Novem

Contre-pouvoir de la Corporation Galactique, le Léviathan est une société secrète souhaitant préserver l’équilibre galactique afin que plus jamais un monopole ou une autorité supérieure ne s’impose. Situé à l’intérieur d’une immense cavité volcanique, le siège n’est que la partie immergée car l’organisation dispose aussi de tout un Réseau de Numéros Léviathan…

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Dark Novem
Messages : 2
Inscription : 26 oct. 2014, 23:33

Novem

Message par Dark Novem » 26 oct. 2014, 23:54

Un homme, tout droit sorti des ténèbres, marchait d'un pas lent vers une des salles de la Grotte Quartier Général qui renfermait les sphères de pouvoir. La pièce donnait à une falaise où, en bas, coulait une rivière de lave en fusion. A chaque éclair créé par l'éjection de magma, on pouvait voir le visage de celui-ci caché par une capuche sombre. Le temps n'avait presque pas d'emprise sur lui mais ses actions passées ne l'avaient pas laissé non plus en grande forme. Sa peau était devenue aussi noire que son âme et des tatouages faits d'encre aussi rouge que du sang couvraient une partie de son visage de façon symétrique. On pouvait remarquer dans l'obscurité ses yeux brillants et aussi rouges que l'éclat d'une étoile mourante. Dans le temps, tout le monde le connaissait sous le nom de Numéro Neuf mais aujourd'hui il était devenu Dark Novem.

Un groupe d'hommes le suivait. Tous habillés de noirs, ils surgirent eux-aussi de l'ombre. S'approchant des Sphères, Dark Novem leur ordonna :

  • Prenez-les toutes. Le Maître ne tolérera pas d'erreur de votre part...
Il jeta un coup d’œil dans leur direction et termina :
  • Moi non plus d'ailleurs !
Les hommes de l'ombre se mirent tous au boulot saisissant délicatement les Sphères. L'un d'eux ouvrit un petit coffre spécialement conçu pour la récupération et le transport des cinq Sphères. Dark Novem s'approcha de la première qui venait à l’instant d’être déposé dans le cadre :

  • Préééééééééééééécieuses Sphéres !
Une fois la dernière Sphère rangée et le petit coffre refermé, les hommes de l'ombre saisirent celui-ci et commençaient à sortir de la Grotte quand ils furent brusquement soulevés et projetés tous en arrière contre les parois de la pièce.

Dark Novem jeta un coup d’œil derrière lui sans pour autant se retourner. Il indiqua d'un ton arrogant :

  • Je me disais bien que ça sentait la merde ici. Genre de putréfaction à plein nez.
Il se retourna et fit face à deux Chevaliers de la Grotte Quartier Général. Tous deux dégainèrent leurs sabro-lasers en direction du Dark Novem.
  • Lâchez-ça, vous risquez de vous faire une frayeur !

    Traître ! Rend-toi ! Je pensais que tu servais notre cause Numéro Neuf ? Lança le plus vieux.

    Je sers le Maître et non votre cause pathétique. Et tant qu'on y est je ne réponds plus au nom de Numéro Neuf...
A ce moment là, il retira sa capuche et dégaina un sabro-laser double.
  • …Mais au nom de Dark Novem.
Il courut à toute vitesse en direction des deux Chevaliers. Dans un premier temps, parant leurs coups, Novem réussi à éjecter le plus jeune par la falaise. Mais ce dernier réussit à saisir une roche à l’extrémité de celle-ci, s’y accrochant de toutes ses forces. Le plus vieux continuait quant à lui à se battre sans relâche.
  • Tu te bats comme un homme sans rien garder en réserve c'est admirable...
Au même moment, parant son coup, Dark Novem réussit à le frapper lourdement au visage ce qui eut pour effet de faire tournoyer le Chevalier. Dark Novem, sur un élan, plaça son épée sur sa poitrine la lame tournée vers la tête du Vieux qui tournoya à l’identique et fût tranchée d'un coup net. Dark Novem retomba sur ces pieds après avoir réussi ce coup imparable examinant le corps sans vie du Chevalier de la Grotte concluant sa phrase :
  • Mais inefficace.
Le plus jeune, lutant de toute ses forces pour ne pas tomber au bas du précipice, observait la scène incapable de réagir.
  • T’es coriace, petit ?

    Tu ne paies rien pour attendre.

    Comme j'ai une mission plus importante à terminer que de t'éliminer je vais de ce pas la terminer. Néanmoins je ne vais pas te laisser comme ça.
Rangeant son sabro-laser, il prit le coffre et, sortant de la grotte, saisit par télékinésie une des grenades plasmiques des hommes de l'ombre qui le suivaient auparavant. Il la dégoupilla et la lança en direction du jeune Chevalier. Une grande explosion s'en suivit et la grotte s'écroula alors.
  • Voilà, c'est beaucoup mieux comme ça. On sent tout de suite que c'est propre et bien nettoyé.
Il se dirigea vers son vaisseau et s'en alla. On pouvait voir des hublots du transport la Grotte Quartier Général exploser entièrement de l'intérieur réveillant ainsi le volcan en sommeil.
La puissance me confère le pouvoir et le pouvoir me confère la victoire.

Avatar de l’utilisateur
Dark Novem
Messages : 2
Inscription : 26 oct. 2014, 23:33

Les Principes de Novem

Message par Dark Novem » 08 avr. 2015, 21:20

J'ouvrais peu à peu les yeux. Je n'avais alors aucune idée d'où je me trouvais en cet instant. Je possédais toujours sur moi les vêtements d'hier ainsi que divers objets mais si seulement je savais où je me trouvais actuellement, hier aurait était plus facile à déterminer. J'avançais alors examinant chaque aspect de ce monde jusqu'alors inconnu. Le ciel était d'un bleu si pur que même un nuage ne pouvait le dégrader qu'il soit blanc, gris ou noir. En face de moi, une petite chapelle avec différentes formes géométriques placées sur la porte d'entrée dont une manquait à l'appel. C'est alors qu'une voix se fit entendre, elle semblait sortir tout droit du ciel :

Fils… Ton heure n'est pas encore arrivée, loin de là, mais tu n'es pas encore tout à fait prêt pour vivre la suite. Pour toi, ce moment vaudra cinq, dix, voire vingt de tes années. Cela dépendra du temps dont tu auras besoin pour apprendre mais pour le reste du monde, il ne se sera passé qu’un millième de seconde.

De quoi ? J'y comprends rien… Ou suis-je et que voulez-vous de moi ?

Où suis-je… Cette question demanderait un millénaire de réflexion et même ça ne suffirait pas. Je peux néanmoins te dire ce que je veux de toi. Tu es quelqu'un d'important, Novem, ton destin est loin de tout ce que tu as imaginé et de loin, ton passé est ton plus grand tort… Tu t'es toi même gâché l'essence même de ton âme, et pourquoi ? Parce que tu es aveugle, fils. Mon rôle sera de t'apprendre à réparer chacun de tes aspects les plus néfastes et plus encore mais je ne peux t'aider à avancer. Seul ton jugement comptera et te fera avancer mais sache que si ton premier et qu'il n'y a ni bonne ni mauvaise réponse tu ne pourras accéder aux autres leçons et tu restera ici autant qu'il le faudra. Sache mon fils que le temps, que ton temps, est une affaire de patience et d'épreuve.

Bon… Euh… J'ai du prendre un peu de cette drogue que tout le monde à l'air de sniffer ces derniers temps… J’espère que ça va passer ou se calmer parce que là je suis pas sorti de l'auberge.

… Tu gâches ton temps, fils. Ta première leçon sera d'entrevoir la douleur.

Mais oui… Tant que vous y êtes, vous pouvez pas me préparer un barbecue, j'ai faim.

Il y a la douleur physique…

A ce moment là, je sentis une lame me transpercer le cœur. Le ciel commençait alors à devenir de plus en plus sombre. Des forme étranges se mirent à apparaître jusqu’à prendre l'apparence d'une ruelle et de nuage gris d'orage. L'instant était flou à cause de la pluie mais on pouvait entrevoir un reflet rouge. Une main se montra sur le manche de l'épée laser… C'était la mienne, j'étais en train de tuer quelqu'un et j'avais prit sa place. La douleur était différente d’une lame simple. Je sentais littéralement mon cœur partir en fumée, brûlé, cramé par le laser de la lame. Mais aucun sang ne coulait, rien. Puis la voix continua :

Mais il y a aussi la douleur psychique, mental.

C'est alors que je me retrouvais dans le néant le plus total.

Tu n'as jamais réellement connu tes parents… Ta famille… Tu n'es rien de plus que le fruit d'expérience dans une éprouvette… Un clone jeté en pâture pour les lubies de gens malhonnête… Mais c'est ça qui faisait ta force… Sache que tu es, en réalité, très loin de la vérité. Ces douleurs font de toi un être faible mais fort à la fois.

Puis nous revînmes à notre point de départ.

Es-tu prêt à avancer fils ? Me demanda la voix. Je me relevai alors et lui répondit :

Qu'elle est ma première épreuve ?

Tu l'as déjà accompli… La compassion fait et fera ta force tout au long de ce voyage. Tu dois observer chaque événement sous chaque angle et te poser les bonnes questions… Sache qu'une mauvaise question aura pour effet… la mort… Enfin pas exactement comme tu l'entends, plutôt l'éternité. As tu saisi ?

Mais vaut mieux t-il pas se tromper en agissant plutôt que de ne rien faire ? Je dis ça seulement pour ne pas subir la mort par l'éternité.

Au même moment, la pièce manquante apparut devant moi en lévitation.

Je ne peux t'ouvrir la porte… à toi de décider si tu veux poursuivre ou mourir.

Plus je voulais avancer, plus j'hésitais mais je ne pouvais agir comme si j'avais le choix. Mourir ou aller dans son sens n'était pas vraiment un choix mais cette voix… Cette voix me disait quelque chose. Je saisis alors l'objet et le glissai dans son emplacement. Une série d'ouverture s'enclencha alors et la porte s'ouvrit.
La puissance me confère le pouvoir et le pouvoir me confère la victoire.

Répondre