Parlement / Armée du Grand Conseil

Le sénat galactique accueille toutes formes de débats politiques qui s'adressent à une importante partie des états de la galaxie. Il est situé dans le cœur du siège et comprend plus de cent salles.

Modérateur : Modérateurs

Aramis
Messages : 21
Inscription : 02 janv. 2009, 13:15

Parlement / Armée du Grand Conseil

Message par Aramis » 06 févr. 2016, 00:19

Aramis n'avait pas trop l'habitude de traîner au Sénat et encore moins de faire ce qu'il s'apprêter à faire mais il était Grand Conseiller et une fois n'est pas coutume. Il avait eu pitié de son assistant un peu encombrant malgré sa petite taille et finalement ne l'avait pas renvoyé. Il s'en trouvait d'ailleurs bien content car s'il n’était pas très efficace pour lui écrire ses discours, il s'était avéré précieux pour l'aider à mettre son nouvel uniforme.
Aramis était en effet venu au Sénat en grande tenue militaire et il allait ouvrir une salle mais aussi peut être allait-il ouvrir aussi une nouvelle ère pour Galactica !

Ventraterre, contactez l'administration de ce lieu et demandez en mon nom l'ouverture d'une salle que vous inscrirez sous le nom Parlement/Mise en place de l'Armée du Grand Conseil.

Obtenez une belle salle, pas une petite salle pourrie pour les débats de deuxième zone, je veux de la classe, des fauteuils de luxe, des lambris odorants, des tapis moelleux, un personnel haut de gamme enfin bref tout l'apparat nécessaire à un grand événement.


Monseigneur, vous avez ici un formulaire qui vous permet de choisir un certain nombre d'options pour l'ouverture de votre salle.

Hum, je vois ça ! Alors voilà ce que je souhaite : Je voudrai une tribune pour le rapporteur du projet et son secrétariat., une autre pour les membres du Grand Conseil et autres archimages qui souhaiteraient participer aux séances, et enfin une tribune pour entendre les experts et les divers témoignages qui pourraient être utiles aux débats.

Je souhaite aussi des places arrangées sous forme d’amphithéâtre pour accueillir les chefs d’État ou les représentants des États, les fauteuils devront y être confortables et munis de tous les moyens modernes de communications y compris de tables de vote.

Au dessus, sous forme de balcons, je souhaite qu'on réserve au public des places qui lui permettront de suivre les débats, elles seront équipées d'appareils permettant de traduire les interventions en plusieurs langues et d'écrans pour la retransmissions des débats en gros plan.


Des micros aussi Monseigneur ?

Non pas de micro, lorsqu'il s'agit de débattre de nos lois, seuls les représentants des États pourront intervenir sauf dérogation exceptionnelle accordée par le rapporteur.

Aramis était satisfait, il avait posé le cadre de son intervention et il aurait le temps d'aller boire un verre avec ses amis en attendant que la salle soit prête. Dans les galeries qui conduisaient aux salles du Sénat, il y avait pas mal de bars, de brasseries, de restaurants. Il choisit de s’installer sur les banquettes de cuir d'un établissement luxueux nommé la Dune car ça lui rappelait sa chère patrie deserticaine mais aussi parce que la chevelure rousse et flamboyante de la petite serveuse l'avait attiré. Décidément les informations qu'on lui avait communiquées semblaient exactes, il y avait de plus en plus de petites rouquines affriolantes au Sénat !

Il n'eut que le temps de vider une coupe quand son assistant Ventraterre vint l'informer que la salle était prête. Quand il y entra, il fut ravi de constater que tout était conforme à ses vœux et que déjà nombre de personnes venaient la peupler, il allait pouvoir commencer !

Chers amis et collègues,
Je viens ici pour proposer un projet de loi concernant la création d'une armée du grand Conseil.
Je vous rappelle les règles telles qu'elles ont été présentées par mon collègue Bruder. Je vais vous exposer mon projet, vous aurez 5 jours pour proposer des amendements, pendant les 5 jours qui suivront ces amendements seront discutés et votés. Le Grand Conseil aura à son tour 5 jours pour décider s'il maintient son projet incluant les amendements qui auront été positivement votés ici ou s'il le retire.
Ceci étant dit voilà ma proposition :
Je suggère la création d'une armée indépendante au service du Grand Conseil. Cette armée prendrait la forme d'un État indépendant nommé Grande Armée du Conseil dont les clés seraient remises au Grand Conseiller en charge des Forces Armées, à chaque nouvelle élection.
Elles seraient constituées grâce à 3 sources principales de revenus :
-1/ ses propres productions

-2/ Le reversement d'une partie de l’impôt prélevés sur les transactions commerciales de la galaxie selon des modalités que je laisse au Grand Conseiller en charge des finances le soin de vous expliciter.

-3/ Les sanctions punissant le non respect des règles de notre galaxie consistant en des prélèvements de tout ou partie des armées du contrevenant.

Cette armée serait utilisée dans l’intérêt de la communauté et ne saurait l'être pour faire prévaloir un intérêt individuel sous peine de remettre en cause la responsabilité et les fonctions du Grand Conseiller qui en a la charge.
Elle pourrait intervenir pour les besoins supérieurs de l'univers à la demande de la majorité du Grand Conseil ou pour l’accomplissement d'une décision de justice exécutoire qu'elle émane d'un tribunal ou de toute autre autorité légitime.
Cette armée peut également intervenir pour la défense de la galaxie si un danger extérieur venait à la mettre en péril. Elle aurait également vocation de venir en appui d'une alliance école qui aurait comme objectif d'assurer une intégration correcte des jeunes États.
Je viens donc de poser les bases du projet que je vous soumets ici. Ce ne sont rien de plus que des bases, la simple esquisse d'un projet en construction qui va se nourrir de vos amendements, de vos idées et de votre vision des choses. Je suis impatient de les connaître.


Sur ces derniers mots, Aramis reprit sa place, curieux de l'accueil qui sera réservé à la Grand Armée.

Vanalth
Messages : 163
Inscription : 29 août 2015, 09:33

Re: Parlement / Armée du Grand Conseil

Message par Vanalth » 06 févr. 2016, 09:38

Vol Vanalth avait écouté les Grands Conseillers dans les différentes salles attenantes. Il se leva de son fauteuil et essaya de se placer au milieu de la salle afin que tout le monde puisse l’entendre.

Bonjour à vous Grands Conseillers et bonjour à vous représentants de tout bord des 5 planètes.

Déjà je tiens à vous remercier pour ce temps de parole. Vous nous laissez nous exprimer sur ces sujets si importants qui vont déterminer le fonctionnement à venir de notre univers. Je vous souhaite bon courage dans la mise en œuvre de ces différents projets.

Je voudrais vous dire ensuite que je suis favorable à la constitution d’une Grande Armée du Conseil et donc de la plupart des points que vous avez exposé. J’ai surtout des questions afin de faire avancer les discussions et d’affiner le projet.


Vol Vanalth fit une petit pause puis reprit :

Mes questions vont arriver peut-être en vrac au fur et à mesure de mon exposé, aussi veuillez me pardonner d’avance. J’en ai un certain nombre et n’y voyez pas là une façon de vous embêter, je veux juste qu’on approfondisse tous les sujets. Car je le redis, je suis en phase avec la plupart des points que vous avez proposé.

Je suis d’accord notamment pour que cette Grande Armée soit utilisé pour sanctionner des Etats contrevenants ou pour les « besoins supérieurs de l’univers ». J’espère cependant qu’elle ne sera pas utilisée abusivement. En cas d’abus, par exemple si l’Armée du Grand Conseil est utilisée pour réduire en cendres toute une alliance, une procédure au sein du Sénat doit pouvoir être enclenchée afin de vérifier les faits et éventuellement de demander la destitution d’un ou plusieurs Grands Conseillers.

Ensuite, sur les fonctions du Grand Conseiller préposé à la gestion des Forces Armées. Celui-ci dirigera t-il également son Etat ?

L’alliance école est une excellente idée, et je suppose que ce projet sera débattu ultérieurement dont je n’y reviendrais pas plus longuement. J’ai juste 2-3 questions.
Dans l’alliance école, y aura-t-il uniquement la Grande Armée et les Etats protégés, ou également les Etats des autres Grands Conseillers ? car le nombre minimum pour être faction pourrait ne pas être respecté si on se contente des jeunes Etats.
Au sein de cette Alliance école, y aura-t-il aussi une taxe pour participer au financement de la Grande Armée ?

Pourra t-on également faire des dons (en ressources ou unités) validés par les Archimages afin de grossir les rangs de la Grande Armée ?
J’ai peur qu’au début, la Grande Armée soit honteusement petite, le temps d’accumuler ressources et biens.
Par ailleurs, peut-être pourrions-nous lui donner une force importante dès son commencement ? Une force aussi puissante que les principaux Etats de notre galaxie afin de dissuader de tout pillage ou destruction.


Je suis favorable au financement par la production et le prélèvement des armées des Etats contrevenant. Je suis également pour la mise en place d’une contribution obligatoire pour tout le monde, mais je suis sceptique sur les modalités proposées. Le doublement de la taxe commerciale pour financer la Grande Armée me semble excessif. Cela va limiter le commerce. Restons à une taxe à 5% des transactions commerciales, au plus haut 6-7%, mais un doublement (soit 10%) c’est beaucoup trop à mon sens. Ensuite, on compte l’argent récolté sur la semaine et on prélève 20% de cette somme pour financer la Grande Armée.

Voilà, cela fait pas mal de questions comme je vous l’ai dit, et j’espère que vous ne le prendrez pas mal, car ce n’était pas mon but. Merci de m’avoir écouté.

Avatar de l’utilisateur
Lord Stark
Messages : 352
Inscription : 22 août 2015, 16:32
État : Winterfell

Re: Parlement / Armée du Grand Conseil

Message par Lord Stark » 06 févr. 2016, 23:23

Lord Stark était entré dans la salle et s'était assis sur le fauteuil qui lui avait été réservé au milieu des autres dirigeants. Il vit Aramis prendre la parole et exposer son projet. Il le regarda se targuer d'idées pseudo-révolutionnaires dans son costume à 3 crédits 6 centimes de chez bisounours army's. Il en fut presque estomaqué en ayant connaissance du passif d'un tel dirigeant.
Puis vint un sage. Le seigneur vanalth qui avait fait tant pour la corporation. Son travail respectable était bien loin désormais. Son héritage était complètement usurpé. Lord Stark se leva lorsque chacun eu fini de s'exprimer. Chacun fit silence et regarda dans sa direction. Il enchaina derrière Vanalth.


Seigneurs des cinq, braves gens, Grands Conseillers,
Moi, Lord Stark, je ne suis pas prêt à apporter mon soutien à ce décret. Je m'y oppose fermement.

Certes, le Grand Conseil a besoin d'une force armée pour faire appliquer la justice. Mais ce grand conseil n'est pas digne de la diriger. Ce serait une pure folie que de vous remettre son commandement. Jamais je n'autoriserai un criminel tel que Méphistos à commander une flotte pouvant annihiler qui que ce soit. En moins d'une heure, la galaxie serait asservie. Aramis? Pas mieux, pour reprendre son expression, tous les moyens sont bons à ses yeux pour vaincre ses adversaires. Autant dire qu'il aura vite fait de détourner cette armée à son profit. Alors il reste Lyre qui n'inspire pas la confiance ou encore Bruder qui me semble trop sanguin même si je lui reconnait une certaines modération ces derniers temps et qu'il reste celui qui relève le niveau du groupe. Mais clairement, vous les grands clowns, vous n'avez pas la stabilité et n'êtes pas assez responsables pour avoir ce titre.

Enfin, je vais rebondir sur votre projet d'alliance école. Là encore vous brasser de l'air pour rien. Des alliances existent déjà. Si un jeune état cherche protection et conseil pour se développer, nous sommes là pour l'aider. Néanmoins, il est nécessaire de pérenniser l'intégrité des états indépendants ayant un niveau de développement trop peu élevé pour pouvoir se défendre seul, notamment contre les grands conseillers sans scrupules et sans intégrité morale.

Si maintenant, mon cher Aramis, vous êtes en capacité de faire le job pour lequel vous avez été élu, commencez par tenir vos engagements. Cessez de présenter les idées des autres tel un caniche à qui on demande d'aboyer. Désolé pour le caniche mais vous êtes loin du bulldog.
Poursuivez la mise sous protection des jeunes états tel que Vanalth l'avait fait. Vengez les affronts à cette protection avec les moyens dont vous disposez qui sont déjà largement suffisant. Si déjà vous faites, cela pour la fin de votre mandat, vous aurez retrouver un minimum de considération de la part des Guerriers de Varuna et moi même.


Lord Stark termina ainsi son discours. Calme et discipliné, il se rassit en attendant que d'autres dirigeants prennent la parole pour s’exprimer sur le sujet.
L'hiver vient !!!

Image

Avatar de l’utilisateur
TangYang
Messages : 277
Inscription : 19 janv. 2016, 21:30
État : Tsong

Re: Parlement / Armée du Grand Conseil

Message par TangYang » 16 févr. 2016, 22:24

Alors qu'aucun orateur n'était présent au pupitre, un holograme apparut. Il représentait l'empereur Tang Yang, qui était a mis chemin entre le sénat et un autre lieu secret de Galactica. Les enjeux qui étaient débattu ici avaient une importance capitale dans l'avenir de la Corporation Galactique, et le dirigeant du Tsong voulait y tenir son rôle, mais des affaires non moins importantes le retenaient ailleurs. Ce compromis lui semblait judicieux.

Bien que la technologie holographique continuait de faire des progrès notable, la voix de Tang Yang avait tout de même quelque chose de robotique, et il s'en excusait.


Bonjour.

Je me suis par le passé positionné contre la création d'une Armée de la Corporation. Cependant, divers fait nouveaux m'ont amené a réfléchir mes certitudes a ce propos. Une Grande Armée inter-état aurait beaucoup a nous apporter, peut-être même suffisamment pour éclipser les mauvaises idées qu'une telle nouveauté ne manque pas de faire germer.

Lutter contre cette réforme reviendrait a lutter contre les marées, le vent et la pluie en même temps, aussi vais-je essayer d’apporter ma contribution, plutôt que mes craintes personnelle.


Égoïstement je ne peux pas être en faveurs de taxe brute sur la production, ou les transactions. Du coup, pour ne pas être égoïste, je ne me prononcerais pas a ce sujet. Je laisse le soin a d'autre de s'enflammer pour ou contre ces taxes, j'imagine sans peine que le bénéfice sera a la mesure du sacrifice ; et ce équitablement pour tous les états de la corporation.

Ce que j'aimerais appuyer par contre, c'est une proposition de contrôle plus dur envers l'utilisation de cette armée. Plutôt que d'en donner les clefs uniquement au Grand Conseil, pouvoir législatif en place, je propose la création d'une commission d'application. Cette commission aurait donc entre les mains le pouvoir exécutif, bien que soumis au pouvoir du Grand Conseil.

Je n'ai aucune exigences quant aux modalités de cette commission. Elle pourrait être nommé par le Grand Conseil après chaque nouvelle élection, être nommé par l'Archimage et renouvelé régulièrement, ou que sais-je encore. Cependant, cet ajout aurait le bénéfice de calmer les peurs de certains concernant l’augmentation significative du pouvoir qu'aurait le Grand Conseil avec cette armée entre les mains.


L'hologramme grésilla alors que le croiseur de Tang Yang se posait quelque part sur Galactica. Une fois l'image stabilisé, il reprit :


Soyez certains que je ne me présente pas ici pour créé une nouvelle polémique, ou quelque chose de ce genre. Je crois sincèrement que si l'on veux défendre le bien fondamental de cette Grande Armée, des compromis sont nécessaires. Au cours des derniers mois, le Grand Conseil a eut quelques démêles fâcheuses. Une Commission d'Application de la Grande Armée, la CAGA, aurait l’avantage de mettre fin aux arguments des Diabolisateurs anti Grand Conseil. Ainsi, nous pourrions nous offrir l'assurance que cette armée poursuivrait bien le but pour lequel vous nous l'avez présenté : La défense du bien commun.

Bien que non présent, mon absence physique ne m’empêchera pas de participer ici. Veuillez trouver chers confrères, toute ma sympathie.

Sur ces mot, l'Hologramme s’éteint.

Répondre