Une nouvelle menace

Au coeur de la forêt vertanienne, dans une zone interdite d'accès par le Grand Conseil, et protégé par de nombreux et puissants sortilèges, se dresse un des plus anciens édifices de la planète : le Palais du Shadowsong, qui a abrité des générations de ce dangereux clan. Il est officiellement inoccupé depuis la chute du Trentième Shadowsong, Warren, en 3724.

Afin de conserver la cohérence du RP, vous ne pouvez pas poster dans ce forum sans obtenir une autorisation préalable : contactez Aurel par MP.

Modérateur : Modérateurs

Aurel
Administrateur
Messages : 1580
Inscription : 19 févr. 2008, 18:08

Une nouvelle menace

Message par Aurel » 27 sept. 2008, 16:23

Palais du Shadowsong. 66 Desertan 3726. Deux ans après la chute du Trentième.

Les lourdes portes du Palais s'ouvrent sans un bruit sous la poussée de Nick Stell. Le jeune homme porte un uniforme de la Corporation Galactique, et tient sous le bras un énorme coffre métallique, qui doit probablement peser plusieurs centaines de kilos. Il dépose son fardeau au milieu du hall d'entrée désert, s'arrête un instant pour reprendre son souffle et, tout en regardant autour de lui, commente à voix basse :

Etrange de voir ce Palais désert. Et dire que ça fait déjà deux ans que Warren s'est fait...

Hey, Nick !
l'interrompt une jeune femme qui vient d'apparaitre en haut d'un escalier et descend posément vers lui.

Eylon. Ca fait plaisir de te revoir...

Elle se passe une main dans ses cheveux couleur feu, tout en détaillant le coffre du regard. Deux mètres de long, environ un de large, construit dans un des aciers Déserticains les plus résistants. Du bon matériel... Bon, au moins, cet abruti de Nick n'avait pas fait le téméraire.

Moi, aussi, Nick, moi aussi. Deux ans déjà, hein ? Enfin. Tu n'as pas eu trop de mal à récupérer le colis ?

Oh, il y a bien eu un ou deux morts
, répond le jeune homme avec un grand sourire, mais après ce qu'on a vu ensemble, ce n'est pas ces malades qui vont me faire peur.

Parfait, parfait
, répond Eylon avec un sourire sans chaleur. J'ai regardé rapidement, et j'ai trouvé une ou deux salles qui seraient parfaites pour l'étudier. Et le conserver en sécurité.

Sineria est dans le coin ?

Les sorts de défense sont toujours actifs, donc je suppose que oui, elle est toujours la gardienne. Mais je ne l'ai pas croisée. Pas vue depuis qu'on a tenté de récupérer des infos sur la mort de Warren, elle, moi et cette Kalyso. Enfin, du moment que les défenses du Palais nous reconnaissent et nous laissent passer, ça me va très bien.

Ok. Allons-y, dans ce cas.


Nick Stell soupire légèrement, et reprend le coffre sous le bras. Il suit Eylon dans un dédale de couloirs et d'escaliers s'enfonçant dans les profondeurs de Vertana, pour finalement arriver dans une salle qui, d'après la déco, servait probablement de prison. Voire de chambre de torture.

Les sorts d'entrave ne sont pas dissipés, on va pouvoir s'en servir, explique Eylon. Ouvre le sarcophage.

Nick Stell hoche la tête et, avec une grande prudence, déverouille son coffre. Aussitôt s'en échappe un hurlement à vous glacer le sang. Eylon s'approche, jette un coup d'oeil à l'intérieur, puis se retourne vers Nick :

Hum... Etat assez avancé, non ?

Une des pires que j'ai trouvé. Au début ils ont encore tous leurs esprits, ils ne deviennent comme ça qu'à la toute fin. Je me suis dit que ce serait plus facile de voir ce qu'il en est sur elle que sur quelqu'un qui mettra peut-être des mois avant de devenir... enfin, tu vois ce que je veux dire.


Eylon hoche la tête, pensive, avant de reprendre :

Ok, laisse-la moi. Je te tiendrai au courant. Toi essaye de retrouver Viktor, et surtout Shingaz – ou Halad, quel que soit le nom qu'il utilise maintenant. Si je ne me trompe pas, on aura besoin de lui sous peu...

Aurel
Administrateur
Messages : 1580
Inscription : 19 févr. 2008, 18:08

Re: Une nouvelle menace

Message par Aurel » 04 nov. 2008, 00:43

28 Galan 3727

Bonjour à tous, proclame Eylon Ors d'une voix claire. Merci d'avoir répondu à mon appel.

Les quelques personnes assemblées autour d'une table dans une des salles de réunion du Palais du Shadowsong se dévisagent. Un jeune mage tout aussi impétueux que talentueux, un militaire à la retraite depuis des années, un politicien fourbe et manipulateur, une jeune femme inconnue au bataillon, quelques anciens alliés proches du dernier Shadowsong, et Eylon Ors, renommée pour sa perception hors pair de la magie, qui les a réunis ici. Groupe étrangement hétéroclite, mais uni par le savoir d'un danger proche. Une menace contre laquelle il faut s'allier.

Je vous présente Iriana, déclare Eylon en montrant la jeune inconnue. Elle travaillait pour le Conseil et avait été chargée d'explorer le Palais suite à la chute de Warren. Elle y a... enfin, elle dit y être devenue une "Ombre Solitaire"*. Sans être très explicite à ce sujet. Iriana ?

La jeune femme se contente de secouer la tête en signe de dénégation.

Bref, Iriana travaille avec Sineria maintenant. Elle l'aide à faire en sorte que ce Palais reste un lieu sûr. Les Shadowsong se sont éteints, elles sont maintenant maitresses ici, nous ne sommes que des invités, je vous prie de vous en souvenir s'il vous prend l'envie d'entreprendre des explorations malvenues. Ce lieu est dangereux, même pour ceux qui ont l'autorisation d'y séjourner. Gardez-le à l'esprit.

En quel honneur devraient-elles avoir la main-mise sur le Palais ?
interrompt Nick Stell, jeune homme à la puissance brute exceptionnelle, mais aussi peu capable de maitriser ses paroles et ses actes que de canaliser efficacement sa magie. Warren est mort, ces lieux devraient nous revenir à nous tous, qui l'avons aidé. Et pas à une vendue du Conseil...

Ces lieux ont été confiés à Dame Sineria par l'Edar Shadowsong lui-même
, tranche Fadawah, le vieux général, et par Lord Shingaz avant lui. Ce dernier semblait lui vouer une confiance totale, ainsi qu'une amitié solide. Vous n'êtes pas à même d'en dire autant, et en aucun cas apte à critiquer leur jugement.

Il suffit
, interrompt Eylon. Malgré sa jeunesse, elle sait se montrer extrêmement sèche quand il le faut, et le silence retombe aussitôt.

Nous n'avons pas de temps à perdre en querelles intestines, reprend-elle. Iriana m'a fait savoir que Sineria aimerait nous parler. En personne. Je pense que la moindre des choses serait de se plier à son souhait. Comme je vous l'ai dit, nous ne sommes ici que par sa grâce.

Suivez-moi
, demanda doucement Iriana avant de tourner les talons et de quitter la pièce, sans se retourner pour voir si elle était suivie. Faites attention, ne vous perdez pas. Le Palais n'a jamais été aussi dangereux. En particulier là où nous allons.

Et en effet, elle les emmène dans des recoins du dédale géant inconnus même de ceux qui y ont séjourné des années durant, tels que Fadawah, qui déjà servait Assarun Shadowsong. Ils passent dans des couloirs à moitié en ruine, qui n'ont pas dû être visités depuis des siècles, mais également dans des lieux probablement maintenus intacts magiquement, car ils donnent l'impression d'avoir été construits la veille. Certains passages sont tellement chargés en énergie magique que même les profanes du groupe ressentent un grand malaise en les dépassant - allant même jusqu'à la répulsion dans certains cas.

Les lieux de certaines des expériences les plus noires des Shadowsong, commente Iriana. Et des habitants précédents de ce Palais... Saviez-vous que seuls les niveaux supérieurs ont été bâtis par le premier Edar ? Le reste est bien plus vieux, et certaines galeries s'étendent sur des dizaines de kilomètres. Dame Sineria prétend même qu'il est possible de traverser la planète sans repasser par la surface.

Sineria n'aurait pas pu se déplacer elle-même pour nous voir ?
coupe Viktor Malkovitch, ancien allié d'Eylon Ors et de Nick Stell, devenu depuis un chef politique à la carrière pleine d'avenir - grâce, parait-il, à des opérations pas toujours très licites.

Elle est très occupée, s'excuse Iriana. Et comme on ne peut pas se téléporter dans ces parties du Palais...

Finalement, après une demie-heure de marche supplémentaire vers les profondeurs de Vertana, la jeune femme s'immobilise devant une grande porte de pierre.

Nous y sommes, dit-elle simplement.

Quelle idée elle a eu de venir s'enterrer là...

Ceux qui ont construit ce Palais ont creusé profond pour accéder aux nœuds du champ magique de cette planète
, explique Iriana. Les lieux où le pouvoir est le plus présent. Dame Sineria utilise l'un d'eux.

Elle sort alors une petite dague de sa robe, s'entaille le pouce, et dépose délicatement quelques gouttes de son sang sur la porte. Tout d'abord, rien ne se passe, mais au bout de quelques secondes, le fluide est comme absorbé par la pierre. Toute entière, la porte commence alors à basculer.

Répondre