peur à personne du moment qu'on peut les enfreindre. Il faut savoir les instaurer et les faire respecter. A partir du moment où personne n'ose agir pour faire respecter ces Lois, elles n'appartiendront qu'au décor de cette Corporation vide de décision.

Donc je vous pose cette fameuse question : Qui, de nous tous, veut bien jouer le tout puissant ? Car comme dans tout troupeau, il y a un chien qui guide les moutons...


Puis il se retourna vers Lord Stark. Celui-ci avait l'air très en colère à propos des agissements du médiateur Setrakian. Il répliqua:

Sachez que, Lord Eddard Stark, je prends note de votre intervention. Il est vrai que se faire piller à longueur de journée peut être agaçant. Avez-vous cependant essayé de discuter par missive avec le médiateur Saharidiste, ici présent, afin de savoir si une entente pouvait s'installer entre vous ?

Sur ses derniers mots, il se retira doucement tout en baissant ses bras, fixant les interlocuteurs puis l'auditoire. Attendant patiemment une réponse, il se mit à proximité de sa fille.

Avatar de l’utilisateur
Dox
Messages : 1660
Inscription : 26 sept. 2008, 05:42

Re: Déprédations

Message par Dox » 24 août 2015, 12:08

Aphéel, toujours debout devant son présentoir, écoutait attentivement, micro éteint.
Il restait de marbre. Le régent du Molky était un étroit ami d'Ezechiel Tsalèl, 1er Maître Mage Saharidiste ; supérieur direct d'Aphéel avec Hidaï Lévi, l'Ingénieur en Chef. Mais leurs frictions était aussi vieilles que leur collaboration. Le régent du Molky avait d'ailleurs clairement affiché son camp... Cette histoire ou encore cette tendance appuyée au piédestal sur lequel il fleurait avec cette fausse naïveté. Mais l'assemblée n'était pas naïve, le Molky était pour eux une menace indirecte du même acabit que le Saharid.
Aphéel prit son temps, puis répondit.
  • Lord Stark, d'abord, enchanté de faire votre connaissance.
    Jamais je n'ai vu de peuplades pacifiques transpirer autant de haine et d'égocentrisme.
    Je ne pense pas que vous ayez une juste appréciation de la "terreur!" dans laquelle j'ai plongé vos sujets. À mon sens, il ne s'agissait là que d'embargos militaires à desseins purement économiques. J'ai, à chaque fois, déploré bien plus de pertes saharidistes que nordistes. Il existe aujourd'hui des moyens efficaces de se défendre. Agissez en bon pacos, et partagez dont votre sagesse, elle sera respectée je peux vous l'assurer.
    Nombreux sont les états qui, à la suite d'une première attaque, ou série d'attaques, m'ont contacté pour demander des explications. Depuis lors ils ont reçu protection, dédommagement, et support stratégique, pour n'en citer que quelques-uns : La Ligne Verte, Thorgrad, Vanalthein, Effervescence, Una Storia, Basquo, Oseflove...

    Jamais nous ne serons « Glaive de la Justice » ou « Sauveur universel contre le mal éternel qui sévit sur nos âmes damnées ». Ce genre de croisade ne nous émoustille pas plus que cela. Nous voulons survivre, et prospérer. Cela je pense vous pouvez comprendre. Mon ambition n’est pas d’offrir à tous le loisir de prospérer indépendamment des Lois Naturelles qui sévissent sur les chroniques des cinq depuis la nuit des temps. Il y a des forces contre lesquelles nous ne pouvons combattre.

    En parlant de telles forces, régent du Molky.
    Je sais la rivalité qui nous lie plus constructrice que cela. Pensez-vous honnêtement qu'une unique flotte peut régir les cinq ?
    Nous sommes les deux plus grandes puissances armées de cet univers. Et pourtant nous avons déjà collaboré deux fois, malgré moi, pour arriver à nos fins. Dans les chroniques, la suprématie n'est que fantaisie. Pire, plus elle s’étend dans le temps, plus le revers sera sulfureux, imprégné de souffrance et long.
    Cependant, au-delà des batailles d’idéaux ou différents personnels qui chaque jour tuent des milliers de civiles. De purs actes de barbarie et d’acharnement terroriste sévissent, impunis. Ces actes, nous pouvons, ensemble, les contenir.

    La seule toute-puissance, ce sont les archimages et les armes Corporatistes. Ils ont à leur charge l’esclavagisme, l’usurpation d’identités des régents d’états officiels, les investissements en infrastructures et les arnaques commerciales à toutes les échelles.

    Mais il est à la charge du peuple galactique, à nôtre! charge, de contenir les rasages sauvages, les attaques nucléaires et les pillages incessants. Nous avons les moyens ensemble de dissuader les perpétrateurs de ces actes néanmoins légaux. Nous pouvons ensemble, dicter ces consignes pour le bien des peuples indépendants du système.
    Mettons une halte à la sauvagerie, avec bon sens et discernement. Écrivons d’une seule plume, celle de l’arbre de Vie, La 1ère Constitution Galactique.

    Merci d'avoir pris le temps de m'écouter,
    Loué soit l'Acier.
Ouzine Lullazhar, Président élu des Euliadoux.

Khyrhyle, Magister des Naïadimes
Hidaï Lévi, Ingénieur en Chef Saharidiste.
Fondateur des Columna Creationis et éternel membre de la Pléiade.

Avatar de l’utilisateur
Nidavellar
Messages : 15
Inscription : 22 juil. 2014, 18:48

Re: Déprédations

Message par Nidavellar » 25 août 2015, 21:50

Dain pénétra dans la salle, tout lui semblait grand. Depuis la grande porte du Sénat jusqu’à cette salle d’audience. Il avait aussi remarqué que beaucoup de monde suivait le débat mais que peu de Seigneurs avaient pour l’instant pris la parole. Il était arrivé juste après le discours du Seigneur Noir. Il prit un siège et attendit. Après quelques discours, Dain s’avança :

Eh bien, que de discours éloquent. Pardon, j’ai oublié de me présenter, Roi Dain, Régent en Nidavellar. Il est rare, me direz-vous, de voir un Nain en ces lieux. Mais là n’est pas la question…

Il se racla la gorge.

Notre objectif aujourd’hui, vous l’avez dit Aphéel Setrakian, médiateur Saharidiste, c’est de concevoir une Constitution. Et, bien sûr, la première d’une longue série, du moins je l’espère. Malheureusement un petit souci pointe le bout de son nez. Comment rédiger un tel document avec aussi peu de monde ? Nous devons être, plus ou moins, une soixantaine d’Etats à s’étendre entre les cinq Mondes. Nous avons ici donc vous, Médiateur ainsi que le gérant du Molky, de l’Iwachika Sakasuza et du Winterfell. Avouons que c’est un peu décevant et je ne rejette la faute sur personne… MAIS… Mais… Parmi ceux présent il y en a que deux qui pourrait être d’accord pour la conception d’un tel document… parallèlement il y a parmi nous une personne qui préfère vaincre le sang par le sang. Un proverbe ne dit-il pas que la Plume est plus forte que l’Epée ?

La présente constitution, enfin ce projet, présenté par notre Médiateur ici présent, est censée nous permettre à tous d’avoir un avenir perpétuel ensemble et dans n’importe quelle condition. Si nous sommes ici présents c’est pour écrire ensemble une telle constitution. Si nous essayons sur l’heure de nous mettre à fond sur cette tâche sans regard vengeur ni haineux… Si désormais, quand nous passons cette porte… Nous oublions tout de nos querelles QUAND bien sûr, il s’agit de créer quelque chose pour l’ensemble des peuples des Cinq… Qu’il soit du Nord, du Sud et de l’Ouest. Si vous voulez vous plaindre, ouvrez donc une autre salle et attendez que quelqu’un veuille bien vous aider sauf si cela peut apporter de la lumière à ce projet.

Pour reprendre un peu la situation entre le Seigneur du Winterfell et le Seigneur du Saharid, je pense que si on autorise de manière constitutionnelle sept attaques en dix jours, ce n’est pas énorme sachant qu’il serait largement possible d’en faire plus du double. Je ne fais qu’évoquer ce qui aurait pu se passer attention. Quoi qu’il en soit, seigneur du Winterfell, en venant ici vous plaindre pendant un rassemblement sans qu’il y ait un lien manifeste à notre problème, je vous trouve un peu égoïste. Soit dit en passant, vous serez d’accord avec moi que votre discours est quand même un peu hâtif. Comme l’a souligné notre Médiateur Saharidiste, vous auriez pu le contacter directement en privé pour régler votre problème. Je sais vous allez me dire que c’est facile de dire ça après coup mais la diplomatie est une affaire de patience et d’agilité… Oui, comme la pêche… Surtout la pêche au gros… Et à la mouche aussi…

Bref, pour commencer véritablement ce pour quoi nous sommes ici je vais donc répondre à cette fameuse question : Que ferais-je si ma puissance me permettait de choisir entre qui doit vivre et qui doit mourir ? Nous parlons bien ici de puissance et non de pouvoir… La différence ? Une puissance peut être vaincue par tous les moyens en notre possession alors que le pouvoir lui n’est pas quelque chose de palpable. Je veux dire que pour vaincre un pouvoir il faut assassiner le détenteur de ce dit-pouvoir, ce n’est pas comme une flotte. Bon on peut dire qu’avec la puissance, on a le pouvoir de vie et de mort sur quasiment tout mais c’est au dépend de notre puissance. Une puissance peut être amoindri et donc annihilée. Mais si j’étais le détenteur d’une telle force, je combattrais mes idéaux. Je combattrais ceux qui voudraient anéantir tout ce qui est bon en ce monde. « Facile » me direz-vous. Mais je passerais pour la pire des raclures. C’est peut-être le chien qui se mord la queue, et ce projet que nous sommes en train de construire est un mensonge, qu’est-ce qu’on en sait ?

Et bien, malgré cela, j’ai confiance en notre humanité. J’ai confiance pour qu’ensemble nous puissions mettre en place une telle constitution et je dis « OUI » j’en suis. Et si vous pensez que tout ce que nous disons ici n’est que cliché… Alors, c’est que vous n’êtes pas prêt.


Il se retourna pour s’asseoir puis s’arrêta :


Par contre j’ai une question, si demain je sors de la salle… Est-ce que vous me casseriez la gueule ?
"Je n'échangerai pas un seul de ces Nains contre une armée des monts de fer. Quand j'ai fait appel à eux, ils sont accourus. De la loyauté, de l'honneur, un cœur vaillant... C'est tout ce que je demande."

Avatar de l’utilisateur
Molky
Messages : 47
Inscription : 13 août 2015, 10:57

Re: Déprédations

Message par Molky » 26 août 2015, 21:19

Votre discours est empreint de force, Roi Nain. Le votre aussi Médiateur Sétrakian.

Il s'éloigna de sa fille. Remontant ses manches élancées, il leva la tête et reprit la parole.

Il est vrai que faire front seul n'est pas chose aisée. Après tout, ne dit-on pas que l'union fait la force? Dans le fond, je suis complètement d'accord avec vous, médiateur Saharidiste. Une suprématie despotique ne saurait être envisagée.

Cependant, le Roi Dain à totalement raison. Combien de temps allons-nous encore déblatérer avant de passer aux choses sérieuses?
N’est-il pas important que nous agissions rapidement afin d'écrire, et là j'utiliserai vos mots Aphéel Sétrakian, d'écrire d'une seule plume la première Constitution Galactique?
Si en effet il est urgent d'élaborer une telle Constitution, nous devons alors présenter à l’ensemble des autres dirigeants ce texte de Lois afin que nous le votions expressément.
Afin, également, de rapidement dicter des consignes formelles et de bloquer ses agissements émétiques, comme les rasages ou encore les attaques nucléaires, avant que cela ne puisse voir le jour. Tant qu'il en est encore temps.

Je commencerai alors par ajouter le vote de plusieurs Grands Conseillers à la charge de faire exécuter ces Lois que nous allons voter ! Ensemble !

Cependant, il serait bien avant toute chose, de se mettre d'accord sur le nombre de GC.
Est-il envisageable, voir certainement nécessaire, d'en avoir au moins trois minimum afin que, lors d'une procédure, il y ait au moins deux Grands Conseillers d'accord sur un traité futur qui serait à proscrire ou à adopter ?

Bien évidemment, la constitution fera sans doute état des agressions comme le rasage ou le missilage comme je l'avais indiqué précédemment. On peut aussi envisager une route commerciale afin d'effectuer des échanges entre diverse planète. Il y a tellement de choses à voir que je ne peux faire mention de toutes les solutions/problèmes, qu'elles soient drastiques ou non.

Toutefois, il est vrai, maître Nain, que c'est sans doute le chien qui se mord la queue. Mais écrire ensemble ce texte Galactique ne peut que nous unir.
Pour cela, il ne tient qu'à vous ! Peuples galactiques venus des cinq planète ! De prendre la parole afin que nous puissions, conjointement, réaliser cette tâche qui nous est dûe.

Et pour finir je dirais seulement ceci : vous vous apercevrez qu'au sénat, une aide sera toujours apportée à ceux qui la demanderont.
Je vous remercie de m'avoir écouté.


Tout en baissant la tête, il descendit l'estrade afin de laisser place à une quelconque personne.

Avatar de l’utilisateur
Corélya
Messages : 183
Inscription : 04 mars 2013, 18:00

Re: Déprédations

Message par Corélya » 27 août 2015, 01:01

Vêtue d'une sorte de longue cape beige avec un capuchon sur la tête, Lumith était arrivé au Sénat avant qu'un certain Norg ne commence à parler, pendant la prise de parole du roi nain. Le discours commença et quelques phrases passèrent mais il n'arrivait pas bien à se concentrer. En effet quelque chose le gênait, quelque chose qui prenait de la place dans son esprit alors que cela n'avait rien à voir avec le sujet.

L'allocution était alors fini et le chef du Molky retourna s'assoir. Lumith se leva, avança vers l'estrade afin de prendre la parole mais s'arrêta juste avant, retira sa botte de son pied droit et en vida le contenu. Un petit tas de sable se forma sur le sol puis il remit sa botte. Il se présenta sur la scène en retirant son capuchon.

— Bonjour à tous... excusez-moi pour ce petit contretemps mais tout cela était nécessaire... je ne... suis pas encore très bien acclimaté à cet étrange astre qu'est Desertica... Dit-il en souriant discrètement.

Quoi qu'il en soit et pour ceux qui ne me connaisse pas, je suis le chef du Nastril, Lumith. J'ai entendu parler du projet évoqué précédemment même si je n'ai pas pu en suivre tous les détails. Cependant je vais quand même tenter de m'exprimer sur le sujet ainsi que de répondre à certaines questions posées ici.

Il est évident qu'une unique puissance, même la plus forte, ne peut régner sur les cinq sans se mettre à dos tous les dirigeants de ce système et qu'en une fraction de seconde, il n'en reste plus rien. Le fait de dominer militairement ne donne en aucun cas le pouvoir de vie ou de mort sur qui que ce soit. Il est donc certain qu'une seule force n'est point en mesure de dominer, cela dépend en outre de ses intentions mais aussi de qui elle s'entoure. En effet une puissance dominante peut avoir de bonnes intentions à la base, mais avec l'influence d'un groupe, celles-ci peuvent radicalement changer. Et c'est alors que cette puissance devient dangereuse ainsi que le groupe tout entier.

Qu'on se mette bien d'accord, cette constitution ne permettra pas de faire disparaître complètement les comportements nauséabonds, au mieux elle les limitera mais ce n'est absolument pas certain non plus. J'ai aussi envie d'ajouter que parfois la diplomatie ne résout pas tous les problèmes et que de se taper dessus, pour dire les choses franchement, est quelques fois nécessaire ou bien inévitable. D'ailleurs quel ennui ce serait si tout le monde s'entendait bien avec tout le monde ! Bien entendu j'encourage tout de même de passer par la diplomatie avant de faire quoi que ce soit qui pourrait être regrettable.

Je rejoins votre idée, Norg, pour ce qui est de faire valider la constitution par les Grands Conseillers. À propos de leur nombre il est évident qu'il doit être impair pour qu'au moins l'un d'eux départage les autres en cas de désaccords. Par ailleurs une question me vient à l'esprit, ne faudrait-il pas que ceux-ci aient réellement les moyens de la faire appliquer ? Autrement dit, outre le fait de voter pour ou contre les propositions faîtes ici, comment feront-ils appliquer cela à l'ensemble des cinq ?

Merci pour votre écoute et en espérant que d'autres personnes viendront à leur tour.

Avatar de l’utilisateur
Kéther Sephiroth
Messages : 116
Inscription : 12 août 2015, 05:44
État : Kéther Sephiroth

Re: Déprédations

Message par Kéther Sephiroth » 27 août 2015, 20:52

A peine le discours du seigneur du Aphéel Setrakian, médiateur Saharidiste se termina qu'on entendit un
grand brouha dans le couloir des gardes entrèrent aux pas cadencés puis stoppèrent devant l'estrade en
haie d'honneur pour saluer le futur intervenant comme il se doit.

L'ancien Commandeur de la Garde Sénatoriale fit son entrée en costume d'apparat et salua les gardes
alors qu'il s'avançait vers l'estrade dont il gravit les quelques marches pour s'arrêter et faire un dernier
salut à ses recrues restés en poste malgré le chaos régnant au Sénat.

Il se mit devant le micro pour prendre la parole et il du le régler vu que le médiateur Sahardiste ne
mesurait pas sa taille du tout le micro lui grattait les parties et c'est en grand homme de commandement
qu'il régla le problème pour enfin s'adresser à l'assemblée.


- Dirigeants des cinq planètes, Messieurs du Grand Conseil, Mon nom est Kéther Sephiroth
Premier des Dix des Sephirs de Oth et surtout Ancien Commandeur de la Garde Sénatoriale plus connu
sous le nom de Hyrial fils du Blacky nommé Régent du Miyard et La Couronne de notre famille fraichement
installée sur Galactica.

- Maintenant que je me suis présenté à ceux qui ne m'avait auparavant jamais vu, voici ce que j'ai a dire
sur le sujet et je ne suis pas ici pour représenter mon père qui n'est plus le Régent mais bien en
Superviseur du CEG et de mon état fraichement sorti de Terre.

- Je suis un Sephir au service du Seigneur Noir, il a réveillé les Dix Sephiroth pour une fois de plus le
servir et accomplir son dessein se qui ne me permet de prendre position sur votre envie d'unir
cette galaxie mais de rester en retrait et de suivre les directives de notre Maître Rédempteur.

- Il nous a réanimé à son arrivée et c'est en bon serviteur que nous allons selon son désir venir
participer à la vie Sénatoriale.
Vous vous attendiez sans doute à me voir vous donnez mon opinion sur votre compromis mais
il n'en sera rien nous nous plierons à la volonté de notre Seigneur et Maître et c'est à lui seul
que reviens la décision de vie
ou de mort sur nos terres, à lui de venir proclamer ses valeurs, libre de tous choix ce que nous,
rédempteurs ne pouvons faire sans son consentement.

- je parle ici dans cette salle pour tous mes amis membres de notre fratrie et serviteur de l'Ombre
et je vous le redis aucun membre ne prendra la parole, cette tâche en revient à notre Maître et
seulement à lui je ne vous donnerais pas mon point de vue sur cette épineux problème, j'en
débattrai directement avec mon Seigneur et c'est pas sa voix que vous connaitrez mon souhait.

- je me permet de m'incliner devant vous tous et de vous remercier de m'avoir écouter avec
autant d'attention.

Kéther fit un salut militaire puis volte face digne des plus grands soldats avant de regagner l'escalier.
Les gardes se mit au garde à vous et c'est en Commandeur que le Régent des Saphir de Oth quitta
la salle dans un silence de mort.

Répondre